Coutiches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Coutiches
Coutiches
La mairie
Blason de Coutiches
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Orchies
Intercommunalité Communauté de communes Pévèle-Carembault
Maire
Mandat
Pascal Fromont
2014-2020
Code postal 59310
Code commune 59158
Démographie
Gentilé Coutichois, Coutichoises
Population
municipale
2 988 hab. (2015 en augmentation de 9,13 % par rapport à 2010)
Densité 183 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 27′ 21″ nord, 3° 12′ 15″ est
Altitude Min. 17 m
Max. 48 m
Superficie 16,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Coutiches

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Coutiches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coutiches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coutiches

Coutiches est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Les plus grandes villes à proximité de Coutiches sont la préfecture Lille à22 km, la sous-préfecture Douai à 14 km, Roubaix à 15 km, Lens à 22 km et Valenciennes à 30 km.

Le territoire de la commune est limitrophe de 6 communes. D'autres communes proches sont Beuvry-la-Forêt à 5,9 km, Râches à 6 km, Vred à 6 km et Nomain à 6,6 km.

Communes limitrophes de Coutiches
Bersée 5,1 km Auchy-lez-Orchies 3,7 km Orchies 3,0 km
Faumont 5,1 km Coutiches
Flines-lez-Raches 2,8 km Bouvignies 4,0 km

D'après des calculs de l'IGN publiés en 2016, le centre géographique du département du Nord est situé dans la commune[1].

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

  • Le territoire de la commune se trouve dans une plaine cultivée, humide et traversé de watringes. Un ruisseau traverse le village appelé « Le Courant de Coutiches ».

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • Coutiches est traversée par la route départementale RD 938, anciennement route nationale 50, reliant Douai à Tournai en Belgique.
  • La RD 938 a été doublé d'une piste cyclable entre Raches et Coutiches dans les années 2012-2016.
  • Le tour de Coutiches par les chemins vicinaux ou par la route approche les 30 km.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Urbanisation[modifier | modifier le code]

Les habitations sont étalées sur un tiers environ de la surface du territoire de la commune. Hormis grand bourg et petit bourg pour le centre du village, acronymes utilisés encore aujourd'hui, il y a une série de hameaux du village aux noms évocateurs : la Jonquière, les Ramoniers, où on fabriquait probablement des ramons, balais composés de fétus de pailles sertis à l'extrémité d'une branche ; les Sars et Louviers où devaient rôder les loups du bois de Flines ; le Molinel, sans doute nom dû à de petits moulins qui devaient couronner les abords de la plaine de Beeland (nom qui viendrait peut-être de Beet-Land : plaine); puis la Picterie, le Bru, l'Houssoye, etc. Au sud du bourg se situe sur la D938 un petit Parc d'activité commerciale.

Logement[modifier | modifier le code]

En 2013, le nombre total de logements dans la commune était de 1 108.

Parmi ces logements, 95,9 % étaient des résidences principales, 0,8 % des résidences secondaires et 3,3 % des logements vacants. La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 83,8 %[2].

Projets d'urbanisation[modifier | modifier le code]

Le Plan local d'urbanisme, (PLU) de Coutiches, révisé en 2015-2016, prévoit une croissance de 9 % de la population de 2015 à 2030 et la construction de 200 logements dont 26 dans le centre actuel et les autres dans trois secteurs ouverts à l'urbanisation[3].

Environnement[modifier | modifier le code]

Coutiches est une commune associée du Parc naturel régional Scarpe-Escaut, le premier parc naturel régional de France, créé en 1968, et qui compte 48 communes adhérentes et 12 communes associées.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Coutiches vient du latin costicenses qui veut dire petites fermes sur le versant de la colline. Le mot Costiciades - la fête municipale annuelle - en découle directement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

  • La route Coutiches-Marchiennes serait d'origine gallo-romaine. Coutiche se trouvait à la limite de la cité des Atrébates et celle des Ménapiens. L'archéologie récente a révélé (depuis 2002) la présence de plusieurs ateliers céramiques gallo-romains de tegulae et, au site des Sousottes, d'un seul atelier de poterie[4].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • Avant le XIIe siècle, les terres de Coutiches ont été exploitées ou au moins portées sur le registre de l'ancienne abbaye de Marchiennes. Coutiches (et donc Faumont) appartenait au diocèse d'Arras et était une des six villes de l'apanage de la motte castrale d'Orchies, territoire de Flandres.

Clémence de Bourgogne, comtesse de Flandres et sœur du pape Calixte II, confirme en 1129 la donation de terres achetés de l'abbaye de Marchiennes aux religieuse de Bourbourg en vue de la fondation d'un monastère à Faumont (Coutiches).

  • L'Abbaye de Flines, fondé en 1234 à Orchies, transféré en 1251 à Flines, possédait cinq seigneuries sur le territoire de Coutiches (Faumont inclus) : la Mairie[Note 1], l’Infirmerie et Pintignies, puis Hellignies (à cheval sur Coutiches et Auchy) et la Grande Vacquerie (situé à Faumont). Ces cinq seigneuries sont présentés en détail sur un atlas des possessions de l'Abbaye, exécuté en 1716 par l'arpenteur Joachim Defosseux[5],[6].

Temps Modernes[modifier | modifier le code]

  • Sur une gravure du XVIe siècle, actuellement conservée à la municipalité de Bruxelles, on peut voir trois monuments significatifs : une église à deux nefs, la chapelle des fièvres qui est un lieu de pèlerinage remontant au haut Moyen Âge, et un gros bâtiment sans doute de ferme près duquel plus tardivement fut édifié un moulin, probablement à grain, comme on en trouvait de nombreux à l'époque, sur une butte qui a été arasée il y a à peine trente ans, et qui se situait sur la route entre Coutiches et Auchy. La ferme existe encore avec un bâtiment de pierre de l'époque. La gravure avait été commandée par le Duc Charles de Croÿ, dont le domaine permettait d'aller à cheval de la frontière belgo-néerlandaise jusqu'à Senlis. Elle fait partie d'une collection qui présente toutes les localités ayant appartenu au Duc, celui-ci n'ayant jamais pu faire le tour de ses propriétés à cheval sinon grâce à celles-ci.
  • Face à l'église se trouvait la Rouge-maison où se tenaient aux XVIe et XVIIe siècles les plaids de Coutiches[7].
  • Il y a trois châteaux d'habitation à Coutiches : celui de Pintignies (sortie vers Flines -les-Râches), celui de Panama (aux confins de Faumont, aux Sars et Louviers), et celui de la ferme Jacquard (au Molinel). Louis XIV aurait fait en 1677 un bivouac au Château de Pintignies, lors de la prise de Valenciennes[8],[9].

Révolution et Empire[modifier | modifier le code]

Première guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

  • Le dernier sonneur de Coutiches, qui s'est éteint à la fin des années cinquante, vivait dans une véritable chaumière au toit de chaume, située le long du courant de Coutiches, à l'extrémité du chemin de Lannay.


Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Coutiches (59) Nord-France.svg

Les armes de Coutiches se blasonnent ainsi :"De gueules, au chef d'or chargé de trois molettes de sable."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
... ... Pierre Carpentier   en fonction en 1960, 1963
... ... Émile Dubart   en fonction en 1974 et en 1981[10]
1995[11] avril 2014[12] Xavier Dupire UMP  
4 avril 2014[12] en cours
(au 10 avril 2014)
Pascal Fromont DVD Retraité de la fonction publique

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[14].

En 2015, la commune comptait 2 988 habitants[Note 2], en augmentation de 9,13 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 6561 9302 7753 3342 1022 1122 1502 1812 183
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 1182 1192 1192 0912 0051 9551 9421 9321 926
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8711 7941 7511 6951 7291 6881 6481 5791 606
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 5211 5491 5161 5172 0512 2352 4672 5002 852
2015 - - - - - - - -
2 988--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

La chute de la population entre les recensements de 1821 et 1831 est due à la création de la commune de Faumont en 1830.

La population de Coutiches a au XXe siècle longtemps stagné autour de 1 500 habitants, avant de bondir à plus de 2 500 après le tournant du millénaire. Cette population est dite de caractère « rurbaine », résidant à la campagne et travaillant à la ville.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Coutiches en 2007 en pourcentage[17].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
0,3 
3,4 
75 à 89 ans
5,9 
8,7 
60 à 74 ans
9,7 
25,3 
45 à 59 ans
24,3 
21,8 
30 à 44 ans
21,8 
18,1 
15 à 29 ans
18,4 
22,6 
0 à 14 ans
19,6 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[18].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-Foy de Coutiches, néo-romane et reconstruite en 1823 par Boulet, architecte à Douai.
  • Le monument aux morts.
  • Un calvaire de 1758.
  • Les chapelles-oratoires : Notre-Dame-des-Fiévres, Notre-Dame-du-Mont-Carmel de 1850, Sainte-Philomène de 1856, Notre-Dame-de-Lourdes de 1891, Notre-Dame-de-Foy de 1955. Un circuit de randonnée fait le tour des chapelles[19].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alexandre-Joseph-Séraphin d'Haubersart (1732-1823) magistrat et homme politique, senateur et pair de France (naissance à Douai ou à Coutiches, baptême et enfance à Coutiches).
  • Emile DUBART (ancien maire de la ville)
  • Xavier Dupire (ancien maire de la ville)
  • José Catieau, né à Coutiches en 1946, coureur cycliste ayant porté le maillot jaune dans le Tour de France 1973.

Politique[modifier | modifier le code]

Élection présidentielle 2007 à Coutiches, premier tour :

Élection présidentielle 2002 à Coutiches, premier tour :

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Durand, Statistique archéologique du département du Nord, Volume 1, 1867 p. 650-655 [lire en ligne]
  • M. Brassart, Fiefs et fieffés de la motte d'Orchies depuis le XIIIe siècle jusqu'en 1719, avec un compte du domaine de l'an 1187, Chapitre VI, Coutiches, p. 46-62, in: Bulletin de la Commission historique du département du Nord, tome 19, 1890 [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La seigneurie de la Mairie est à interpréter dans le contexte du féodalisme, cela n'a rien à voir avec la mairie d'une municipalité.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Hangouët, « Quels sont les centres des 96 départements métropolitains ? », IGN Magazine, no 82,‎ avril-mai-juin 2016, p. 15 (lire en ligne).
  2. INSEE, dossier complet Coutiches
  3. Décision de non soumission à évaluation environnementale de la révision du Plan local d'urbanisme de la commune Coutiches, arrêté préfectorale du 10 mars 2016
  4. Étienne Louis et Freddy Thuillier, La basse vallée de la Scarpe : une région de production de terres cuites architecturales en Gaule romaine, Revue du Nord n° 373, 2007/5, p. 131-140.
  5. Cartulaire de l'abbaye de Flines, publ. par E. Hautcour, 1873, préface, p. X
  6. Gérard Dupont, Les seigneuries de l'abbaye de Flines à Coutiches 2 tomes, Centre d'études généalogiques du Douaisis, 2015 FRBNF44327843 (présentation en ligne).
  7. Gérard Dupont, Coutiches, Nord : registres aux plaids, XVIe-XVIIe-siècle : Archives départementales du Nord, 31H-131 & 31H-132, Douai : Centre d'études généalogiques du Douaisis, 2011, (ISBN 978-2-36018-040-0).
  8. [Avant-après : le château de Pintignies à Coutiches, in : La Voix de Nord, le 06/02/2015]
  9. René Coupigny, Quand le Roi-Soleil sillonnait la Pévèle, Coutiches, Orchies, Nomain, Râches, Warlaing, in : Pays de Pévèle n° 79, juin 2016
  10. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000850614
  11. « X. Dupire rend hommage à son adjoint, A. Geuns : La cérémonie des vœux s'est déroulée le 17 janvier. Le maire a évoqué les 4 sujets qui vont toucher la commune en 2014 comme la réforme des rythmes scolaires », L'Observateur du Douaisis, no 576,‎ , p. 30
  12. a et b « L’ancien maire, Xavier Dupire, démissionne du conseil municipal », L'Observateur du Douaisis, no 587,‎ , p. 43 :

    « S’adressant au nouveau maire Pascal Fromont : « j’ai un ressentiment très fort et je vous demande demain une audience pour vous remettre ma démission »

  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  17. « Évolution et structure de la population à Coutiches en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  18. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  19. Sentier d’interprétation Les chapelles de Coutiches, fiche topoguide.