Aujourd'hui (quotidien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aujourd’hui est un quotidien français fondé en et disparu en .

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce quotidien est créé le par Henri Jeanson, qui sort juste de prison, dans l'espoir de fonder un véritable périodique indépendant et pour remplacer le Canard enchaîné, alors interdit, et ce, avec l’accord des Allemands. Jeanson recrute des plumes plutôt ancrées à gauche comme Robert Desnos et des dessinateurs comme Bécan[1].

Le premier numéro paraît le . En novembre 1940, les autorités allemandes sommèrent le directeur d’Aujourd’hui de prendre publiquement position contre les Juifs et en faveur de la politique de collaboration avec le régime de Vichy. Henri Jeanson démissionne et le journaliste Georges Suarez lui succède[2].

Dans les semaines qui suivent, le journal Aujourd’hui se met en chasse des « responsables de la défaite », par le recours au mythe du « coup de balai purificateur », par une anglophobie notoire. Il entre en résonance avec le discours du maréchal Pétain, et dans le sens de la propagande nazie. Le quotidien s'affiche par exemple en faveur du procès de Riom qui devait punir les « responsables » républicains de la défaite.

Le dernier numéro, le 1250, sort le [3].

Après la libération de Paris le , arrêté, Georges Suarez est fusillé en novembre 1944.

Principaux collaborateurs[modifier | modifier le code]

Il est important de distinguer l'équipe de Jeanson constituée avant , de celle d'après, constituée par Suarez, antisémite notoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jeanson, Henri », notice du Maitron, le dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social, sur la site de l'université Paris-1.
  2. Exemple de une, au 15 décembre 1940, Paris, Musée du général Leclerc de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin, sur parismuseescollections.paris.fr.
  3. Notice du Catalogue général de la BNF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]