1954 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1951 1952 1953  1954  1955 1956 1957

Décennies :
1920 1930 1940  1950  1960 1970 1980
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1954 du calendrier grégorien.

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 22 janvier : organisation du premier tiercé hippique, une invention d'André Carrus (1898-1980). Le pari est organisé dans la cinquième course, le prix d'Uranie.

Février[modifier | modifier le code]

  • 1er février : vague de froid de l'hiver 1954. L’abbé Pierre lance un appel à la solidarité avec les sans-abris, sur les ondes de Radio Luxembourg : « Mes amis, au secours... Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant-hier, on l'avait expulsée... ». Cet appel citoyen donne naissance à un grand mouvement de solidarité sans précédents en faveur des mal-logés. Le soir même la RATP laisse ouvertes quatre stations de métro et la ville de Paris, des écoles et des gymnases. Une collecte nationale d’argent et de vêtements est organisée. Le gouvernement promet la création de « cités d’urgences » et l'Assemblée vote un budget de 10 milliards de francs.
  • 5 février :

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 20 juillet : accord de paix de Genève mettant fin à la guerre d'Indochine. Non signés par les États-Unis, ils reconnaissent aux communistes la moitié Nord du Viêt Nam. Les Français doivent se retirer d’Indochine. Indépendance totales du Laos et du Cambodge, évacués par le Viêt-minh. Le Viêt Nam est partagé en deux États par le 17e parallèle sous réserve que des élections générales aient lieu dans les deux ans en vue d’une réunification.
  • 29 juillet : le plan de redressement économique proposé par Mendès France est adopté en Conseil des ministres. Parmi les priorités définies : équilibre des échanges, reconversion des industries et de la main-d’œuvre, baisse du coût de l’énergie et du crédit et développement des logements sociaux.
  • 31 juillet : discours de Pierre Mendès France à Carthage promettant l'autonomie interne à la Tunisie et au Maroc[1].

Août[modifier | modifier le code]

  • 13 août : vote de pouvoirs spéciaux au gouvernement en matière d'économie pour mener à bien l'expansion économique.
  • 30 août : sans même en débattre sur le fond, l’Assemblée refuse de ratifier le traité de la CED (1952). Ses détracteurs estiment que la CED ouvre la voie à l’intégration politique. Se dessaisir de ses troupes signifie pour eux l’abandon d’un élément fondamental de la souveraineté nationale.

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Thématique[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • La population française se monte à 42,9 millions d'habitants.
  • Près de 35 % des ménages sont propriétaires de leur logement.
  • 26,9 % des actifs travaillent dans l’agriculture (9,5 % en 1975). Le nombre des exploitations passe de 3 à 1,5 million en vingt ans, tandis que leur taille augmente. Exode rural : plus de 300 000 ruraux s’installent en ville (1954-1968) pendant qu’entre 170 000 et 220 000 citadins font le mouvement inverse.
  • Déflation de 0,1 %

Entreprises[modifier | modifier le code]

  • Création de la société de distribution de produits culturels « Fnac ».
  • Création du Carambar

Société[modifier | modifier le code]

  • 50 000 soldats sont déployés en Algérie pour maintenir l'ordre.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1954 en littérature.

Mode[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1954[modifier | modifier le code]

  • L'Affaire Maurizius
  • Ah ! Les belles bacchantes
  • L'Air de Paris
  • Ali Baba et les quarante voleurs

Autres films sortis en France en 1954[modifier | modifier le code]

et aussi :

Naissances en 1954[modifier | modifier le code]

Décès en 1954[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Discours à Carthage
  2. comme par exemple dans les journaux Les Dernières Nouvelles d'Ascace du 31/11/1954, La Montagne du 30-31/10/1954 (p.5), Le Midi libre du 26/10/1954, etc.
  3. [référence, citation ou lien]ufologie.net