Idées (revue, 1941-1944)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Idées est une revue fondée et dirigée par René Vincent, à partir de , issu de la droite catholique et sous-directeur « de la censure et de la presse »[1] au ministère de l'Information et de la Propagande[2] du régime de Vichy.

Installée à Vichy et bénéficiant d’une subvention du régime, la revue se présente clairement comme un outil du nouveau pouvoir. Son manifeste invite les Français à se rassembler sous l’autorité du Maréchal « contre les factions ». Elle diffuse le message de la Révolution nationale. Elle reconnaît la prééminence de l'Allemagne en Europe et stigmatise « l'anti-France », incarnée par les juifs, les francs-maçons et la finance internationale. Elle compte parmi ses intervenants réguliers, Pierre Drieu la Rochelle, Jean de Fabrègues, Henri Caillemer, Jean-Pierre Maxence[3]. La revue cesse de paraître en 1944 avec la Libération.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Véronique Auzépy-Chavagnac, JEAN DE FABRÈGUES ET LA JEUNE DROITE CATHOLIQUE, Presses universitaires du septentrion (lire en ligne), p. 357-394
  2. Éric Loubet del Bayle, sous la direction de Serge Albouy : « Idées, une revue de la Révolution National », mémoire de l’IEP de Toulouse. 1994.
  3. François Broche, Dictionnaire de la Collaboration : collaborations, compromissions, contradictions, Paris, Belin, , 950 p. (ISBN 978-2-7011-8947-5), p. 491.