1998 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1995 1996 1997  1998  1999 2000 2001

Décennies :
1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France (Paris), Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Événements[modifier | modifier le code]

L'année 1998 aura été marquée en France par le mouvement des chômeurs et la coupe du monde de football.

Devant l'ampleur du mouvement des chômeurs, Lionel Jospin accorde une prime de 1 000 francs. Les associations de chômeurs ne sont cependant pas satisfaites et le mouvement se poursuit jusqu'au mois de juin avec l'occupation des ANPE et des bureaux des Assedic. Les chômeurs continuent à réclamer une réévaluation des minima sociaux. L'association AC! demande ainsi à ce que le RMI soit porté à la hauteur du SMIC (soit environ 5 000 francs mensuels contre 2 500 francs en 1998). Finalement, le gouvernement met fin aux occupations par la répression : les bureaux occupés sont progressivement tous évacués par la police.

Les associations de chômeurs parviennent aussi à canaliser le mouvement avec la revendication de l'abaissement de la durée du travail à 35 heures hebdomadaires. La loi des 35 heures, prévue dans le programme de Lionel Jospin, est votée par l'Assemblée nationale au cours de l'année. Le mouvement des chômeurs a manifestement facilité l'adoption de cette loi. La mesure est cependant controversée car elle s'accompagne aussi de l'annualisation du temps de travail. Dans la pratique, elle freine aussi l'augmentation des salaires.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

  • 5 mai : signature des Accords de Nouméa
  • 11 mai :
    • première supérette automatique en France;
    • vote de la loi Chevènement sur les étrangers.
  • 23 mai : 40 000 personnes défilent à Paris pour réclamer une commémoration de l'esclavage et de son abolition.
  • 26 mai : vaste opération antiterroriste lancée par la justice dans les milieux islamistes liés au GIA. 53 personnes sont interpellés. Cette décision judicaire a été motivée par l'approche de la Coupe du monde de football et éviter des attentats sur le territoire.

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 6 juillet : le congrès réuni à Versailles approuve les accords sur la Nouvelle-Calédonie.
  • 12 juillet : la France bat le Brésil lors de la finale de la 16e coupe du monde de football 3 buts à 0. La France est championne du monde de Football pour la première fois. Liesse populaire. Le Tour de France est retardé par la Coupe du Monde de football qui était organisé en France. Il est gagné par Marco Pantani.
  • 29 juillet : loi d'orientation relative à la lutte contre les exclusions

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 13 décembre : quartier du Mirail en banlieue toulousaine : début de 10 nuits de graves violences urbaines au “degré 8” sur l’échelle des violences urbaines de la police, et faisant suite à une « bavure policière » coûtant la vie à un jeune de 17 ans, « Pipo ».
  • 15 décembre : la mission parlementaire française sur le génocide au Rwanda conclut que la France « n’a, en aucune manière, incité, encouragé, aidé ou soutenu ceux qui ont orchestré le génocide ».
  • 22 décembre : retour au calme dans le quartier du Mirail après 10 nuits de violences urbaines.
  • 31 décembre : la parité entre le franc et l'euro est définitivement fixée.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1998 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1998[modifier | modifier le code]

l'homme au masque de fer (wallace randal)

Autres films sortis en France en 1998[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Économie & Société[modifier | modifier le code]

  • Décroissance du chômage à 10,1 %,
  • Croissance de 3,4 % du PIB.
  • Le retour de la croissance améliore le déficit (-2,6 % du PIB).

Naissance en 1998[modifier | modifier le code]

Décès en 1998[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1998.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]