Robert Russell Bennett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bennett.

Robert Russell Bennett était un compositeur, orchestrateur, arrangeur musical et chef d'orchestre américain, né à Kansas City (Missouri) le , décédé à New York le . Il est parfois crédité Russell Bennett.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents musiciens, il apprend d'abord auprès d'eux la musique (le piano avec sa mère, le violon et la trompette avec son père), avant d'étudier le contrepoint et l'harmonie avec Carl Busch, à Kansas City, de 1908 à 1916, année où il s'installe à New York. Après la Seconde Guerre mondiale (vers la fin de laquelle il sert comme volontaire dans l'United States Army), il est amené à travailler dès 1919, dans un premier temps comme copiste et arrangeur, pour Broadway ; il y débute comme compositeur en 1922 puis, dès l'année suivante, comme orchestrateur, activité qui sera sa principale (avec celle d'arrangeur), durant sa longue carrière à Broadway qui s'achève en 1975, s'agissant des créations. Dans l'intervalle, il collabore notamment avec les compositeurs Jerome Kern, George Gershwin, Cole Porter, Richard Rodgers, Irving Berlin, Frederick Loewe et avec les librettistes ou lyricistes Oscar Hammerstein II, Ira Gershwin, Moss Hart, Alan Jay Lerner, pour ne citer qu'eux, sur des comédies musicales essentiellement (voir liste sélective ci-après).

Désirant parfaire son éducation musicale "classique", il vient à Paris (passant également par Berlin) en 1926, où il étudie la composition avec Nadia Boulanger, jusqu'en 1929, avant de revenir aux États-Unis. On lui doit des partitions dans des domaines variés : pièces pour piano, musique de chambre, concertos, huit symphonies, œuvres diverses pour orchestre symphonique ou (nombreuses) pour orchestre d'harmonie, opéras, œuvres chorales et/ou pour voix soliste(s), etc (voir liste sélective ci-après). Il est également l'auteur d'arrangements divers pour le concert, dont l'un des plus connus est sa suite symphonique (1942) d'après l'opéra Porgy and Bess de George Gershwin.

Sollicité par Hollywood, il est orchestrateur et arrangeur au cinéma en 1929 (prologue de Show Boat), puis à partir de 1935, notamment sur des adaptations à l'écran de comédies musicales. Ses deux dernières contributions à ce titre sont pour Le Roi et moi en 1956 et South Pacific en 1958. S'agissant de films non-musicaux, citons son orchestration de la partition de Franz Waxman pour Rebecca, premier film américain d'Alfred Hitchcock en 1940. Il est également compositeur de musiques de films, souvent sans être crédité au générique, de 1936 à 1940. S'il reçoit une nomination à l'Oscar de la meilleure musique de film en 1939 (pour Pacific Liner), c'est comme orchestrateur qu'il en gagne un en 1955 (pour le film musical Oklahoma !).

Durant sa période d'activité, il travaillera également pour la radio et la télévision. Ainsi, il est orchestrateur sur quatre téléfilms entre 1957 et 1967 (là encore, il s'agit d'adaptations de comédies musicales), chef d'orchestre et arrangeur pour une série télévisée de 1952, Victory at Sea, et enfin compositeur pour deux séries, l'une en 1955 (un épisode), l'autre entre 1957 et 1970 (19 épisodes, dont l'un en 1963 lui vaudra un Emmy Award).

Filmographie complète (comme compositeur)[modifier | modifier le code]

Théâtre à Broadway (sélection)[modifier | modifier le code]

comme orchestrateur ou arrangeur de comédies musicales[1], sauf mention contraire

Compositions classiques (sélection)[modifier | modifier le code]

Pièces pour un instrument solo[modifier | modifier le code]

pièces pour piano
autres instruments

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • 1913 : Romance 'At Sundown' , pour violon et piano ;
  • 1915 : Trio avec piano en fa op. 1 ;
  • 1922 : Quintette avec clarinette ; Dance, pour flûte et piano ;
  • 1927 : Sonate pour violon et piano (no 1) ;
  • 1929 : Quintette à vent A Toy Symphony ;
  • 1940 : Hexapoda : Five Studies in Jitteroptera, pour violon et piano (création la même année par le violoniste Jascha Heifetz) ;
  • 1945 : Water Music, pour quatuor à cordes ;
  • 1948 : Six Souvenirs, pour deux flûtes et piano ;
  • 1953 : Nocturne, pour flûte et piano ; Four Dances, pour trio avec piano ;
  • 1956 : Quatuor à cordes ; A Song Sonata, pour violon et piano (sonate no 2) ;
  • 1961 : Sonatine, pour flûte, harpe et violoncelle ;
  • 1963 : Quintette avec accordéon Psychiatry ;
  • 1973 : Suite pour flûte et clarinette.

Œuvres pour orchestre d'harmonie (ou petit ensemble à vent)[modifier | modifier le code]

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le code]

Symphonies[2]
Concertos
  • 1940 : Concerto pour alto et harpe (transcrit en 1960 pour violoncelle et harpe) ;
  • 1941 : Concerto pour violon in the Popular Style en la (enregistré en 1956 par Jascha Heifetz) ;
  • 1963 : Concerto pour violon et piano ;
  • 1974 : Concerto pour harmonica.
Autres pièces concertantes
  • 1930 : Three Marches, pour deux pianos et orchestre ;
  • 1941 : Nocturne and Appassionata, pour piano et orchestre ;
  • 1947 : A Dry Weather Legend, pour flûte et orchestre ;
  • 1949 : Concert Variations on a Crooner's Theme, pour violon et orchestre.
Autres œuvres pour orchestre
  • 1916 : Columbine, musique de ballet pour orchestre de chambre ;
  • 1926 : Ballade Moderne ;
  • 1926 : Charleston Rhapsody, pour orchestre de chambre ;
  • 1928 : Sights and Sounds (An Orchestral Entertainment), suite ;
  • 1932 : Concerto grosso (Sketches for the American Théâtre) pour ensemble à vent et orchestre (concerto grosso no 1) ; Early American Ballade on Themes of Stephen Foster, pour orchestre de chambre ;
  • 1938 : Eight Etudes, pour orchestre ;
  • 1946 : Overture for an Imaginary Drama ;
  • 1950 : Impressions of Childhood, poème symphonique ;
  • 1977 : Overture to the Mississippi.

Œuvres chorales[modifier | modifier le code]

  • 1930 : Aux quatre coins de Paris (titre original), pour chœur de femmes ;
  • 1952 : Choral Overture, pour chœur d'hommes et ensemble à vent ;
  • 1975 : The Fun and Faith of William Billings, American, pour chœurs et orchestre ;
  • 1977 : Carol Cantata (no 1 à 4), quatre cantates de Noël pour chœurs et orchestre (ou piano) ;
  • 1979 : The Easter Story, pour chœurs et orchestre (ou piano).

Opéras[modifier | modifier le code]

Œuvres avec voix soliste(s)[modifier | modifier le code]

  • 1926 : Three Songs from Chaucer (Merciles Beaute), pour voix haute et quatuor à cordes ;
  • 1929 : Theme and Variations in the Form of a Ballade about a Lorelei, pour soprano, mezzo-soprano, alto, chœur de femmes et piano ; Four Songs from Lyrics by Sara Teasdale, pour voix haute et piano ;
  • 1941 : Railroad Cantata, pour contralto et orchestre ;
  • 1942 : Sue Ann, pour voix et piano ;
  • 1947 : Sonatine, pour soprano et harpe.

Arrangements[modifier | modifier le code]

  • 1941 : Lady in the Dark : Symphonic Nocturne (suite arrangée d'après la comédie musicale éponyme de Kurt Weill) ;
  • 1942 : Porgy and Bess : A Symphonic Picture (suite arrangée d'après l'opéra éponyme de George Gershwin) ;
  • 1963 : The Many Moods of Christmas, arrangement pour chœurs et orchestre de huit chants de Noël.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) George Joseph Ferencz, Robert Russell Bennett : A Bio-Bibliography, Greenwood Press, New York, 1990, 215 p. ;
  • (en) The Broadway Sound : The Autobiography and Selected Essays of Robert Russell Bennett : Édition posthume de l'autobiographie de Bennett, laissée quasi-achevée à sa mort, par George Joseph Ferencz, University of Rochester Press, 1999, 375 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sont relatées uniquement les créations de spectacles, donc du vivant de Bennett et à l'exclusion des reprises ultérieures.
  2. Les symphonies de Bennett ne sont pas numérotées, sauf la sixième ; les numéros ci-dessus sont donc mentionnés uniquement pour mémoire.