Florent du Bois de la Villerabel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Florent du Bois-Jagu de la Villerabel
Biographie
Naissance
à Saint-Brieuc (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 73 ans)
Saint-Brieuc
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par l'archevêque
André du Bois de La Villerabel
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite d'Aix-en-Provence
Archevêque titulaire d'Aenus
Archevêque titulaire d'Aenus
Archevêque d'Aix-en-Provence
Évêque d'Annecy
Évêque auxiliaire coadjuteur de Tours
Évêque titulaire d'Aenus

Blason
"Toujours vert, Bois Jacu, usque ad aras"
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Florent Michel Marie Joseph du Bois de la Villerabel (né à Saint-Brieuc le , mort le ) est évêque d'Annecy de 1921 à 1940 puis archevêque d'Aix-en-Provence de 1940 à 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le cousin d'André du Bois de La Villerabel (1864-1938), évêque d'Amiens de 1915 à 1920 puis archevêque de Rouen de 1920 à 1936.

Ordonné prêtre le , il devient évêque auxiliaire de Tours le . Initialement coadjuteur de celui-ci, il sera finalement installé évêque d'Annecy en 1921. Son ancien ministère de coadjuteur à Tours lui donne la permission de porter dans son diocèse le Pallium, réservé aux archevêques métropolitains. Il aurait dû en hériter à Tours. Il demanda au Vatican que cet honneur soit donné au diocèse, mais ce dernier refusa en 1923.

Nommé archevêque d'Aix-en-Provence en 1940, il est décoré de la francisque par le maréchal Pétain après avoir pris parti en faveur du STO. Menacé à la libération, il s'enfuit d'Aix et démissionne de ses fonctions[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François de Lannoy, « L'épiscopat n'est pas épargné », La Nouvelle Revue d'histoire, n°74, septembre-octobre 2014, p. 55-57

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]