Gressin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gressins dans leur récipient spécifique.
Gressins à la sortie du four.

Les gressins (en italien : grissino, pl. grissini) sont des petits pains allongés et secs originaires de la région de Turin en Italie, généralement pas plus épais qu'un stylo pour 25 cm de long environ (sauf exception chez un traiteur[Lequel ?]). Leur création remonte au XIVe siècle.

Désignation[modifier | modifier le code]

La recette originale du grissino torinese (« gressin turinois », toujours utilisée à Turin) diffère de la version moderne : les gressins étaient plus larges, plus longs, faits à la main, souvent torsadés et ressemblaient plus, par leur pâte, à du pain. Les variations les plus connues sont le grissino stirato, le « gressin étiré », c'est-à-dire droit, et le grissino rubatà, « gressin tombé », c'est-à-dire pétri à la main. Rubatà est un mot piémontais signifiant « tomber ».

On les retrouve souvent comme amuse-gueules dans les restaurants, et parfois comme hors-d'œuvre avec des ingrédients plus luxueux tels que le jambon de Parme ou la truite fumée[1].

Il existe d'autres sortes de gressins, appelés rosquilletas, originaires de Castellón de la Plana en Espagne.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gressins », chefsimon.com (consulté le 28 mars 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]