Riz Ortolani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ortolani.

Riz Ortolani

Description de cette image, également commentée ci-après

Ortolani en 1955

Nom de naissance Riziero Ortolani
Naissance 25 mars 1926
Pesaro, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italien
Décès 23 janvier 2014 (à 87 ans)
Rome
Profession Compositeur
Site internet http://www.rizortolani.com/

Riziero Ortolani dit Riz Ortolani (crédité parfois sous les noms de Roger Higgins et Ritz Ortolani) est un compositeur de musiques de films italien, né le 25 mars 1926 à Pesaro, mort à Rome le 23 janvier 2014)[1] Il a reçu un Grammy Award de la meilleure composition instrumentale (en), un Golden Globe de la meilleure chanson originale et quatre Prix David di Donatello.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début des années 1950, Ortolani quitte Pesaro pour s'installer à Rome, et rencontre le succès en dirigeant un orchestre symphonique-jazz. Il compose sa première musique pour le cinéma en 1962, pour le pseudo-documentaire de Paolo Cavara et Gualtiero Jacopetti, Mondo cane, dont la chanson-titre More lui vaut un Grammy et est également nommée aux Oscars. D'autres musiques très célèbres sont celles de O Cangaceiro en 1970 et du terrible Cannibal Holocaust en 1980.

Ortolani a composé pour plus de 200 films, dont des westerns spaghetti ou européens comme Les Cavaliers rouges (Allemagne, 1964), et pour tous les genres.

Certaines de ses musiques ont été reprises dans les Kill Bill et Django Unchained de Quentin Tarantino, ainsi que dans Drive de Nicolas Winding Refn.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Morto Riz Ortolani », sur Rainews.it,(it) « Morto Riz Ortolani », sur Repubblica.it

Liens externes[modifier | modifier le code]