Johnny Green (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnny Green.

Johnny Green ou John Green ou John W. Green était un compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, pianiste et producteur américain, né John Waldo Green à New York le 10 octobre 1908, décédé à Los Angeles (Californie) le 15 mai 1989.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'Université Harvard (où il apprend notamment la musique, dont le piano), il est en 1929 pianiste-accompagnateur de la chanteuse et actrice Gertrude Lawrence, pour laquelle il composera en 1930 un de ses premiers grands succès, Body and Soul, qui deviendra un standard de jazz et sera suivi par de nombreux autres "Songs", tels Out of Nowhere (1931) ou I wanna be loved (1933), également des classiques du répertoire. Dans les années 1930, il sera aussi arrangeur et accompagnateur occasionnel de Libby Holman ou Ethel Merman, entre autres. Ces mêmes années, il entame une carrière à la radio, participant à des shows radiophoniques et collaborant ainsi avec Fred Astaire.

En 1930, il commence à travailler pour Hollywood comme compositeur, arrangeur (orchestrateur d'Adolph Deutsch, par exemple) et directeur musical, en particulier à la Paramount Pictures. En 1942, il rejoint la Metro-Goldwyn-Mayer (MGM), puis Universal Pictures en 1946, avant de revenir en 1949 à la MGM. Il collaborera aussi avec la Columbia Pictures. Sa dernière contribution au cinéma, comme compositeur, est pour un court métrage en 1972.

Comme chef d'orchestre, il est dans les années 1930 à la tête d'un orchestre populaire (qui fera l'objet d'un court métrage en 1935). Il dirigera également l'Orchestre symphonique de la MGM (avec lequel il enregistrera de nombreuses musiques de films, par exemple de Mariage Royal en 1951 et de Brigadoon en 1954), ainsi que plusieurs grands orchestres américains, dont l'Orchestre philharmonique de Los Angeles au Hollywood Bowl en 1949, l'Orchestre symphonique de Chicago ou encore l'Orchestre de Philadelphie et, en Europe, l'Orchestre symphonique de Londres. Il fait sa dernière apparition publique comme chef d'orchestre en 1988, dirigeant conjointement avec John Williams le Boston Pops Orchestra.

Comme compositeur pour le 7e Art, l'une de ses partitions originales les plus connues est sans doute celle de L'Arbre de vie (1957, avec Elizabeth Taylor, Eva Marie Saint et Montgomery Clift), d'une grande ampleur, pour chœurs et orchestre[1]. On lui doit aussi des pièces plus "classiques" : mentionnons Night Club : Six Impressions for Piano and Orchestra de 1932 (créée en 1933 par l'Orchestre de Paul Whiteman, avec le compositeur au piano), ou bien Music for Elizabeth, fantaisie pour piano et orchestre de 1942 (créée la même année par l'Orchestre symphonique de la CBS, dirigé par l'auteur, avec Vera Brodsky au piano).

Durant sa carrière, il a été également producteur (notamment de la 25e Cérémonie des Oscars1952 —, la première diffusée en direct à la télévision en 1953), directeur musical de plusieurs autres Cérémonies des Oscars (par exemple, la 36e, la 38e et la 47e), membre de l'Académie des Oscars (AMPAS), ou encore (à partir de 1931) membre de l'ASCAP.

Parmi ses nombreuses contributions au cinéma comme arrangeur, citons les films musicaux à succès Un Américain à Paris (1951) ou West Side Story (1961) qui lui vaudront chacun de gagner un Oscar (il en gagnera cinq au total — auxquels s'ajoutent huit autres nominations — au long de sa carrière). Il sera récompensé également par un Golden Globe Award (1949) et un Grammy Award (1961, à nouveau pour West Side Story).

Notons enfin sa participation (toujours comme compositeur/arrangeur/directeur musical) à quatre comédies musicales jouées au théâtre à Broadway, entre 1931 et 1943.

Une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

(comme compositeur et/ou arrangeur et/ou directeur musical)

Théâtre[modifier | modifier le code]

(comédies musicales à Broadway)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(sources, outre celles visées dans la "Note" ci-après)

Note[modifier | modifier le code]

  1. Cette partition a été enregistrée par le compositeur, à la tête de l'Orchestre symphonique et des chœurs du studio de la MGM, en 1957. L'enregistrement a été réédité sous la forme d'un album de deux disques-compact en 1989, par le label américain Preamble, réf. 2-PRCD 1781. Le texte d'accompagnement de cet album (collection privée) est l'une des sources, avec l'IMDB et l'IBDB pré-cités, du présent article.