Jean Jardel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Jardel
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean Georges Antoine JardelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Condamnation
Distinction

Jean Jardel, né à Terrasson le et décédé à Brive-la-Gaillarde le [1], est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière au ministère des Finances. En 1936, il est directeur du Budget, équivalent, sous la IIIe République, au ministre du Budget actuel.

Il a été, sous le régime de Vichy :

Il a reçu la Francisque[4].

Nommé sous-gouverneur du Crédit foncier de France. Arrêté à la Libération, il comparaît devant la Haute Cour qui le condamne à la dégradation nationale à vie, le . Il est gracié et rétabli dans ses droits par le général de Gaulle.

En 1953, il fonde la Société pour le développement de la télévision.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. Il remplace à cette fonction le général Émile Laure, qui avait souhaité en être déchargé.
  3. Attaqué par les Allemands, ainsi que par les milieux les plus engagés dans la collaboration, il dut démissionner, de même que le chef du cabinet militaire, le général Campet.
  4. Henry Coston, L'Ordre de la Francisque et la révolution nationale, Paris, Déterna, coll. « Documents pour l'histoire », , 172 p. (ISBN 2-913044-47-6), p. 102.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nécrologie, Le Monde, .

Liens externes[modifier | modifier le code]