1821 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1818 1819 1820  1821  1822 1823 1824

Décennies :
1790 1800 1810  1820  1830 1840 1850
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Nunavut, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest, Yukon), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1821 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Ordonnance du 27 février, qui met l’Université sous la surveillance du clergé.
  • 1er septembre : Laurence Balzac, la plus jeune sœur d'Honoré de Balzac, épouse Armand-Désiré Michaut de Saint-Pierre de Montzaigle.
  • 9 septembre : arrivée du Zodiaque de Dendérah à Marseille ; il est transporté à Paris ou il arrive début janvier[1]. Sébastien Louis Saulnier avait chargé Claude Lelorrain de ramener coûte que coûte ce zodiaque égyptien afin de mettre un terme à la polémique du débat soulevée par les savants remettant en question la datation de la création du monde selon la Bible.
  • Octobre : une nouvelle loi électorale (loi du vote double, 1820) permet le retour des ultras qui forment un gouvernement conduit par Villèle, nommé ministre des finances en décembre. La liberté de la presse est restreinte, la mainmise de l’Église sur l’enseignement est encouragée. Progressivement éliminée de l’Assemblée, l’opposition se regroupe dans des associations secrètes, la Charbonnerie, comprenant des officiers, des anciens révolutionnaires (La Fayette) et des étudiants.


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Mayet, Charles Forementin, Louis Fouquet, Le Magasin pittoresque, vol. 1,‎ 1833 (présentation en ligne)
  2. Christophe Aubert, Le temps des conspirations : la répression politique en Maine-et-Loire entre 1814 et 1870, Éditions Cheminements,‎ 2006 (ISBN 9782844785060, présentation en ligne)