1634 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1631 1632 1633  1634  1635 1636 1637

Décennies :
1600 1610 1620  1630  1640 1650 1660
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France

Événements[modifier | modifier le code]


  • Les dépenses budgétaires globales passent de 66 millions de livres maximum par an avant 1633 à près de 114 millions (1634-1656). Elle se traduisent par des déficits considérables (73 millions par an en moyenne, soit le triple de la période précédente).
  • Doublement des tailles pour financer la guerre. Très vite, les provinces se révèlent incapable de procurer les sommes exigées. Des moyens de recouvrement forcés sont institués (saisies, emprisonnements, logement de garnisons chez les redevables). Pour faire face aux échéances, le conseil doit emprunter auprès d’environ 4000 financiers auquel la recette de l’impôt est laissée à bail (traitants), qui s’associent entre eux pour recouvrir les impôts (partisans). L’opinion a l’impression que les tailles sont détournées et ne servent qu’à des projets privés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Administration générale de l'assistance publique à Paris, Inventaire-sommaire des Archives hospitalières antérieures à 1790, vol. 2, Grandremy & Henon,‎ 1884 (présentation en ligne)