1979 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1976 1977 1978  1979  1980 1981 1982

Décennies :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1979 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 10 janvier : le ministre de l’économie René Monory annonce la « libération totale des prix » pour l’année 1979.
  • 13 janvier : à Paris, quelques dizaines d'autonomes saccagent le quartier de la gare Saint-Lazare, mettant le feu à des banques, agences d’interim, des cinémas porno et à une perception des impôts et brisant des vitrines de magasins.
  • 23 janvier : plan de redressement de la sidérurgie. Agitation en Lorraine : débuts de la crise ouverte de la sidérurgie en Lorraine.

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

  • Second choc pétrolier. Augmentation de 30 % à 35 % du baril de pétrole selon les pays fournisseurs, ce qui pour la France représente une facture alourdie de 15 milliards de francs, soit 1 % du PIB.
  • 7 - 10 juin : élections européennes
  • 26 juin :
    • Jean-Paul Sartre, Raymond Aron, André Glucksmann et Michel Foucault se rendent à l’Élysée pour l’opération « Un bateau pour le Viêt-nam ». Ils demandent 3000 visas au président Valéry Giscard d'Estaing pour les réfugiés embarqués sur le bateau l’Île de Lumière. Celui-ci en concède 1000. Après quoi Sartre et Aron s’en vont côte à côte, comme ils étaient venus. « Aron était un peu plus ému que Sartre, se souvient André Gluscksmann. Il était plus recueilli. Sartre, déjà aveugle, attachait moins d’importance à la rencontre »;
    • le paquebot France est vendu à un armateur norvégien.

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet : libération du prix du livre mais contingentement du fuel domestique. Le ministre de l'Économie René Monory déclare : « Les ménages, et non les entreprises, doivent payer la facture pétrolière ».
  • 14 juillet : un million de spectateurs assistent place de la Concorde au premier méga-concert de Jean Michel Jarre. Ce chiffre constitue à l'époque le record du monde qui sera pulvérisé à plusieurs reprises par Jean Michel Jarre lui-même.
  • 25 juillet :
    • les partenaires sociaux de la sidérurgie sont réunis pour discuter d'une proposition patronale de convention sociale portant sur des « mesures de cessation anticipées d'activités ». 21 000 emplois doivent être supprimés d'ici 1981;
    • la commission parlementaire chargée de trouver les causes au déficit de la Sécurité sociale, estime qu'il y a plusieurs raisons : les salariés qui jouent aux malades imaginaires, le gaspillage médical, les dépenses hospitalières (44 % des prestations), l'extension des droits à pratiquement tous les Français (64 % en 1955) et enfin le chômage. Raymond Barre annonce l'augmentation des cotisations sociales des assurés pour une durée de dix-huit mois, un blocage des honoraires médicaux et une diète budgétaire pour les hôpitaux.

Août[modifier | modifier le code]

  • 1er août : Loi fiscale réduisant de 1 % les cotisations patronales à l'assurance maladie.

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

  • Les ministres RPR refusent de voter le budget (fin en décembre).
  • Actuel, magazine nouvelle formule, n°1 (Jean-François Bizot) : « Les années quatre-vingt seront actives, technologiques et gaies. »
  • 2 novembre : L’« ennemi public numéro un », Jacques Mesrine est tué par des policiers.

Décembre[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Déficit budgétaire (-1,5 % du PIB).

Entreprises[modifier | modifier le code]

Société[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1979 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1979[modifier | modifier le code]

  • En janvier:

-Le rouge de Chine de Jacques Richard.

-La fille de Prague avec un sac très lourd de Danielle Jaeggi

  • En avril:

-Série Noire de Alain Corneau

Autres films sortis en France en 1979[modifier | modifier le code]

  • Janvier :
    • Les 7 cavaliers de Corine Todea
    • A qui le tour de Parolini
    • Opération Traquenard de Tay Garnett
    • Emilie l'enfant des ténèbres de Massimo Dellamano
  • Février :

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Naissances en 1979[modifier | modifier le code]

Décès en 1979[modifier | modifier le code]

Les compositeurs et musiciens suivants : 1886-1979 : Paul Paray 1887-1979 : Nadia Boulanger 1893-1979 : Ivan Wyschnegradsky 1896-1979 : Cyril Mockridge / Julien Porret 1898-1979 : Roy Harris / Jeanne Leleu 1899-1979 : Raymond Loucheur / Dimitri Tiomkin 1901-1979 : Philippe Parès 1902-1979 : Richard Rodgers 1905-1979 : Alfred Rode 1906-1979 : Klaus Egge 1908-1979 : Miloslav Kabelac 1910-1979 : Karel Reiner 1911-1979 : Nino Rota 1915-1979 : Robert Lannoy

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]