Alfredo Casella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alfredo Casella

Description de l'image  Alfredo Casella.jpg.
Naissance 25 juillet 1883
Turin, Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d’Italie
Décès 5 mars 1947 (à 63 ans)
Rome, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Compositeur de musique, chef d'orchestre, pianiste
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Gabriel Fauré, Louis Diémer
Enseignement Conservatoire de Paris (1912-1915)
Académie Sainte-Cécile
Récompenses Prix Coolidge (1934)

Alfredo Casella (né le 25 juillet 1883 à Turin et mort à Rome le 5 mars 1947) est un compositeur, chef d'orchestre et pianiste italien de la première moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfredo Casella est né à Turin, dans une famille de musiciens, le 25 juillet 1883. Son grand-père, un ami de Paganini, est premier violoncelle au théâtre San Carlo de Lisbonne. Il se produit parfois comme soliste dans la chapelle royale de Turin. Le père d'Alfredo, Carlo, est également violoncelliste professionnel comme deux des ses frères. Sa mère joue du piano et c'est elle qui lui donna ses premières leçons de musique.

Alfredo entre au Conservatoire de Paris en 1896 pour étudier sous la direction de Gabriel Fauré et de Louis Diémer. Il a pour condisciples Maurice Ravel et George Enesco. De cette période de sa vie, Casella gardera toujours une grande attirance pour la musique de Claude Debussy, dont il révère le célèbre Prélude à l'après-midi d'un faune.

En 1912, il dirige, les Concerts populaires au Trocadéro. Il enseigne le piano au Conservatoire de Paris entre 1912 et 1915. De retour à Rome, il est nommé professeur de piano à l'Académie Sainte-Cécile, prenant le suite de Giovanni Sgambati. En 1917, il fonde la Societa Italiana di Musica Moderna, qui deviendra en 1923 Corporazione delle Musiche Nuove, section italienne de la Société internationale pour la musique contemporaine. En 1921, Casella va aux États-Unis en tant que compositeur, pianiste et chef d'orchestre et dirige l'Orchestre de Philadelphie. Il dirige également à Chicago, Detroit, Cincinnati, Cleveland et Los Angeles.

S'inscrivant dans la grande tradition de la musique instrumentale européenne (Allemagne et France), Casella a composé, avec génie, trois symphonies particulièrement achevées. On lui doit aussi des opéras, de la musique de chambre, ainsi que des pièces pour piano. Un savant mélange de diverses époques et tendances musicales.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Opéras et musiques pour scène[modifier | modifier le code]

Musique symphonique[modifier | modifier le code]

  • Symphonie nº 1 en si mineur, op.5 (1905-6)
  • Italia, rapsodie pour grand orchestre op.11 (1909)
  • Symphonie nº 2 en do mineur, op.12 (1908-9)
  • Le Couvent sur l'Eau, suite symphonique tirée du Il convento veneziano (Paris, le 23 avril 1914)
  • Concerto pour quatuor à cordes et orchestre op.40 (1923-1924)
  • Partita pour piano et orchestre op.42 (1924-1925)
  • Concerto romano pour orgues, timpani, ottoni et cordes op.43 (1926)
  • Sérénade pour petit orchestre, op.46b (1930)
  • Concerto en la mineur pour violon et orchestre op.48 (Mosca, 1928)
  • Introduzione, aria e toccata pour orchestre op.55 (Rome, 1933)
  • Triple concerto pour violon, violoncelle et piano op.56 (Berlin, 1933)
  • Concerto pour violoncelle et orchestre op.58 (1934-1935; Rome, 1936)
  • Concerto pour orchestre in due tempi, op.61 (Amsterdam, 1937)
  • Symphonie nº 3 op.63 (1939-1940, Chicago)
  • Paganiniana, divertimento pour orchestre op.65 (1942)
  • Concerto pour piano, cordes et percussions, op.69 (1943)

Musique religieuse[modifier | modifier le code]

  • Missa solemnis « pro pace » (1944), sa dernière œuvre.

Piano[modifier | modifier le code]

  • Pavane op.1 (1902)
  • Variazioni su una ciaccona op.3 (1903)
  • Toccata op.6 (1904)
  • Sarabande op.10 (1908)
  • Berceuse triste, op.14 (1909)
  • Barcarola (1910)
  • Nove pezzi, op.24 (1915)
  • Pagine di guerra, 4 film musicali pour piano à quatre mains (1915 -- Orchestré en 1918)
  • Pupazzetti, 5 pièces faciles pour piano à quatre mains (1916)
  • Sonatine en trois mouvements, op.28 (1916)
  • A notte alta, op.30 (1917)
  • Deux contrastes, op.31 (1916)- (1918)
  • Cocktail's dance (1918)
  • Inezie, op.32 (1918)
  • 11 Pezzi infantili, op.35 (1920)
  • Deux ricercare sur le nome de B-A-C-H, op.52 (1932)
  • Sinfonia, arioso e toccata op.59 (1936)
  • 6 études op.70 (1942-1944)
  • Trois Pieces pour Pianola, avant 1921

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Barcarolle et scherzo pour flûte et piano op.4 (1903)
  • Sonate nº 1 pour violoncelle et piano op.8 (1906)
  • Cinq pièces pour quatuor à cordes op.34 (1920)
  • Scarlatiana, Divertimento sur une musique de Domenico Scarlatti pour piano et petit orchestre. (1926)
  • Sonate nº 2 en do majeur pour violoncelle et piano op.45 (1926)
  • Trio pour violon, violoncelle et piano op.62 (1938)
  • Sonate pour harpe op.68 (1943)
  • Siciliana e Burlesca pour flûte et piano

Sources[modifier | modifier le code]

  • (it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Alfredo Casella » (voir la liste des auteurs).
  • Propres écoutes d'un ancien Chef d'Orchestre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 1 : A-G, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06510-7), p. 695