Burt Bacharach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Burt Bacharach en 1972

Burt Bacharach (12 mai 1928 à Kansas City, Missouri, États-Unis - ) est un pianiste et compositeur américain. Son nom est souvent associé à celui du parolier Hal David. Ils ont produit une œuvre considérable et reconnue qui fait du tandem Bacharach et David deux des plus grands compositeurs de la musique populaire américaine des années 1960 aux années 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marlene Dietrich engage Burt Bacharach comme arrangeur musical au milieu des années 1950 ; ensemble ils montent un numéro théâtral et un one-woman show ambitieux. Les arrangements de Bacharach s'adaptent au mieux au registre de contralto de Dietrich ; avec celui qu'elle appelle pendant son spectacle « mon directeur », la star enregistre quatre albums et plusieurs singles entre 1957 et 1964 (Qui peut dire où vont les fleurs ?, Bitte geh nicht fort, reprise de Jacques Brel, Blowin' in the Wind, reprise de Bob Dylan)[1].

De Gene Pitney à Trijntje Oosterhuis, en passant par Tom Jones, Aretha Franklin, B.J. Thomas, Dusty Springfield, The Carpenters, Barbra Streisand, Isaac Hayes, Sacha Distel, Claude François, Ron Isley, The Stranglers et Diana Krall, tous ont chanté le répertoire Bacharach/David.

L'interprète emblématique du tandem est Dionne Warwick, dont le nom est étroitement associé au répertoire et en particulier au tube Walk on By.

Burt Bacharach est aussi connu pour avoir collaboré avec d'autres auteurs comme le rocker Elvis Costello.

Son nom est associé au cinéma puisqu'il a composé pour des films (What's New Pussycat? en 1965 ; After the Fox (en)' en 1966 ; Casino Royale en 1967 ; Butch Cassidy And The Sundance Kid en 1969) et a été l'époux de l'actrice Angie Dickinson.

En 2008, il fut un des plus virulents critiques du candidat à la présidence des États-Unis John McCain[2].

Burt s'est marié à quatre reprises :

  • avec Paula Stewart du 22 décembre 1953 jusqu'à l'année 1958 ;
  • avec Angie Dickinson de 1965 à 1980. Il a eu Nikki avec elle en 1966 ;
  • avec Carole Bayer Sager de 1982 à 1991. Il a adopté un fils, Christopher, avec Carole;
  • avec Jane Hansen depuis 1993. Il a eu deux enfants avec elle, Oliver et Raleigh.

De son union avec Angie Dickinson est née leur fille, Léa Nikki en 1966, connue sous le nom de Nikki. Sa naissance trois mois avant terme, a entraîné des problèmes de santé chroniques (elle a passé les trois premiers mois de sa vie dans un incubateur), notamment une déficience visuelle. Elle a plus tard été diagnostiquée avec le syndrome d'Asperger. Burt lui a écrit la chanson Nikki. Angie a refusé plusieurs rôles afin de se concentrer sur les soins pour sa fille. Nikki a finalement été accueillie au Wilson Center, un centre de traitement psychiatrique pour adolescents situé à Faribault, Minnesota[3]. Elle y est restée neuf ans. Plus tard, Nikki a étudié la géologie à l'Université luthérienne de Californie, mais sa mauvaise vue l'a empêchée de poursuivre une carrière dans ce domaine. Le 4 janvier 2007, Nikki s'est suicidée dans son appartement de Thousand Oaks, en banlieue de Los Angeles, à l'aide d'un sac plastique et d'hélium. Elle était âgée de 40 ans[4],[5],[3].

Quelques œuvres enregistrées[modifier | modifier le code]

Succès[modifier | modifier le code]

Cette chanson fut nommée à l'Oscar du cinéma en 1965.
Cette chanson fut nommée à l'Oscar du cinéma en 1966, et lui valut un Grammy en 1967.
Cette chanson fut nommée à l'Oscar de la meilleure chanson originale.
La bande sonore de Broadway lui valut un Grammy en 1969.
Cette chanson a gagné l'Oscar du cinéma pour la chanson originale en 1969. Bacharach a également gagné l'Oscar du cinéma et le Grammy pour la partition originale du film.
Cette chanson a gagné l'Oscar du cinéma pour la chanson originale en 1981.
Cette chanson fut à l'origine composée pour le film Night Shift et sur la bande sonore, a été chantée par Rod Stewart. En 1986, une version de tribut, chantée par Dionne Warwick, Stevie Wonder, Gladys Knight, et Elton John est devenue un énorme succès, et a permis de récolter des millions de dollars pour des associations luttant contre le SIDA. De plus, la chanson a gagné un Grammy au titre de la chanson de l'année.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Hitmaker!Burt Bacharach Plays His Hits (1965)
  • What's New Pussycat? (Film Soundtrack) (1965)
  • After the Fox (Film Soundtrack) (1966)
  • Reach Out (1967)
  • Casino Royale (Film Soundtrack) (1967)
  • On The Flip Side (Television soundtrack) (1967)
  • Make it Easy on Yourself (1969)
  • Butch Cassidy and the Sundance Kid (Film Soundtrack) (1969)
  • Promises, Promises[6] (Original Broadway Cast Recording) (1969)
  • Burt Bacharach (1971)
  • Lost Horizon (Film soundtrack) (1973)
  • Burt Bacharach in Concert (1974)
  • Living Together (1974)
  • Futures (1977)
  • Woman (1979)
  • Arthur (Film soundtrack) (1981)
  • Night Shift (Film soundtrack) (1982)
  • Arthur 2: On The Rocks (Film soundtrack) (1988)
  • One Amazing Night (1998)
  • Painted from Memory with Elvis Costello (1998)
  • The Look Of Love: The Burt Bacharach Collection [2-Disc Compilation] (2001)
  • Motown Salutes Bacharach [Compilation] (2002)
  • Isley Meets Bacharach: Here I Am with Ronald Isley (2003)*
  • Blue Note Plays Burt Bacharach [Compilation] (2004)
  • At This Time (2005)
  • Colour Collection [Compilation] (2007)
  • Marlene Dietrich with the Burt Bacharach Orchestra (2007)
  • Burt Bacharach: Live at the Sydney Opera House with the Sydney Symphony Orchestra (Live) (2008)

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • Burt Bacharach est l'idole d'Austin Powers, l'espion déluré du film du même nom. Il y joue même son propre rôle dans une scène avec Elvis Costello.
  • On peut aussi apercevoir Burt Bacharach sur la pochette de l'album Definitely Maybe du célèbre groupe anglais Oasis.
  • Burt Bacharach a joué son propre rôle dans l'épisode 24 de la saison 3 de la série Une nounou d'enfer.
  • Burt Bacharach a joué son propre rôle dans l'épisode 8 de la saison 4 de la serie Nip/Tuck.

Influences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. O'Connor, Patrick (1991). The Amazing Blonde Woman: Dietrich's Own Style. London: Bloomsbury. p. 154. ISBN 0-7475-1264-7.
  2. Francois Desmeules, « Entretiens avec Burt Bacharach », Voir Montréal, septembre 2008
  3. a et b http://www.independent.co.uk/news/world/americas/aspergers-syndrome-the-ballad-of-nikki-bacharach-431201.html
  4. http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/01/05/AR2007010501705.html
  5. http://www.foxnews.com/story/0,2933,242387,00.html
  6. « Promises, Promises- Opening Night Production Credits », Internet Broadway Database (consulté le 2011-05-18)
  7.  Later...with Jools Holland. YouTube.
  8. « Bio », lauranyro.com (consulté le 19 mai 2011)
  9. Alan McGee, « Wherefore art thou Mark Hollis? », The Guardian, UK,‎ April 9, 2008 (lire en ligne)
  10. Stewart Oskenhorn, « At 79, Bacharach proves he’s got staying power », Aspen Times Weekly,‎ December 22, 2007 (lire en ligne)
  11. « Noel Gallagher Fesses Up To Bacharach Rip » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  12. Brenna Sanchez, « Swing Out Sister Biography », musicianguide.com (consulté le 19 mai 2011)
  13. Ernesto Lechner, « The Angelic Attitude Of Saint Etienne », savoyjazz.com,‎ June 29 May 2006 (consulté le 19 mai 2011)
  14. Skip Heller, « Burt Bacharach Re-Examined, 1995 », Adventures In Sound,‎ May 15, 2000 (consulté le 19 mai 2011)
  15. Matt Bell, « Super Furry Animals », SoundOnSound.com,‎ January 2002 (consulté le 10 juin 2011)
  16. « A Fireside Chat With Bill Cunliffe », AllAboutJazz.com,‎ February 29, 2004 (consulté le 7 juin 2010) : « When I was a kid, I was listening mostly to classical music because my dad had a lot of it in the house. I listened to all the stuff that was on the radio in the Sixties and Seventies. »

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]