Biscuits de Prato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biscuits de Prato
Image illustrative de l’article Biscuits de Prato
Biscuits de Prato.

Autre(s) nom(s) Cantucci, biscotti
Lieu d’origine Prato, Toscane, Drapeau de l'Italie Italie
Ingrédients Farine, sucre, œufs et amandes

Les biscuits de Prato, également appelés biscotti ou cantucci, sont des biscuits aux amandes sec et croustillants[1], spécialité de Prato, en Toscane.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première description de « cantuccin » apparut dans le dictionnaire de l’académie de la Crusca de 1691. Ils sont décrits comme des « biscuit en tranche fait avec de la farine, du sucre et des œufs »[2].

Une mention des « biscotellis » existe déjà au XVIe siècle, au sein de la cour de Catherine de Médicis, indiquant les amandes comme l’ingrédient phare[2]. Mais impossible de savoir s'il s'agit du même biscuit, d'une variante, ou d'un biscuit tout autre.

La première recette moderne apparait cependant plus tard, au XVIIIe siècle, dans l’ouvrage d’un chanoine italien, Amadio Baldanzi[3]. Cette recette fut reprise par Antonio Mattei, qui fonda son entreprise en 1858, commercialisant pour la première fois ces biscuits.[3],[4]

Ils parvinrent en France, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris en 1867, par le biais d’Antonio Mattei, qui reçut une distinction pour sa recette[5].

Nom[modifier | modifier le code]

« Biscuits de Prato » est le nom traditionnel, mais il existe des variantes ou des imitations, qui s'éloignent de la recette traditionnelle notamment par l'ajout de levure, de graisses (pour les rendre moins secs) ou d'arômes. Ils sont également connus sous le nom de Cantucci en Italie[6].

Le mot biscotto, utilisé dans l'italien moderne pour désigner un biscuit de toute sorte, provient du mot biscoctus, qui signifie « cuit deux fois », en latin médiéval. Il caractérise les produits cuits au four deux fois, de sorte qu'ils deviennent très secs et peuvent être conservés pendant de longues périodes. Ces aliments non périssables étaient particulièrement utiles lors des voyages et des guerres, et les pains cuits deux fois étaient un aliment de base des légions romaines[7].

Préparation[modifier | modifier le code]

Ce sont des biscuits secs que l'on obtient en coupant en tranches la ficelle de pâte encore chaude. Cette pâte est composée exclusivement de farine, de sucre, d'œuf, d'amandes et de pignons. Les amandes ne sont ni effilées, ni grillées, ni pelées. On n'utilise aucune sorte de levure ni de gras comme le beurre, l'huile ou le lait.

Traditionnellement, les biscuits de Prato sont servis en dessert accompagnés d'un verre de vin doux (le « vin santo toscan ») dans lequel on les trempe avant de les croquer[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Not All Biscotti Are Created Equal », sur NPR.org (consulté le )
  2. a et b Quentin BEGHELLI, « Histoire des Cantucci », sur Valsesia Alimentari : Il Viaggio Inizia Qui ! (consulté le )
  3. a et b (en) Sesamo, « Meadow Cookies: History and Recipe of Tuscan Cantucci - IT'S TUSCANY », sur www.itstuscany.com (consulté le )
  4. a et b unepatisserieunehistoire, « les Cantucci », sur une pâtisserie, une histoire ..., (consulté le )
  5. « Cantucci aux amandes - Antonio Mattei - Edélices », sur www.edelices.com (consulté le )
  6. (it) « Cantuccio », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  7. (en) « The Origin Of Biscotti », sur The Nibble,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]