Michael Corleone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Corleone
Personnage de fiction apparaissant dans
Le Parrain.

Alias Mike, Mikey, Mickey, Le Parrain, Le Don, Don Corleone, Don Michael
Naissance 15 octobre 1920
New York (État de New York)
États-Unis
Origine Italo-américaine
Décès 9 mai 1997 (à 76 ans)
Corleone, Sicile, Italie
Sexe Masculin
Famille Vito Corleone (père)
Carmella Corleone (mère)
Apollonia Vitelli-Corleone (décédée, 1947-48)
Kay Adams (divorcée, 1951-59)
Mary Corleone (fille)
Anthony Corleone (fils)
Santino Corleone (frère)
Fredo Corleone (frère)
Connie Corleone (sœur)
Ennemi(s)
  • Virgil Sollozzo
  • Don Barzini
  • Capitaine McCluskey
  • Hyman Roth
  • Don Altobello
  • Joey Zassa
  • Licio Lucchesi

Créé par Mario Puzo
Interprété par Al Pacino
Film(s) Le Parrain
Le Parrain 2
Le Parrain 3
Roman(s) Le Parrain

Michael Corleone est un personnage de fiction dans les romans de Mario Puzo et dans les films Le Parrain, Le Parrain 2 et Le Parrain 3, réalisés par Francis Ford Coppola. Il est interprété au cinéma par Al Pacino. Michael est le plus jeune fils de Vito Corleone, le parrain d'une des cinq familles mafieuses régnant sur le crime organisé aux États-Unis.

Bien qu'il ait toujours voulu se tenir éloigné des activités illégales de sa famille, il devient, suite a la mort de son père et de son frère aîné, le nouveau parrain de la famille Corleone. Le règne de Michael marque une grande expansion de l'empire Corleone dans le monde des affaires. Le nouveau Don fait de sa famille la plus puissante mafia de la nation et l'enrichit considérablement, plus qu'elle ne l'a jamais été auparavant. Le deuxième volet du Parrain montre comment cet immense pouvoir va corrompre le jeune Don qui, après avoir mené sa famille a son apogée, va commencer a entreprendre une lente descente aux enfers. En effet, contrairement a son père qui a toujours œuvré pour préserver l'unité de la famille, Michael s'enferme progressivement dans la solitude : il met ses proches a l'écart, sa mère décède, sa femme le quitte, et il fait assassiner Fredo, son dernière frère encore en vie. Michael meurt en 1997 à Bagheria, en Sicile, après avoir confié la direction de la famille a Vincent Corleone.

Michael Corleone, a été classé comme étant le 11e méchant le plus emblématique de l'histoire du cinéma par l' American Film Institute[1]. Cependant, certaines critiques le considèrent plutôt comme un héros, ou un anti-héros[2].

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Le Parrain 1re partie[modifier | modifier le code]

Il naît en 1920 à New York. Il est le troisième enfant de la famille Corleone, composée de trois garçons et une fille. Son père Vito Corleone est le parrain de la famille Corleone, une des cinq familles mafieuses de New York qui se partagent les activités illicites de la ville. Michael, dans sa jeunesse, est un élève studieux qui est destiné, comme le souhaiterait son père, à devenir sénateur ou juge. Il est accepté au Darmouth College. Mais Michael a d'autres ambitions. Lorsque la guerre éclate entre les États-Unis et le Japon, en 1941, il décide de s'engager dans les marines et de faire son service contre l'avis de la famille. Il fera son service dans le Pacifique. En 1944, à la suite d'actes d'une très grande bravoure, il fait la couverture du magazine LIFE et est décoré de la Silver Star et de la Purple Heart. À la fin de la guerre, il réintègre Darmouth et rencontre sa future femme Kay Adams.

En 1945, lorsque son père subit une tentative d'assassinat, Michael cherche les responsables et veut les éliminer. Virgil « le Turc » Sollozzo est tout désigné. Il se propose d'éliminer aussi le capitaine de police McCluskey. Ce dernier, complice de Sollozzo, avait enlevé les gardes du corps devant l'hôpital où le père de Michael était hospitalisé, facilitant ainsi une seconde tentative d'assassinat. Bien que les règles de la mafia interdisent de tuer un policier, Michael convainc son grand frère Sonny que McCluskey est un policier corrompu.

Une fois les meurtres effectués, Michael s'échappe en Sicile et se met sous la protection de Don Tommasino, un ami de longue date de son père qui est, lui aussi, en exil. Durant son séjour, il rencontre une femme, Apollonia. Mais elle meurt dans le plastiquage de sa voiture qui visait Michael. Cet acte est le fait de Fabrizio, un de ses garde du corps, qui a été payé par une famille rivale.

Pendant qu'il est en Sicile, Michael apprend que son frère Santino a été assassiné en 1948. Il revient à New York en 1950. Son frère Santino assassiné et Fredo jugé trop faible pour assurer la gestion de la famille, Michael prend la succession de son père dans la gestion des affaires.

Le Parrain 2e partie[modifier | modifier le code]

La trentaine épanouie, Michael dirige la famille Corleone, entouré de sa femme et de ses enfants. La famille a quitté New York et s'est installé à proximité de Las Vegas, près du lac Tahoe. Lors d'une fête, le gouverneur de l'État du Nevada s'entretient avec Michael. Ce dernier tente de lui extorquer une somme supérieure à la normale pour l'installation et l'exploitation de nouveaux casinos. Michael ne se laisse pas impressionner. Il reçoit aussi Pentangeli, capo de la famille qui s'occupe des affaires à New York. Il demande l'autorisation de se débarrasser des frères Rossato, des concurrents trop ambitieux. Michael refuse. De retour chez lui, au lac Tahoe, il est victime, avec sa femme, d'une tentative d'assassinat. Ses tueurs sont retrouvés, morts. Il pense que c'est l'œuvre d'Hyman Roth, vieil associé juif de son père, avec l'association d'un de ses proches.

Il le retrouve à Cuba, où plusieurs parrains mafieux ont l'intention d'ouvrir des casinos sous la tutelle d'Hyman Roth. Le régime cubain fait face à la lutte acharné de révolutionnaires. Le jour de la Saint-Sylvestre voit la victoire des révolutionnaires et Michael découvre que son frère Fredo l'a trahi en donnant des informations à Hyman Roth (sans qu'il sache que ce dernier voulait assassiner Michael).

De retour aux États-Unis, Michael fait face à un procès car Pentangeli, qui fut victime d'une tentative d'assassinat, veut témoigner contre lui. Le jour du procès, Michael fait venir de Sicile son frère. En le voyant, Pentangeli se ravise et ridiculise la commission du procès.

À la suite de cela, après le décès de sa mère, Michael ordonne la mort de son frère, Fredo. Il fait aussi assassiner Hyman Roth.

Le Parrain 3e partie[modifier | modifier le code]

Dans le troisième volet du Parrain, Michael Corleone est maintenant âgé de près de soixante ans. Résolu a faire sortir sa famille du monde de la pègre et du crime organisé, il fait tout pour faire entrer les activités des Corleone dans la légalité. Sous son règne, la famille a accumulé une fortune immense, devenant la plus riche et la plus influente mafia du pays. En contrepartie, Michael a perdu une bonne partie de ses proches, tués ou morts de cause naturelle, et Kay, son ex-femme, a élevé ses enfants a sa place. En outre, le fils de Michael, Anthony Corleone, lui annonce n'avoir aucune envie de reprendre les activités familiales, préférant devenir chanteur d'opéra a la place. Afin de gagner en respectabilité, Michael multiplie les dons au Vatican. Il désire également racheter une importante société immobilière, Banco Immobiliare.

Mais les nouveaux projets de Michael attise la jalousie des autres familles mafieuses, qui veulent également profiter de l'affaire Immobiliare. Une réunion est alors organisée au cours de laquelle Michael convaincs les autres chefs mafieux de ne pas s'impliquer dans Immobiliare en leur restituant a tous leurs investissements dans les casinos ainsi que des bénéfices sous forme d'une importante somme d'argent. Un seul ne reçoit rien : Joey Zasa. Ce dernier est un mafieux qui a hérité des activités illégales des Corleone sur le territoire de New-York. Michael ayant appris le manque de respect dont fait secrètement preuve Zasa envers lui, il décide de ne rien lui donner. En réponse Zasa, furieux, déclare que Michael est désormais son ennemi avant de quitter la salle de réunion. Peu après, des hommes en hélicoptères arrivent et mitraillent la salle, tuant la plupart des Dons a l'exception de Michael (qui a pu échapper au massacre avec l'aide de Vincent Mancini, le fils de Sonny, son frère décédé dans le premier volet de la trilogie.) Michael comprend par la suite que Zasa n'était que le bras armé de ce massacre, mais que le vrai commanditaire est Don Altobello. Ce dernier complote contre Michael pour s'approprier sa fortune.

A la fin du film, fatigué du sang et de sa vie solitaire de Parrain, Michael prépare sa retraite. Il fait alors de Vincent son successeur a la tête de la famille Corleone. En échange, celui ci accepte de mettre fin a la relation incestueuse qu'il avait débuté avec Marie Corleone, la fille de Michael. Pour se venger de Don Altobello et de tous ceux qui ont comploté contre eux, Michael et Vincent se préparent a éliminer leurs ennemis. Une vague de meurtre se produit alors le soir de la représentation a l'opéra d'Anthony Corleone. Cette nuit-la, Michael échappe a la mort mais sa fille est tuée accidentellement par une balle qui le visait. Dévasté par la perte de sa fille, Michael se retire définitivement des affaires et part vivre ses dernières années en Sicile, ou il meurt en 1997 d'un accident vasculaire cérébral.

Famille Corleone[modifier | modifier le code]

  • Vito Corleone — Père ; joué par Marlon Brando dans le Parrain, et par Robert De Niro dans des scènes de flashback dans Le Parrain II.
  • Carmela Corleone — Mère ; joué par Morgana King dans le Parrain I et par Francesca De Sapio dans des scènes de flashback dans la Partie II.
  • Tom Hagen — Frère adopté et Consigliere ; joué par Robert Duvall.
  • Santino 'Sonny' Corleone — Frère ainé, Underboss de Vito ; joué par James Caan dans le Parrain I et II et par Roman Coppola dans des scènes de flashback pour la Partie II.
  • Constanzia 'Connie' Corleone-Rizzi — Sœur ; joué par Talia Shire.
  • Frederico 'Fredo' Corleone — Frère ainé, Underboss de Michael joué par John Cazale.
  • Apollonia Vitelli-Corleone — Première femme, jouée par Simonetta Stefanelli.
  • Kay Adams-Corleone — Seconde femme jouée par Diane Keaton.
  • Anthony Corleone — Fils ; joué par Anthony Gounaris dans le Parrain et par by James Gounaris dans la deuxième Partie, et par Franc D'Ambrosio dans la troisième partie.
  • Mary Corleone — Fille ; joué par une actrice non crédité dans la deuxième partie et par Sofia Coppola dans la Partie III.
  • Vincent Mancini-Corleone — Neveu et successeur pour le titre de Don ; joué par Andy García.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]