1559 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1556 1557 1558  1559  1560 1561 1562

Décennies :
1520 1530 1540  1550  1560 1570 1580
Siècles :
XVe siècle  XVIe siècle  XVIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France

Événements[modifier | modifier le code]

30 juin : tournoi entre Henri II et Montgommery, provoquant la mort du roi de France.
Gravure allemande coloriée, XVIe siècle.
  • 18 mai : incendie dit « des Grandes Écoles » à Bourges, qui commence dans un immeuble jouxtant les locaux de l'université, à proximité de la cathédrale. Entourée de tous côtés par les flammes, celle-ci est sérieusement endommagée : les toitures des chapelles sont détruites, ainsi que les orgues, et même la façade est touchée, avec la destruction du lanternon du pignon.
  • 28 mai : premier synode national des calvinistes à Paris. Ils adoptent une confession de foi (Confession de La Rochelle, 1572) et une discipline.
  • 10 juillet : mort d'Henri II[2]. Son fils aîné, François II, lui succède sans troubles (il règne jusque fin 1560). François de Guise et le cardinal de Lorraine prennent en main le pouvoir au nom de leur neveu, François II. Ils éloignent Diane de Poitiers et Montmorency.
    • Développement de la réforme en France où l'on peut compter plus de d’un million de membres des différentes Églises réformées.
    • La répression contre les protestants s’accentue. À l’automne, les « Malcontents » se regroupent autour du prince de Condé. Début des agitations en province.
    • La France entre dans une période d'instabilité politique marquée par les efforts de Catherine de Médicis pour concilier catholiques et protestants ainsi que son échec dans cette réconciliation.
  • 14 juillet : ordonnances annonçant la réduction des effectifs militaires[2].
  • 18 juillet : Anne de Montmorency est confirmé dans ses charges[2].
  • 7 août : rétrocession officielle de la Savoie par la France à Chambéry[4].
  • 13 août : enterrement du roi Henri II à Saint-Denis.
23 décembre : exécution du conseiller Anne du Bourg


  • Tentative de regroupement des fermes financières du roi de France sous la forme d’une « ferme générale ». Le budget de l’État à la fin des années 1550 frise les 190 tonnes d’équivalent argent. L’endettement de l’État cumulé depuis le début du siècle monte à 43 millions de livres, soit trois fois le budget annuel.
  • Jean Nicot devient ambassadeur de France au Portugal (fin en 1561). Il en rapportera l’usage du tabac.

Naissances en 1559[modifier | modifier le code]

  • x

Décès en 1559[modifier | modifier le code]

  • x

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ludovic Lalanne, Dictionnaire historique de la France, vol. 1, Ayer Publishing (réédition),‎ 1968 (ISBN 9780833719836, résumé)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Nicolas Le Roux, La faveur du roi, Editions Champ Vallon,‎ 2001 (ISBN 9782876733114, résumé)
  3. Antoine Théodore Du Prat, Histoire d'Élisabeth de Valois, reine d'Espagne, 1545-1568, Paris, Techener,‎ 1859 (résumé)
  4. a et b Jean Pierre Ducros, Histoire d'Emmanuel-Philibert, duc de Savoie, Chamerot,‎ 1838 (résumé)
  5. Eugène Ernest Desplaces, Joseph Fr. Michaud, Louis Gabriel Michaud, Biographie universelle, vol. 14, Madame C. Desplaces,‎ 1856 (résumé)
  6. Loris Petris, Michel de L'Hospital, La plume et la tribune : Michel de L'Hospital et ses discours (1559-1562), Librairie Droz,‎ 2002 (ISBN 9782600006460, résumé)