Emmanuel de Peretti de La Rocca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuel de Peretti de La Rocca
Image dans Infobox.
En 1924.
Fonctions
Président
Société de l'École des chartes
-
Ambassadeur de France en Belgique
-
Maurice Herbette (d)
Ambassadeur de France en Espagne
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Emmanuel de Peretti de la Rocca (1870-1958) est un diplomate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Calais, Emmanuel de Peretti de La Rocca est archiviste paléographe (promotion 1893)[1], licencié en droit et diplômé de l'École libre des sciences politiques[2]. Il présida la Société de l'École des chartes en 1936-1937[1].

Il choisit d'entrer au ministère des Affaires étrangères ; il y est attaché à la direction de l'Amérique (1908), avant de devenir secrétaire d'ambassade à Washington (1909), de participer aux négociations du traité de Versailles au titre de la direction des Affaires africaines, et de devenir directeur des Affaires politiques (1920)[1].

Il est ambassadeur en Espagne entre 1924 et 1929, puis en Belgique entre 1929 et 1931. Directeur des services du ministère (1941), il est nommé en 1941 au Conseil de justice politique, institué par le régime de Vichy après le procès de Riom[2]. À la Libération, il se fixe à Levie, et meurt le à Paris[1].

Décorations[modifier | modifier le code]

Il est grand officier de la Légion d'honneur[1] et membre de l'ordre de la Francisque[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Léonce Celier, « Emmanuel de Peretti de la Rocca », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 117, no 1,‎ , p. 367-368 (lire en ligne).
  2. a et b Bruno Delmas et Martine François, « Peretti de La Rocca Emmanuel de, Emmanuel Marie Joseph », sur cths.fr, .
  3. Henry Coston, L'Ordre de la Francisque et la révolution nationale, Paris, Déterna, coll. « Documents pour l'histoire », , 172 p. (ISBN 2-913044-47-6), p. 148.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :