Paul-Joseph-Marie Gouyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouyon.
Paul Gouyon
Image illustrative de l'article Paul-Joseph-Marie Gouyon
Biographie
Naissance 24 octobre 1910
à Bordeaux (France)
Ordination sacerdotale 13 mars 1937
Décès 26 septembre 2000 (à 89 ans)
à Bordeaux (France)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
28 avril 1969 par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Natività di Nostro Signore Gesù Cristo a Via Gallia
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 7 octobre 1957 par
Mgr Paul Richaud
Archevêque de Rennes
4 septembre 1964 – 15 octobre 1985
Précédent Clément-Émile Roques Jacques Jullien Suivant
Archevêque titulaire de Pessinus
Archevêque coadjuteur de Rennes
6 septembre 1963 – 4 septembre 1964
Évêque de Bayonne
6 août 1957 – 6 septembre 1963
Précédent Léon-Albert Terrier Jean-Paul Vincent Suivant

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
COA cardinal FR Gouyon Paul-Joseph-Marie.png
« In Spiritu et Veritate » (Jn 4,23)
« En Esprit et en Vérité »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Paul Gouyon, né à Bordeaux le 24 octobre 1910 et mort le 26 septembre 2000, est un homme d'Église, évêque, puis archevêque et cardinal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre à Bordeaux le 13 mars 1937.

Le 6 aout 1957, Pie XII le nomme évêque du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron. Il reçoit la consécration épiscopale le 7 octobre suivant des mains de Mgr Paul Richaud, archevêque de Bordeaux.

Le 6 septembre 1963, Paul VI le nomme archevêque titulaire de Pessinus et archevêque coadjuteur de Rennes auprès du cardinal Roques. Un an plus tard, à la mort de ce dernier, il lui succède à la tête du diocèse.

Il est créé cardinal par Paul VI lors du consistoire du 28 avril 1969 avec le titre de cardinal-prêtre de la Natività di Nostro Signore Gesù Cristo a Via Gallia.

Il se retire le 15 octobre 1985 à quelques jours de son soixante-quinzième anniversaire, laissant le siège d'archevêque de Rennes à son coadjuteur, Mgr Jacques Jullien.

Il meurt le 26 septembre 2000 à Bordeaux et est enterré à Saint-Pern (Ille-et-Vilaine) au cimetière de la maison-mère des petites sœurs des pauvres.

Une rue de Rennes rappelle et honore sa mémoire.