Anggun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anggun

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Anggun en 2005

Informations générales
Nom de naissance Anggun Cipta Sasmi Jastor
Naissance 29 avril 1974 (40 ans)
Jakarta, Java, Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Activité principale chanteuse
Genre musical Variété, pop, RnB
Instruments Voix, piano
Années actives Depuis 1986
Labels Warner Music, Sony Music
Site officiel anggun.com

Anggun, de son nom complet Anggun Cipta Sasmi, qui signifie « la grâce créée dans un rêve » en javanais, née le 29 avril 1974 (40 ans) à Jakarta, la capitale de l'Indonésie, est une chanteuse indonésienne naturalisée française.

Biographie[modifier | modifier le code]

1986 - 1993 : Carrière en Indonésie[modifier | modifier le code]

Anggun Cipta Sasmi grandit à Yogyakarta. Sous la houlette de son père, elle commence une carrière de chanteuse dès l'âge de sept ans. Son premier disque, destiné aux enfants, sort deux ans plus tard[1],[2]. Son premier album studio, Dunia Aku Punya, est influencé par le rock occidental. Réalisé par Ian Antono, un producteur célèbre en Indonésie, il connaît le succès et se classe dans le hit parade national. Le disque est édité en 1986, alors que la jeune chanteuse est âgée de 12 ans[3]. Au cours de son adolescence, elle devient l’une des artistes les plus populaires de son pays et se fait également connaître en Asie du Sud-Est[1],[2]. À cette époque, Anggun estime que le public l'a déjà cataloguée comme une chanteuse rock, alors qu'elle ne souhaite pas se cantonner dans ce rôle. Elle monte son propre label discographique à l’âge de 19 ans afin de pouvoir choisir elle-même ses collaborateurs et sélectionner son répertoire[3].

1994 - 1996 : Ses débuts en Europe[modifier | modifier le code]

Anggun rêve de conquérir le public international et décide de quitter le pays[3]. La chanteuse vend sa maison de disque qu'elle possède en Indonésie et s’envole pour l’Europe en 1994. Elle atterrit d’abord à Londres, où elle fait quelques rencontres et entame des projets qui n’aboutissent pas. Elle décide de partir pour les Pays-Bas mais fait auparavant escale à Paris. Elle y restera six ans[4]. Anggun apprend le français et fait des rencontres professionnelles qui lui permettront d’être mise en relation avec Florent Pagny, qui à son tour la présente à Erick Benzi[3].

1997 - 2004 : Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Erick Benzi lui écrit une première chanson, La Rose des vents, puis un album intitulé Anggun dont le titre phare, La Neige au Sahara, est choisi comme premier single. Celui-ci lance sa carrière et lui permet de se faire connaître du grand public. L’album est d’abord édité au Japon en 1997 par Columbia, une filiale de Sony Music. Cette version comprend dix-neuf chansons, dont trois en français. Il est édité en France en 1998 avec seize chansons dont quinze en français. Enfin en 1999, il sort aux États-Unis sous le titre Snow on the Sahara avec seulement onze titres, tous en anglais[3]. L'album est commercialisé dans 35 pays et Anggun assure la promotion (États-Unis, Indonésie, Italie, etc.) pendant trois ans. Elle est accompagnée par un groupe de musiciens français composé de Patrick Buchmann (batterie, percussions, chant), Nicolas-Yvan Mingot (guitare), Yannick Hardouin (basse) et Patrice Clémentin (claviers). Les ventes mondiales du disque dépassent les 900 000 exemplaires et il est certifié « double disque d'or »[4]. En 1999, la chanson Snow on the Sahara est utilisée par la marque de montres suisses Swatch pour sa campagne internationale de promotion. En 2000, Anggun présente son deuxième album, toujours sous l’égide d’Erick Benzi, Désirs Contraires. Le disque ne bénéficie que d’une faible promotion et est passé relativement inaperçu en France. Il s’est bien exporté, en particulier en Indonésie (disque de platine) et en Italie (disque d’or). L’album sort sous le nom de Chrysalis dans quinze pays d'Asie simultanément, dont Singapour, la Malaisie, les Philippines, Taïwan et le Japon. Fin 2000, Anggun est invitée par le Vatican pour le grand concert de Noël aux côtés de Bryan Adams. Elle effectue ensuite une mini-tournée d’une dizaine de dates inaugurée à La Cigale le 1er février 2001, sa première scène française. En mars 2001, elle est l'une des nombreuses interprètes du titre Que serais-je demain ? en tant que membre du collectif féminin Les Voix de l'espoir créé par Princess Erika[5] puis réalise une large tournée en Asie qui se termine au Théâtre Kallang de Singapour. Elle annonce son départ de son premier label en janvier 2003, puis s’installe à Montréal, au Canada, pour y retrouver son fiancé de l’époque. Elle effectue une tournée en Indonésie et choisit pour l’accompagner le jeune Julian Cely, devenu son filleul musical.

Anggun après un concert en 2003 en Indonésie.

2005 - 2007 : Luminescence et Best Of[modifier | modifier le code]

Elle signe durant l’été 2004 avec Heben Music et début 2005, son troisième album, intitulé Luminescence, apparaît dans les bacs. Le premier single choisi est Être une femme. Une tournée est mise en place dont le premier concert est donné le 14 mars 2005 à l’Européen[4]. La sortie de cet album dans d’autres pays l’amène à le promouvoir dans toute l’Europe (Grèce, Russie, etc.) et en Asie jusqu’au milieu de l’année 2007. Durant cette tournée, elle était accompagnée par ses musiciens Cyril Tarquiny, Fabrice Ach, Olivier Freche, Jean-Marie Négozio et Claude Sarragossa.

En 2006, Sony BMG Indonesia met sur le marché indonésien un best of de la chanteuse (incluant trois succès dans sa langue natale). Elle reçoit trois jours plus tard à Djakarta le Legend Asian Artist Award. En 2007, c’est en Italie que sort son best of distribué par Carosello Records.

La particularité d’Anggun est d’allier différentes influences musicales et de pouvoir chanter en trois langues. Chacun de ses albums parait au moins en trois versions, une française, une anglaise et une indonésienne. Anggun compose généralement en anglais, et elle s’associe ensuite avec des coauteurs (Jean Fauque, Tété, Lionel Florence, Evelyne Kral pour le troisième album, mais aussi Erick Benzi ou Jacques Veneruso, Gildas Arzel pour les précédents) pour les réadapter en français.

En 2007, elle est la narratrice de la version française du film Un jour sur Terre.

2008 - 2010 : Élévation... Et début au cinéma[modifier | modifier le code]

Son quatrième album, Élévation, paraît le 20 octobre 2008. Il est produit par Tefa & Mesta, les producteurs de Diam's, Sinik, Kery James, etc. On note la participation de Pras (ex-membre des Fugees) ainsi que de Sinik et Big Ali. Cet album est un mix entre pop aux accents R&B et beats hip-hop / rap. Fidèle à ses habitudes, Anggun en a également réalisé une version internationale ainsi qu’une version pour le marché asiatique. L'album s’est classé no 1 dès sa sortie en Indonésie, annonçant à nouveau un succès dans son pays natal.

En 2009, Anggun, comme beaucoup d’autres chanteurs, se lance dans le 7e art sous la direction de Claude Lelouch : Elle fait une apparition dans son film Ces amours-là.

2011 - 2013 : Échos, Eurovision et X-Factor[modifier | modifier le code]

Son cinquième album est intitulé Échos dans sa version française et Echoes pour les versions anglophone et indonésienne. Cet album aux sonorités pop, comprenant 14 titres, est sorti en novembre 2011 en France. Le premier single, intitulé Mon meilleur amour, est disponible depuis le 11 avril en téléchargement légal. En juin 2011, Anggun dévoile le clip de Je partirai. Le 2 décembre 2011, Anggun dévoile le clip de Mon meilleur amour.

Fin janvier 2012, la chanteuse est choisie en interne par France Télévisions pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson 2012 se tenant à Bakou en Azerbaïdjan le 26 mai. Elle y interprète le titre Echo (You and I), écrit et composé par Jean-Pierre Pilot et William Rousseau. Avec 21 points au classement combiné des votes par téléphone et des votes du jury, elle se classe 22e sur 26 participants[6],[7].

À partir de février 2013, Anggun intègre le jury de X Factor Indonesia (en). Elle déclare avoir accepté de participer à l'émission de télé-crochet musicale non pour juger les candidats mais pour les conseiller[8].

2014 : Indonesia's Got Talent[modifier | modifier le code]

En 2014, après le succès de X Factor, Anggun a été recruté pour devenir jury dans une autre émission de télévision en Indonésie : Indonesia's Got Talent, l'équivalent indonésien de La France a un incroyable talent. Afin de préparer le programme, elle a reçu des instructions de Simon Cowell au cours de d'une émission de Britain's Got Talent. Anggun ré-enregistre son premier single international aux côtés de Tony Carreira : La neige au Sahara (Faço Chover Pas Deserto) pour l'album de ce dernier intitulé "Nos fiançailles : France / Portugal". Le duo a interprété la chanson aux World Music Awards 2014 à Monte Carlo, Monaco, le 27 mai 2014. Lors de la cérémonie, Anggun a été élu meilleure Artiste indonésienne au monde. Anggun travaille actuellement sur ​​un nouvel album studio, prévu pour une sortie en 2015. Les artistes collaborateurs confirmés sont Paul Barry et Deep Forest.

Collaborations[modifier | modifier le code]

En 2002, Anggun interprète Open Hearts, la bande originale du film Open Hearts de Susanne Bier, sorti en 2003 dans les salles scandinaves. Elle a également participé à d'autres bandes originales, Anastasia en 1997, Gloups ! je suis un poisson et Anja & Victor en 2001, Le Transporteur 2 (Cesse la pluie) en 2005, ou bien la série documentaire Genesis II et l'homme créa la nature de Frédéric Lepage, diffusée en 2004 sur France 5. En 2007, elle est choisie comme narratrice du film et interprète du générique d'Un jour sur Terre, un film documentaire écologique d'Alastair Fothergill produit par BBC Worldwide. Elle interprète aussi Over The Hill Of Secrets et Panorama sur des musiques de François Moity pour la publicité Gaz de France.

Elle participe également à de nombreux duos avec notamment DJ Cam (Soulshine) et Deep Forest (Music Detected) en 2002, Le printemps français (compilation française sortie en Indonésie), Piero Pelù (L’Uomo Della Strada), Serge Lama (Pluri elles), Tri Yann (Marines) en 2003, Fabrice Ach (L’Homme idéal) en 2005, Julio Iglesias (Romantic) en 2007 et I Muvrini (I Muvrini et les 500 choristes), pour une reprise du titre de Bruce Springsteen Street of Philadelphia en 2008. Anggun a également collaboré avec le DJ Laurent Wolf pour une reprise de son titre No Stress, sortie uniquement en Asie et plus récemment avec le DJ allemand Schiller, avec lequel elle a assuré quelques dates lors de sa tournée européenne.

Le 22 avril 2013 marque la sortie de l'album Thérèse, vivre d'amour, disque de platine le 15 mai 2013[9], dans lequel Anggun chante deux chansons en duo. Grégoire a mis en musique des poèmes de sainte Thérèse de Lisieux interprétés par plusieurs artistes et personnalités dont Natasha St-Pier qui porte le projet. Elle explique sa participation à cet album de chants religieux chrétiens par "le besoin de ce genre de message pour réaliser des choses de manière collective et laisser de côté cet aspect individualiste de notre société"[10].

À l'occasion de la sortie de l'album hommage à Jean-Jacques Goldman (Génération Goldman volume 2) le 26 août 2013, Anggun, en compagnie d'Amaury Vassili et Damien Sargue, reprend le titre "Né en 17 à Leidenstadt", chanté à l'origine par Jean-Jacques Goldman, Carole Fredericks et Michael Jones.

Après avoir fait un duo avec Mickael Carreira sur le titre "Chama por mim (Call My Name)" en 2010, elle enregistre une nouvelle version de Neige au Sahara avec Tony Carreira en 2013.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Anggun Cipta Sasmi est la fille du chanteur et producteur Darto Singo. Sa mère appartient à la noblesse javanaise[1]. La chanteuse est née dans une famille musulmane et a fréquenté une école catholique durant son enfance[11]. Elle affirme que ses producteurs l’ont empêché de parler librement de sa religion lors de son arrivée en France. Elle dit vouloir « vivre [sa] féminité et [sa] modernité tout en étant musulmane »[12].

La chanteuse obtient la nationalité française en 2000. Elle épouse le romancier français Cyril Montana en juin 2010. Le couple a une fille, prénommée Kirana (« rayon de lumière » en indonésien), née en novembre 2007[8],[13].

Solidarité[modifier | modifier le code]

Anggun au concert pour l'égalité de SOS Racisme le 14 juillet 2011.

Depuis ses débuts en France, Anggun s’est impliquée dans de nombreuses causes : en 1998 avec le Sidaction (Ensemble contre le Sida), 1999 avec Les Enfoirés, 2000 avec Echoes from Earth, 2000 Noël au Vatican, 2001 avec Les voix de l’espoir, 2002 avec Gaia, 2003 pour le Concert pour la Paix, 2004 avec Genesis, 2005 avec A.S.I.E, 2006 avec Fight Aids. En septembre 2014, elle participe au single inédit Kiss & Love au profit du Sidaction[14],[15]etc.

En 2004, elle reçoit la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres du Ministre français de la culture, Jean-Jacques Aillagon. Elle devient également porte-parole de l’Organisation des Nations unies dans le cadre de programmes destinés à lutter contre le sous-développement (micro-crédits)[4].

Le 16 octobre 2009, Anggun a été nommée Ambassadrice de bonne volonté[16] de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

En décembre 2012, elle cosigne un appel d'artistes et de personnalités artistiques en faveur du mariage pour tous et du droit d'accès à l'adoption pour les couples homosexuels[17]. Elle participe au single caritatif Je reprends ma route en faveur de l'association Les voix de l'enfant[18].

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie d'Anggun.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Albums partagés avec d'autres artistes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Chuck Taylor, « Epic’Anggun Leaves Indonesia, Rock for Int’l, More Personal Sound », Billboard, vol. 110, no 17,‎ 25 avril 1998, p. 78 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Biographie d'Anggun », RFI,‎ juin 2011
  2. a et b (en) John Bush, « Biographie d'Anggun », Allmusic
  3. a, b, c, d et e Chuck Taylor, p. 78
  4. a, b, c et d Anne Greffe, « Anggun : Luminescence », Radio France internationale,‎ 25 février 2005
  5. Les Voix de l'Espoir sur le site de Radio France internationale.
  6. (en) Siim Jarmo, « Eurovision 2012 split jury-televote results revealed », Union européenne de radio-télévision,‎ 18 juin 2012
  7. « Vingt-deuxième à l'Eurovision, Anggun dénonce le "copinage" », TF1,‎ 28 mai 2012
  8. a et b (en) Bruce Emond, « Anggun C. Sasmi: The happiness factor », The Jakarta Post,‎ 7 avril 2013
  9. « "Thérèse, Vivre d'amour" numéro 1 des ventes physiques et disque de platine », sur ChartsinFrance.net, Pure Charts,‎ 15 mai 2013 (consulté le 19 mai 2013)
  10. « Anggun : "J'ai peut-être commis trop de péchés pour chanter dans une église" », sur ChartsinFrance.net, Pure Charts,‎ 17 mai 2013 (consulté le 19 mai 2013)
  11. (en) Hera Diani, « Singer Anggun sets the record straight », The Jakarta Post,‎ 5 mai 2001
  12. « Interview de Anggun », Idolesmag.com,‎ 27 juin 2011
  13. (id) AA Ariwibowo, « Anggun yang Berhati Anggun », ANTARA,‎ 18 novembre 2009
  14. « Kiss & Love : 120 artistes chantent pour sidaction », sur RFM,‎ 1er septembre 2014 (consulté le 3 septembre 2014)
  15. « Alizée, Maitre Gims, Tal, M Pokora... : le single #KissAndLove du Sidaction réuni 70 artistes ! », sur Public,‎ 28 août 2014 (consulté le 3 septembre 2014)
  16. Rencontrez les Ambassadeurs de bonne volonté de la FAO : Anggun - FAO
  17. Emmanuel Moire, Jenifer, Julien Clerc, Mika, Lorie : les artistes s'engagent pour le mariage pour tous, Chartsinfrance.com, consulté le 5 décembre 2012
  18. « Les voix de l'enfant », sur mymajorcompany.com (consulté le 28 novembre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

  • La chanson Snow on the Sahara a fait l'objet d'une reprise par la chanteuse anglaise Sarah Brightman, en tant que titre bonus de son album The Harem tour, sorti en 2004.
  • La chanson Tu Nages a été également interprétée par Céline Dion sur son album Une fille et quatre types en 2003.

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]