Lacombe Lucien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacombe.
Lacombe Lucien
Réalisation Louis Malle
Scénario Louis Malle et Patrick Modiano
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film dramatique
Durée 132 min
Sortie 1974

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lacombe Lucien est un film français réalisé par Louis Malle sorti en 1974. En partie basé sur ce qu'a vécu le réalisateur[1], le film questionne l'héroïsme de l'engagement au regard du hasard des circonstances, source d'une polémique qui conduira l'auteur à s'exiler de la France post-gaullienne.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En juin 1944, sous l'Occupation allemande, Lucien Lacombe retourne chez ses parents. Son père est prisonnier de guerre en Allemagne et sa mère vit avec le maire du village. L'adolescent demande à son instituteur, devenu résistant, de le faire entrer dans le maquis, mais ce dernier refuse, le trouvant trop jeune. Lorsque le jeune garçon est arrêté par hasard par la police, il dénonce son instituteur et rejoint alors la Gestapo française — corps auxiliaire français de la Gestapo — devenant un agent de la police allemande alors que l'Occupation touche à sa fin. Il tombe amoureux d'une jeune femme juive, France Horn. Lucien finit par s'enfuir à la campagne avec la jeune femme et sa grand-mère.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Quelques scènes furent tournées à Figeac dans l'ancien hôtel du Viguier, rue Delzens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aurélie Feste-Guidon, « Lacombe Lucien de Louis Malle, histoire d'une polémique ou polémique sur l'Histoire ? », thèse pour le diplôme d'archiviste paléographe de l'École nationale des chartes, sous la direction de Pascal Ory et Élisabeth Parinet, mars 2009 (extraits en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]