1966 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1963 1964 1965  1966  1967 1968 1969

Décennies :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1966 du calendrier grégorien.

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 4 janvier : explosion à la raffinerie de Feyzin. À 6h40 une mauvaise manipulation sur une sphère de propane a permis à une importante nappe de gaz de se répandre. L'incendie a été provoqué par un véhicule circulant près du site et a entraîné les explosions successives des sphères de stockage de propane. Cette catastrophe a fait 18 morts, dont 11 pompiers, une centaine de blessés, ainsi que l'évacuation du quartier avoisinant qui a été très endommagé. Cette catastrophe est considérée comme la première catastrophe industrielle en France et a permis de mettre à jour le phénomène Bleve.
  • 5 janvier : remaniement du gouvernement Pompidou, éviction de Valéry Giscard d'Estaing.
  • 7 janvier : création des Instituts Universitaires de Technologie (IUT).
  • 8 janvier : nouveau gouvernement Pompidou : Michel Debré remplace Giscard d’Estaing aux affaires économiques et aux Finances. Pompidou s’abstient pour la première fois de solliciter un vote des députés en application de l’article 49.1 de la Constitution.
  • 14 janvier : début de l'affaire Ben Barka.

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 7 mars : la France se retire du commandement intégré de l'OTAN. Le général de Gaulle fait remettre au Président Lyndon Johnson une lettre dans laquelle il annonce que « sans en altérer le fond  » la France désire modifier la forme de son alliance avec les États-Unis. Elle demande que les bases américaines situées sur son sol soient fermées, annonce cesser sa participation aux commandements intégrés de l'OTAN et refuse désormais de « mettre ses forces à la disposition de l'Organisation atlantique ».
  • 12-13 mars : assises de la Convention des institutions républicaines (CIR). François Mitterrand propose la création d'un contre-gouvernement en France (shadow cabinet).
  • 13 mars :
    • de Gaulle annonce officiellement le retrait de la France des commandements intégrés de l’OTAN dès le 1er juillet 1966;
    • inauguration à Amiens par André Malraux de la première maison de la culture.
  • 23 mars : le président des États-Unis Lyndon Johnson répond qu'il ne croit pas que la France pourra rester longtemps à l'écart des « responsabilités de l'Atlantique » et ajoute que « en tant que notre vieille amie et alliée, la France aura sa place réservée le jour où elle décidera d'assurer à nouveau son rôle dirigeant ».

Mai[modifier | modifier le code]

  • 5 mai : Mitterrand rend publique la composition de son contre-gouvernement.
  • 17 mai : grève générale à l'appel de toutes les organisations syndicales.

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 2 juillet : première explosion française dans le Pacifique. Le parlement vote une loi règlementant l'installation d'antennes réceptrices de radiodiffusion.
  • 6 juillet : loi créant la police nationale actuelle.
  • 11 juillet : loi renforçant les contrôles sur l’adoption des enfants.

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 28 octobre : lors d'une conférence de presse au Palais de l'Élysée, le général De Gaulle répond à la question d'un journaliste : « En 1962, la Bourse était exagérément bonne ; en 1966, elle est exagérément mauvaise. Mais, vous savez, la politique de la France ne se fait pas à la corbeille ».

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 20 décembre : émeutes des aviculteurs bretons à Morlaix.
  • En décembre, accord de désistement PCF-FGDS dans la perspective des législatives.

Économie et société[modifier | modifier le code]

  • Le Fonds de développement économique et social accorde à l'industrie sidérurgique française qui emploie 200 000 personnes, trois milliards de francs (450 millions d'euros) de crédit à taux réduit (3 %) remboursables en 35 ans. Le Plan de modernisation de la Chambre syndicale prévoit la modernisation des installations, la rationalisation de la production, la reconversion de la main d'œuvre excédentaire (15 000 postes) et le soutien aux industries nouvelles. En 1986, l'industrie sidérurgique n'emploiera plus que 85 000 personnes.
  • Selon l'INSEE, le salaire moyen est de 3 480 francs (531 euros) pour un cadre supérieur, de 1 760 francs (268 euros) pour un cadre moyen, 976 francs (149 euros) pour un employé, 1 445 francs (220 euros) pour un contremaître de l'industrie et 823 francs (125 euros) pour un ouvrier. Les salaires féminins sont toujours en moyenne, inférieur de 36 % aux salaires masculins.
  • Accélération des mouvements de concentration des entreprises (1 500 en 1965) à la veille de la suppression des droits de douane au sein du Marché commun prévue pour 1968. Les entreprises s'allient pour constituer des groupes industriels susceptibles de se défendre face à la concurrence européenne.
  • Le déficit commercial de la France se creuse après une période d'excédents entre 1959 et 1963. Il atteint 5 milliards de francs, soit 10 % du montant des échanges. En juin des mesures sont prises à l'initiative du ministre du Commerce extérieur Charles de Chambrun : assurance-prospection, garantie de l'État pour les emprunts destinés à financer les implantations commerciales, avantages fiscaux pour les PME se regroupant pour exporter. La France ne reviendra à un solde positif qu'en 1970.
  • Devant la baisse des ventes du disque 45 tours longue durée (4 titres, dix francs), l'industrie phonographique lance le 45 tours simple à deux titres à cinq francs.
  • Disparition du cortège annuel de la Balade du Rougevin. Il existait depuis 1889.
  • Dernier Bal des Quat'z'Arts. Le premier avait eu lieu en 1892.
  • Forte contraction du budget qui reste excédentaire (0,4 % du PIB).

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1966 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1966[modifier | modifier le code]

Titre Réalisateur Acteurs Genre Notes
Au hasard Balthazar Robert Bresson Anne Wiazemsky Drame Festival du Film de Venise & Prix Méliès)
La Grande Vadrouille Gérard Oury Bourvil, Louis de Funès Comédie / Guerre Remporta le Golden Screen (Allemagne)
La Guerre est finie Alain Resnais Yves Montand Drame Nommé aux Oscars & 4 victoires
Le Roi de Cœur Philippe de Broca Alan Bates Comédie drame Film culte anti-guerre
Made in U.S.A. Jean-Luc Godard Anna Karina, Jean-Pierre Léaud Crime / Policier
Un Homme et une Femme Claude Lelouch Anouk Aimée, Jean-Louis Trintignant Drame romantique Remporta 2 Oscars, Palme d'Or au Festival de Cannes 1966 +8 victoires +8 nominations
Mademoiselle Tony Richardson Jeanne Moreau Drame romantique Nommé et récompensé aux BAFTA Awards & Palme d'Or au Festival de Cannes 1966
Masculin féminin Jean-Luc Godard Jean-Pierre Léaud, Chantal Goya Drame Léaud gagna l'Ours d'argent du Meilleur Acteur au 16e Festival international du film de Berlin
Le Père Noël a les yeux bleus Jean Eustache Jean-Pierre Léaud Drame
La Religieuse Jacques Rivette Anna Karina Drame Sélectionné pour le Festival de Cannes 1966
Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? William Klein Dorothy McGowan Satire Remporta le Prix Jean-Vigo
Les Cœurs verts Édouard Luntz Gérard Zimmermann, Marise Maire Drame Sélectionné pour le 16e Festival international du film de Berlin
Un monde nouveau Vittorio De Sica Christine Delaroche, Pierre Brasseur Drame

Autres films sortis en France en 1966[modifier | modifier le code]

Naissances en 1966[modifier | modifier le code]

Décès en 1966[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]