La France de Vichy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La France de Vichy, 1940-1944
Auteur Robert O. Paxton
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Essai historique
Version originale
Langue Anglais américain
Titre Vichy France: Old Guard and New Order, 1940-1944
Éditeur Alfred A. Knopf
Lieu de parution New York
Date de parution 1972
ISBN 0-394-47360-4
Version française
Traducteur Claude Bertrand
Éditeur Éditions du Seuil
Collection Points
Lieu de parution Paris
Date de parution 1973
Nombre de pages 375
ISBN 2-02-000661-8

La France de Vichy, 1940-1944, en anglais originel Vichy France : Old Guard and New Order, 1940-1944, est un essai historique publié en 1972 par l'historien américain Robert O. Paxton sur le régime de Vichy.

Parution[modifier | modifier le code]

L'ouvrage, paru en 1972 aux États-Unis, est préfacé par Stanley Hoffmann. En France, il paraît l'année suivante au Seuil dans la collection « L'Univers historique ». Le manuscrit est relu par les historiens Michel Winock et Jean-Pierre Azéma. Il est traduit en français par Claude Bertrand, la mère de ce dernier[1].

Seconde édition[modifier | modifier le code]

Une seconde édition revue et augmentée paraît en 1997. Dans son avant-propos, Robert Paxton revient sur les conditions de rédaction de la première version, avec nombre d'archives difficilement accessibles. Il indique qu'il y a rectifié quelques erreurs factuelles (nombre de dénaturalisations, nombre de Juifs déportés, nombre de passagers du Massilia, nombre de prisonniers de guerre, nombre de personnes touchées par l'épuration après la guerre). Il relève que sa position visant à démolir l'idée d'une politique collaborationniste de Pétain qui aurait instauré un « bouclier » « peut sembler un peu trop sévère » mais indique conserver l'essentiel de son analyse à quelques détails près. Il dit aussi avoir nuancé sa position sur l'état de l'opinion publique en France, qu'il avait présenté sous un jour trop bipolaire. Analyses et critiques d'autres historiens à l'appui, il nuance son schéma initial d'une France de 1940 entièrement acquise à Pétain contre une France de 1944 presque unanimement favorable à De Gaulle[2].

Impact de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Paxton ne vendit en France que 13 000 exemplaires de son livre entre 1973 et 1985, sans compter sa version au format poche. Cela ne l'empêcha pas d'avoir un impact considérable en renouvelant totalement l'historiographie du régime de Vichy, jusque-là dominée par l'Histoire de Vichy de Robert Aron[3]. D'abord ignoré par le pouvoir officiel français, l'ouvrage finit par obtenir une reconnaissance et Robert Paxton se vit remettre la légion d'honneur en 2009. Cet ouvrage est aujourd'hui étudié en cours d'histoire de terminale au lycée en France[réf. nécessaire].

Réception et critiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Wieder, « La France de Vichy », Le Monde, .
  2. Robert O. Paxton, La France de Vichy, Seuil, , 2e éd., 464 p. (ISBN 9782020323055)
  3. Olivier Wieviorka, « Francisque ou Croix de Lorraine : les années sombres entre histoire, mémoire et mythologie », dans Pascal Blanchard et Isabelle Veyrat-Masson, Les Guerres de mémoires. La France et son histoire, Paris, La Découverte/Poche, 2010 (édition Princeps en 2008), p. 94-106.