Sami Bouajila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sami Bouajila est un acteur français, né le 26 mai 1966 à La Tronche (Isère).

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Son père est un peintre en bâtiment, issu de l'immigration tunisienne, venu en France en 1956. Son grand-père était un berbère de Tripoli qui s'installa à Tunis en 1936.

Sami Bouajila a grandi à Échirolles en banlieue sud de Grenoble. Il s'est formé par le théâtre, au conservatoire de Grenoble puis à l'École de la Comédie de Saint-Étienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélé par le film Bye-Bye de Karim Dridi, pour lequel il reçut le prix d'interprétation masculine au Festival international du film de Thessalonique 1995, il commence à se faire un nom grâce au film Drôle de Félix en 2000. Après des collaborations remarquées avec Abdellatif Kechiche et Michel Blanc, il "explose" avec le succès d'Indigènes en 2006.

Il a reçu le prix de meilleur jeune acteur au Festival du film romantique de Cabourg en 2000 pour Drôle de Félix. En 2006, il a reçu le Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes pour Indigènes de Rachid Bouchareb et le César du meilleur second rôle masculin en 2008 pour Les Témoins d'André Téchiné.

En 2011, il interprète le rôle d'Omar Raddad dans Omar m'a tuer, réalisé par Roschdy Zem.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sami Bouajila, à droite, avec Michel Blanc et André Téchiné, à la première du film Les Témoins, à la Berlinale 2007.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Sami Bouajila au festival de Cannes 2009.

Télévision[modifier | modifier le code]

Court-métrage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]