Pâtes à la carbonara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pâtes à la carbonara
Image illustrative de l'article Pâtes à la carbonara
Spaghetti à la carbonara

Lieu d’origine Italie
Classification Pâtes alimentaires

Les pâtes à la carbonara (pasta alla carbonara en italien, ce qui peut se traduire par « pâtes à la charbonnière ») sont une recette de pâtes d'origine italienne.

Description[modifier | modifier le code]

La recette traditionnelle fait l'objet de plusieurs variantes, mais les bases sont toujours les œufs (ou parfois seulement les jaunes d'œufs), les lardons (pancetta ou guanciale), le pecorino romano (fromage de brebis sec) et le poivre noir fraîchement moulu[1]. La recette italienne originale ne comporte pas de crème fraîche, mais de nombreuses variantes hors d'Italie incorporent cet ingrédient. Les variantes utilisant de la crème fraîche sont parfois dénommées carbonara ricca.

Les pâtes les plus fréquemment utilisées sont des pâtes longues et fines. C'est un mode de préparation populaire, très fréquent dans la cuisine familiale aussi bien que dans les restaurants, et qui a aujourd'hui largement dépassé les limites de la péninsule italienne.

La région du Latium a toujours revendiqué la paternité de cette fameuse recette, mais l'origine réelle de ces « pâtes à la charbonnière » est en fait très discutée et plusieurs versions plus ou moins fantaisistes circulent.

Selon une légende répandue, le nom de la recette proviendrait des Carbonari, membres d'une société secrète à vocation politique créée au début du XIXe siècle. Mais le rapport avec la pasta est en fait assez flou.

Une autre version rapporte que les inventeurs du plat sont les charbonniers italiens (carbonari) qui passaient le plus clair de leur temps dans les forêts des Apennins à fabriquer du charbon de bois et auraient mis au point un plat de pâtes unique et roboratif avec les produits les plus facilement disponibles en montagne : des œufs, du lard et du fromage. Cette version est compatible avec la précédente, car les Carbonari ont pris leur nom de celui des charbonniers des forêts italiennes et ont pu populariser leurs habitudes alimentaires. Cette explication est connue notamment en Savoie, province limitrophe des régions de carbonari.

Une explication plus simple consiste en ce que les pâtes, largement saupoudrées de poivre noir, auraient dans l'assiette une certaine ressemblance avec le charbon (carbone).

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Claude Martin, « #Carbonaragate: c'est l'Italie qu'on assassine », Le Temps,‎ (lire en ligne)