1956 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1953 1954 1955  1956  1957 1958 1959

Décennies :
1920 1930 1940  1950  1960 1970 1980
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Nunavut, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest, Yukon), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1956 du calendrier grégorien.

Évènements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • Une directive du ministère des Finances énonce : « La loi fiscale doit être appliquée. Nous ne pouvons envisager de mesure de clémence tant que se poursuivent les mouvements d'opposition fiscale » alors que les fonctionnaires s'attendent à une recrudescence des incidents lors des contrôles fiscaux ; les petits commerçants de l'UDCA faisant la chasse aux polyvalents.
  • Du pétrole est trouvé à Parentis et du gaz naturel à Lacq.
  • Création d'un Fonds national de solidarité pour aider les personnes âgées. Son coût, estimé à 135 milliards de francs français, est couvert par une majoration de divers impôts pour 110 milliards et par la création d'une vignette auto, ce qui irrite les automobilistes déjà lourdement taxés par la carte grise et par la taxe sur l'essence d'un montant de 233 %.
  • Les protectorats du Maroc et de Tunisie se voient accorder leur indépendance sans combat.


  • 1er mars : France / Vatican : par une lettre, le pape Pie XII accorde sa bénédiction apostolique et une contribution financière personnelle pour la construction de la basilique souterraine, église Saint-Pie X de Lourdes, le chantier s'ouvre dès le 18 mars.
  • 8 mars : fondation de la Maternité heureuse par Marie-Andrée Lagroua-Weil et Évelyne Sullerot
  • 12 mars :
    • Pouvoirs spéciaux au gouvernement en Algérie.
    • Le Gouvernement Guy Mollet demande et obtient le vote des pouvoirs spéciaux : « Le gouvernement disposera en Algérie des pouvoirs les plus étendus pour prendre toutes les mesures exceptionnelles commandées par les circonstances, en vue du rétablissement de l'ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire ».
    • Le président du Conseil, Guy Mollet cosigne avec le ministre de la Défense, Bourgès-Maunoury, celui de la Justice, François Mitterrand, et Robert Lacoste — gouverneur général de l'Algérie — un décret relatif à l'application de la justice militaire en Algérie. Ce décret donne les pleins pouvoirs à l'armée. 250 000 hommes supplémentaires sont envoyés en Algérie afin d'assurer le « quadrillage » de la population que Robert Lacoste réclamait depuis son arrivée en Algérie.
  • 20 mars : la Tunisie et le Maroc accèdent à leur indépendance.

Avril[modifier | modifier le code]

  • 12 avril : en raison de la guerre d'Algérie où le contingent est engagé dès 1955, un décret prolonge la durée initiale du service militaire de six à neuf mois par le biais du maintien sous les drapeaux ou du rappel.

Mai[modifier | modifier le code]

  • 8 mai : rappel de 50 000 réservistes.
  • 28 mai : de graves affrontements ont lieu à la gare Saint-Lazare entre les forces de l’ordre et des manifestants opposés au départ des rappelés vers l’Algérie. Des incidents similaires se sont déroulés pendant tout le mois dans d’autres gares françaises.

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

  • Parmi les 200 000 jeunes appelés sous les drapeaux pour partir en Algérie, le ministère du travail estime qu'il y a notamment 50 000 ouvriers spécialisés dont l'industrie et le bâtiment vont avoir beaucoup de mal à se passer. Il est envisagé d'augmenter la durée légale du travail pour compenser la pénurie de main d'œuvre si l'exode rural qui pourtant est conforme aux objectifs du troisième Plan de modernisation ne suffit pas à éviter de grosses tensions sur le marché de l'emploi.

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 9 octobre : création de l'ESEO, grande école privée d'ingénieurs généraliste en électronique, informatique télécoms et réseaux, par le chanoine Jeanneteau à Angers.
  • 24 octobre : enlèvement et arrestation de Ben Bella. La Tunisie et le Maroc rappellent leurs ambassadeurs à Paris.
  • 29 octobre : début de la crise de Suez (jusqu'au 6 novembre).

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • la difficile lutte de la République française contre le FLN entraine une nouvelle mobilisation du contingent en métropole : 450 000 hommes déployés sur le territoire algérien.

Thématique[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • 1 franc français de 1956 = 0,01709 euro de 2002
  • En mai, le ministre de l'économie Paul Ramadier lance « l'emprunt du progrès » indexé sur la production industrielle nationale, avec un taux de base annuel de 5 % sur 15 ans, devant être augmenté de 0,5 % chaque fois que l'indice de la production industrielle gagne 1 %. L'emprunt est couvert en quatre semaines pour un montant de 80 milliards de francs (750 milliards d'euros).
  • En octobre, est lancé un autre emprunt national, indexé cette fois sur les cours de la bourse. Il rapporte 320 milliards de francs (2 990 milliards d'euros).

Société[modifier | modifier le code]

  • L'hiver est particulièrement rude dans le sud de la France, on mesure des températures allant jusqu'à −30 °C. Seul un tiers des oliviers survivront ; la plupart des moulins à huile ferment.
  • Création du fonds national de solidarité, minimum vieillesse alimenté par la vignette automobile.
  • Création de l'Examen spécial d'entrée à l'université.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1956 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1956[modifier | modifier le code]

Autres films sortis en France en 1956[modifier | modifier le code]

Naissances en 1956[modifier | modifier le code]

Décès en 1956[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]