Osso buco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Osso buco
Image illustrative de l’article Osso buco
Osso buco.

Lieu d’origine Milan, Drapeau de l'Italie Italie
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaude
Ingrédients Jarret de veau et vin blanc sec, fond de veau, concentré de tomates, tomates, beurre demi-sel, oignons, ail, sel, poivre, bouquet garni
Mets similaires Ajout filet d'anchois, orange ou citron (variante du Piémont et de Savoie)
Accompagnement Vin rosé (Bandol, Cassis), vin rouge (Valtellina)

L’osso buco (en langue lombarde oss bus, et traduit littéralement en français par « os troué ») est un plat traditionnel milanais, très parfumé, constitué d'un ragoût de tronçons (ou rouelles) de jarret de veau, braisé au vin blanc sec et agrémenté de légumes (carottes, tomates et poireaux) que l'on sert généralement accompagné de risotto à la milanaise. La moelle est cuisinée et servie avec son os. En français, ce plat est souvent orthographié « osso bucco » par hypercorrection.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est connu depuis le XVIIIe siècle comme étant l'un des plats typiques de la culture culinaire lombarde[1]. En français, il est attesté comme un terme de cuisine depuis le XIXe siècle[2]. Une variante traditionnelle dite « à la gremolata » sans tomates est agrémentée d'un hachis d'ail, d'un zeste d'orange ou de citron (lorsqu'il est dit « à la gremolata »), de noix de muscade râpée et servie généralement avec des pâtes.

Ce mets devenu international, se cuisine aussi en remplaçant le veau par la dinde ; il est très populaire en Belgique[3] et dans le Nord de la France[4].

Préparation[modifier | modifier le code]

Un osso buco peut s'accompagner de risotto, polenta, purée de pommes de terre ou pâtes fraîches. Ce plat doit être servi chaud.

On peut le servir accompagné d'un rosé du vignoble de Provence (tel un Bandol, un Cassis), ou d'un vin de Lombardie, comme un Valtellina rouge.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Osso Bucco est un film réalisé en 2008 par Fred Blurton et Gary Taylor[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Histoire et recette, L'osso buco », sur InfoDe.Co.
  2. « Définition », sur Site du CNRTL
  3. Manger belge, manger sain (lire en ligne)
  4. Cocottes ch'ti (lire en ligne)
  5. « Osso Bucco (2008) », sur imdb.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]