Nino Rota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rota.

Nino Rota

alt=Description de l'image Nino_Rota_1923.jpg.
Naissance 3 décembre 1911
Milan, Italie
Décès 10 avril 1979 (à 67 ans)
Rome, Italie
Activité principale Compositeur de musique classique,
compositeur pour le cinéma

Œuvres principales

B.O. La Strada, La dolce vita, Rocco et ses frères, Huit et demi, Le Guépard, Roméo et Juliette, Satyricon, Le Parrain, Amarcord, Le Casanova de Fellini...

Giovanni « Nino » Rota (né le 3 décembre 1911 à Milan et mort le 10 avril 1979 à Rome) est un compositeur et chef d'orchestre italien, particulièrement réputé pour ses compositions pour le cinéma (musique originale pour environ 170 films), notamment pour les films de Fellini ou Le Parrain. Il est également le compositeur de 4 symphonies, 11 opéras, 9 concertos ainsi que d'une musique de chambre abondante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nino Rota est né le 3 décembre 1911 à Milan, dans une famille de musiciens. Il étudia, dès son enfance, au conservatoire de Milan, sous la direction d'Ildebrando Pizzetti.

Il acquit une certaine renommée en tant que compositeur et chef d'orchestre dès son enfance, son premier oratorio, L'infanzia di San Giovanni Battista, ayant été par exemple représenté à Milan et à Paris en 1923, alors qu'il n'avait que douze ans.

En 1929, il intégra le conservatoire de Santa Cecilia, à Rome, où il étudia sous la direction d'Alfredo Casella.

Le chef d'orchestre Arturo Toscanini lui conseilla alors d'aller se perfectionner à Philadelphie (Pennsylvanie). Rota y obtint une bourse d'études au Curtis Institute, où il étudia, de 1930 à 1932, sous la direction de Fritz Reiner (direction d'orchestre) et de Rosario Scalero (composition).

De retour à Milan, il poursuivit ses études en étudiant la littérature à l'université de Milan. Il écrivit également une thèse consacrée à Gioseffo Zarlino, compositeur de la Renaissance.

Il s'orienta ensuite vers une carrière d'enseignement de la musique, à partir de 1937, qu'il mena de front avec son œuvre de compositeur, et qui le conduit à prendre la direction, en 1950, du conservatoire de Bari, qu'il conserva jusqu'à sa mort en 1979.

Rota écrivit ses premières partitions pour le cinéma dès 1933 pour Treno popolare de Raffaelo Matarazzo, puis pour Zazà, 1944 film réalisé par Renato Castellani. Il travailla aussi pour Edgar G. Ulmer, Alberto Lattuada, Henry Cass, Luigi Comencini, Terence Young et Henri Verneuil. Il fit la connaissance du réalisateur Federico Fellini, alors que celui-ci travaillait sur son premier film, Le Cheik blanc (Lo sceicco bianco, 1952). Ce fut le début de nombreuses collaborations entre le réalisateur et le compositeur, comme pour Les Vitelloni, La strada, La dolce vita. La bande sonore du film Huit et demi est par exemple souvent citée comme un des éléments les plus marquants du film, qui lui donne une certaine « cohérence ». Il est aussi l'auteur de la musique du Satyricon, d'Amarcord et du Casanova de Fellini. Son dernier travail avec Fellini est Répétition d'orchestre (Prova d'orchestra) en 1978, un de ses chefs-d'œuvre[1]. La relation Rota - Fellini a été si importante qu'aux funérailles d'État à Rome auquel Fellini a eu droit, le célèbre trompettiste italien Mauro Maur joua devant une foule immense l'œuvre « l'Improvviso dell'Angelo » de Nino Rota[2].

Parmi les partitions les plus célèbres de Nino Rota, citons également celles du Parrain (qui comprend un motif musical proche du thème du Lac des cygnes) et du Parrain II, réalisés par Francis Ford Coppola, et de Roméo et Juliette, réalisé par Franco Zeffirelli ou celles du Guépard ou de Rocco et ses frères de Luchino Visconti.

En dehors de ses travaux pour le septième art, Nino Rota a également composé dix opéras, cinq ballets et beaucoup d'autres œuvres instrumentales, dont le Concerto Soirée (pour piano et orchestre) (1962).

Il meurt le 10 avril 1979 à Rome, d'une thrombose coronaire.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Concertos[modifier | modifier le code]

  • Concerto pour violoncelle n.0 (1925)
  • Concerto pour harpe en sol (1947)
  • Andante sostenuto pour le concerto pour cor K412 de Mozart (1959)
  • Concerto pour piano n.1 en do (1960)
  • Concerto-Soirée pour piano (1962)
  • Concerto pour trombone en do (1966)
  • Divertimento Concertante pour Contrebasse (1968-1973)
  • Concerto pour violoncelle n.1 (1972)
  • Concerto pour piano n.2 en mi (1973)
  • Concerto pour violoncelle n.2 (1973)
  • Ballade pour cor et orchestre Castel del Monte (1974)
  • Concerto pour basson (1977)

Symphonies[modifier | modifier le code]

  • Symphonie n° 1 (1935-1939)
  • Symphonie n° 2 en fa (1937-1940)
  • Symphonie n° 3 en do (1957-1959)
  • Symphonie n° 4 « Sopra una canzone d'amore » (1972)

Opéras[modifier | modifier le code]

Musique orchestrale[modifier | modifier le code]

  • Infanzia di S. Giovanni Battista, oratorio pour solistes, orchestre et chœur (1922)
  • Fugue pour quatuor à cordes, orgue et orchestre à cordes (1923)
  • Sérénade pour orchestre en quatre temps (1931-1932)
  • Balli pour petit orchestre (1932-1934)
  • Sonate pour orchestre de chambre n.1(1935)
  • Sonate pour orchestre de chambre n.2 (1937-1938)
  • Variation et fugue pour orchestre (1950)
  • Variation pour orchestre (1953)
  • Méditation pour chœur et orchestre (1954)
  • Concerto en fa pour orchestre (1958-1961)
  • Fantasia sopra dodici note del "Don Giovanni di Mozart" pour piano et orchestre (1960)
  • Concerto pour cordes (1964-1965)
  • Due momenti (1970)
  • Guardando il Fujiyama, pensées pour Hiroshima (1976)
  • Rabelaisiana pour voix et orchestre (1977)
  • Concerto pour basson et orchestre (1977)
  • Valses

Ballets[modifier | modifier le code]

  • La Fiera di Bari (1963)
  • La Strada (1966)
  • Le Molière imaginaire (1976-1978)

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Perché si spense la lampada (Quando tu sollevi la lampada al cielo) août 1923)
  • Vocalise pour soprano et piano (1957)
  • Tre liriche infantili pour chanteurs (soprano, ténor) et piano/Three childrens' lyrical poems for voice and piano (1935)
  • Le Prime Battute di 6 Canzoni e un Coro per "L'Isola Disabitata" April 1932)
  • Mater fons amoris pour soprano (ou tenore) solo, chœur de femmes et orgue (1961)
  • Voix et Piano (1972)
  • Ballade et Sonet de Pétrarque (1933)

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Musique pour piano[modifier | modifier le code]

  • 1919: Il mago doppio - Suite pour quatre mains
  • 1920: Trois pièces
  • 1922: Prélude et fugue pour piano à 4 mains
  • 1924: Illumina tu, o fuoco
  • 1924: Io cesserò il mio canto
  • 1924: Ascolta o cuore june
  • 1925: Il Presàgio
  • 1925: La figliola del re
  • 1930: Ippolito gioca
  • 1931: Campane a festa
  • 1933: Campane a sera
  • 1935: Il pastorello e altre due liriche infantili
  • 1938: La passione
  • 1941: Bagatelle
  • 1945: Fantaisie en sol
  • 1946: Fantaisie en do
  • 1954: Azione teatrale
  • 1964: 15 Préludes
  • 1971: Sette pezzi difficili per bambini
  • 1972: Cantico en mémoire de Alfredo Casella
  • 1975: Deux valses sur le nom de Bach
  • 1975: Suite du Casanova de Fellini

Duos[modifier | modifier le code]

  • Pièce pour cor en fa et contrebasse (1931)
  • Sonate en ré pour clarinette et piano (1945)
  • Sonate pour cuivre et orgue (1972)
  • Cinq Pièces faciles pour flûte et piano (1972)
  • Trois Pièces pour 2 flutes (1972-73)
  • Allegro danzante pour clarinette et piano (1977)

Pour cordes et piano[modifier | modifier le code]

  • Improvizzo en ré mineur pour violon et piano (1947)
  • Improvizzo pour violon et piano (Un diavolo sentimentale) (1969)
  • Intermezzo pour alto et piano (1945)
  • Sonate en sol pour alto et piano (1934-35, révisé 1970)
  • Sonate pour alto et piano de la Sonate en ré pour clarinette et piano (1945)
  • Sonate pour violon et piano(1936-37)

Pour vents et piano[modifier | modifier le code]

  • Castel del Monte - Ballade pour cor et piano (1974)
  • Cinq Pièces faciles pour flute et piano (1972)
  • Elégie pour hautbois et piano (1955)
  • Pièce en ré pour clarinette et piano (1977)
  • Sonate en ré pour clarinette et piano (1945)
  • Toccata pour basson et piano (1974)

Pour flute et harpe[modifier | modifier le code]

  • Sonate pour flûte et harpe (1937)
  • Cadence pour le Concerto K299 de Mozart pour flûte et harpe (1962)

Trios[modifier | modifier le code]

  • Trio pour clarinette, violoncelle et piano (1973)
  • Trio pour flûte, violon et piano (septembre 1958)

Quatuors[modifier | modifier le code]

  • Invention pour quatuor à cordes (1932)
  • Quatuor à cordes (1948-54)

autres[modifier | modifier le code]

  • Il Presepio: Quatuor à cordes avec voix (1929)
  • Il Richiamo: Quintette à cordes avec voix (1923)
  • Menuet (1931)
  • Nonet, pour flute, hautbois, clarinette, basson, cor, violon, alto, violoncelle et contrebasse (1959, 1974, 1977)
  • Piccola Offerta Musicale pour flute, hautbois, clarinette, cor et basson (1943)
  • Quintette pour flute, hautbois, alto, violoncelle et harpe (1935)
  • Romance (Aria) (1968)
  • Sarabande et Toccata pour harpe (1945)
  • Sonate pour orgue (1965)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il y apparaît également à l'écran, dans un rôle de second plan, même si son nom n'est pas crédité au générique.
  2. L'Improvviso dell'Angelo de Nino Rota aux Funérailles de Fellini

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive des « nominations » et récompenses.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :