Gabriel Yared

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gabriel Yared

Naissance 7 octobre 1949
Beyrouth, Liban
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Compositeur
Arrangeur

Gabriel Yared (né le 7 octobre 1949 à Beyrouth au Liban) est un compositeur et un arrangeur français d'origine libanaise. Il écrit de la musique de films depuis 35 ans. Il a écrit des musiques de ballet pour Carolyn Carlson et Roland Petit, dont le ballet Clavigo, créé à l'Opéra de Paris en 2002. Il a également composé la musique de générique des journaux télévisés de TF1 diffusés depuis 1990 jusqu'à ce jour[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit qu'il abandonne en 1970, cet autodidacte étudie à l'École normale de musique de Paris avec Henri Dutilleux et Maurice Ohana puis, après un séjour de 18 mois au Brésil, il débute sa carrière à Paris en 1973 en devenant compositeur, arrangeur ou producteur pour des artistes tels que Michel Jonasz, Charles Aznavour, Johnny Hallyday, Mireille Mathieu, Sylvie Vartan, Gilbert Bécaud ou Françoise Hardy[1].

Grâce à Jacques Dutronc, il rencontre Jean-Luc Godard et compose la musique du film Sauve qui peut (la vie) (1980) qui marque le retour de Godard au cinéma. C'est à la fois le premier long métrage de Yared et le dernier film de Godard avec une musique originale[1].

Il travaille aussi pour Christian de Chalonge pour le film Malevil.

Son travail rencontre la reconnaissance du public après les succès populaires que sont 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix en 1986 et L'amant de Jean-Jacques Annaud en 1992.

Il entame alors une carrière outre-atlantique qui sera consacrée par un Oscar de la meilleure musique en 1997 avec le film Le Patient anglais (The English Patient) d'Anthony Minghella. Pour ce dernier, il composera également les partitions de Le Talentueux Mr Ripley en 1999 et de Retour à Cold Mountain en 2003.

En 2004, sa superbe partition pour le film Troie de Wolfgang Petersen est malheureusement rejetée par le studio, lui préférant une composition correspondant davantage aux canons hollywoodiens. Suite à cette déconvenue, le compositeur préfère s'éloigner du cinéma américain pour se concentrer davantage sur le cinéma européen, qu'il juge plus proche de sa sensibilité musicale. L'oeuvre qu'il signe pour le film La vie des autres en 2006 en sera une des plus belles manifestations.

En 2012, la cinémathèque française lui consacre une rétrospective[2]. La même année il devient président d'honneur de l'association des Amis de Maurice Ravel.

Il prépare actuellement un album de 11 chansons, en duo avec Yara. Ce duo est intitulé Yara'n'Yared.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Documentaires sur son œuvre[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • En 1979, il a enregistré un album en tant que chanteur, dans la collection "Paroles et musiques" Toc Toc Toqué chez RCA.
  • En 1983, il a joué le rôle de Paul Jarry, le compositeur, dans le film Sarah de Maurice Dugowson.
  • Rani Khanna a réalisé en 2005 un film documentaire sur Gabriel Yared, il s'intitule Music by… Gabriel Yared.
  • En 2012, il parraine le Centre du Patrimoine Musical Libanais (CPML) à Beyrouth.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Stéphane Lerouge, « Gabriel Yared », Cinémathèque française,‎ 2012 (lire en ligne)
  2. « Gabriel Yared », sur cinémathèque française (consulté le 31 mai 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]