1923 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1920 1921 1922  1923  1924 1925 1926

Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1923 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier : démission du secrétaire général du PCF Ludovic Oscar Frossard.
  • 2 janvier : rupture cordiale, entre la France et le Royaume-Uni : réunis à Paris, les Alliés ne parviennent pas à trouver un accord sur la question des réparations allemandes. Poincaré annonce que la France passera outre l’opposition britannique et fera occuper la Ruhr afin de contrôler les activités des usines et des mines de la région.
  • 1er avril : la loi fixe la durée du service militaire à 18 mois et précise le régime des sursis.
  • 8 mai : Marcel Cachin, arrêté le 20 janvier en raison de son opposition à l’occupation de la Ruhr, est libéré.
  • 16 mai : création des Groupes de Reconnaissance
  • 26 mai - 27 mai : première édition des 24 Heures du Mans.
  • 15 juin : à la suite d’acte de violence commis par les Camelot du roi contre deux députés qui se rendaient à une manifestation contre l’occupation de la Ruhr, Poincaré assure aux députés que les poursuites contre le mouvement royaliste seront menées à bien et avertit les radicaux pour qu’ils rompent avec certaines tendances de gauche.
  • 30 juin : Abattement fiscal de 7000 F pour l'impôt général sur le revenu.
  • 17 juin : consécration de l'Église Notre-Dame du Raincy, monument emblématique de l'architecture moderne, construite par les frères Gustave et Auguste Perret.
  • 26 octobre : Poincaré accepte la constitution d’une commission d’experts chargée d’examiner la question des réparations de guerre.
  • 17 décembre : le PCF propose à la SFIO de constituer un bloc ouvrier et paysan en vue des prochaines élections. Les socialistes refusent et optent pour le Cartel des gauches.


Économie[modifier | modifier le code]

  • PIB à 350 milliards de francs
  • Croissance de 5,4 % du PIB.
  • Retour de l'inflation à 8,9 %.
  • Chômage stable à 2 %.
  • Déficit public de 14 milliards de francs (4 % du PIB).
  • La dette se stabilise à 80 % du PIB.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1923 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1923[modifier | modifier le code]

  • x

Autres films sortis en France en 1923[modifier | modifier le code]

  • x

Naissances en 1923[modifier | modifier le code]

Décès en 1923[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]