Concours Eurovision de la chanson 1957

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Concours Eurovision de la chanson 1957
Illustration.
Dates
Finale 3 mars 1957
Retransmission
Lieu Großer Sendesaal des Hessischer Rundfunk
Francfort-sur-le-Main
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Présentateur(s) Anaid Iplicjian
Directeur musical Willy Berking
Télédiffuseur hôte Hessischer Rundfunk pour l'ARD
Participants
Nombre de participants 10
Débuts Drapeau d'Autriche Autriche
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Retour Aucun
Retrait Aucun
Résultat
Chanson gagnante Net als toen, par Corry Brokken
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Système de vote Un jury par pays, composé de 10 membres. Chaque membre attribuait 1 vote à sa chanson préférée.
Nul point Aucun
Précédent Lugano 1956 Concours Eurovision de la chanson Hilversum 1958 Suivant

Le concours Eurovision de la chanson 1957 fut la deuxième édition du concours. Il se déroula le dimanche 3 mars 1957, à Francfort-sur-le-Main, situé alors en République Fédérale d'Allemagne. Il fut remporté par les Pays-Bas, avec la chanson Net Als Toen, interprétée par Corry Brokken. La France termina deuxième et le Danemark, troisième[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

La Suisse ne souhaita pas organiser le concours pour la seconde année consécutive et c'est donc l'Allemagne qui se chargea de l'organisation de l'édition 1957[2]. La règle, voulant que le pays gagnant organise le concours l'année suivante, n'était pas officiellement entrée en vigueur. Il était admis alors que le concours serait organisé à tour de rôle par les pays participants[3].

De nouvelles règles furent introduites. Ainsi, les pays participants ne purent présenter qu'une seule et unique chanson. En revanche, des duos furent admis à concourir[1]. Il fut également décidé que la procédure de vote devienne part intégrale du spectacle. Les jurys seraient désormais contactés par téléphone et donneraient leurs résultats en direct, résultats qui seraient affichés au fur et à mesure sur un tableau de vote. Cette idée était venue aux responsables de l'UER, après qu'ils eurent regardé un enregistrement du Festival of British Popular Songs, diffusée le 27 août 1956. Les résultats y avaient été révélés par un panel de jurys régionaux, contactés par téléphone, et affichés en direct sur le plateau[3]. Cette règle continue à être appliquée aujourd'hui[4].

La date choisie, le dimanche trois mars, demeure toujours le moment de l'année le plus avancé auquel fut jamais organisé le concours[3].

Pays participants[modifier | modifier le code]

Dix pays participèrent au deuxième concours. L’Autriche, le Danemark et le Royaume-Uni firent leurs débuts, après avoir manqué l'édition 1956[1].

La Suède ne participa pas au concours, mais le diffusa pourtant. Le pays fit ses débuts l'année suivante[2].

Format[modifier | modifier le code]

Le bâtiment abritant la Großer Sendesaal des Hessischen Rundfunks, à Francfort-sur-le-Main.

Le concours eut lieu dans la Großer Sendesaal des Hessischen Rundfunks, studio de télévision servant aujourd'hui de salle de concert[1]. Le public comptait quatre-cent spectateurs[3]. La scène était séparée en trois parties : l'orchestre à gauche, les artistes au centre, le tableau de vote à droit. Le décor derrière les artistes avait la forme d’une gigantesque harpe. Artistes et chefs d'orchestre entraient et sortaient via un escalier aboutissant entre l'orchestre et la harpe. Le thème de chaque chanson était symbolisé par un arrière-fond différent placé entre les hampes de la harpe.

L’orchestre était dirigé par Willy Berking[1]. Le programme dura près d'une heure et dix minutes.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La présentatrice de la soirée fut l'actrice allemande Anaid Iplicjian[2]. Elle s'exprima en allemand durant toute la soirée, avec quelques exceptions durant le vote. Elle introduisit chaque chanson, en expliquant sa signification.

Chansons[modifier | modifier le code]

Les représentants danois, Gustav Winckler et Birthe Wilke.

Dix chansons concoururent pour la victoire.

La chanson britannique durait 1 minute et 52 secondes, la plus courte jamais présentée au concours. À l'opposé, la chanson italienne durait 5 minutes et 9 secondes, la plus longue jamais présentée au concours. Il fut ensuite décidé de modifier le règlement et de fixer une durée obligatoire pour chaque chanson : trois minutes au maximum. Cette règle est toujours en vigueur[5].

La représentante allemande, Margot Hielscher, fut la première artiste de l'histoire du concours à recourir à un accessoire, en l'occurrence un téléphone, placé sur scène à côté d'elle. Margot le décrocha dès les premières notes de sa chanson, justement intitulée Telefon, Telefon. Elle tint ensuite le cornet en main durant toute sa prestation, s'adressant à un correspondant imaginaire[5].

Suite à la modification du règlement, les représentants danois, Gustav Winckler et Birthe Wilke, furent le premier duo à concourir. Ils furent les premiers participants de l'histoire du concours à s'habiller en fonction du thème de leur chanson. Winckler portait un imperméable et une casquette de marin ; Wilke, un manteau et un bonnet de mousse. À la fin de leur prestation, ils échangèrent le plus long baiser de l'histoire du concours : 11 secondes. Un membre de l'équipe de production aurait dû leur adresser un signe pour y mettre fin, mais oublia de le faire[5].

Chefs d'orchestre[modifier | modifier le code]

Willy Berking Eric Robinson Armando Trovajoli Carl de Groof Dolf van der Linden Paul Durand Kai Mortensen

Entracte[modifier | modifier le code]

Il n'y eut pas de spectacle d'entracte[1].

Vote[modifier | modifier le code]

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Comme décidé, les jurés ne firent pas le déplacement jusqu'à Francfort. Ils furent contactés par téléphone, par Anaid Iplicjian et une assistante, selon l'ordre inverse de passage des pays participants[1].

Chaque jury se composait de dix personnes. Chaque juré attribuait un vote à la chanson qu'il estimait la meilleure[1].

Le principal changement de l'édition 1957 fut l'introduction de la règle interdisant formellement aux jurés de voter pour la chanson de leur pays. Cette règle est toujours en vigueur depuis[1].

Les résultats des votes furent annoncés oralement pour la première fois, selon l'ordre de passage des candidats. Pour ce faire, une table, deux chaises et deux téléphones furent apportés sur scène et placés devant la harpe. L'arrière-fond de celle-ci montrait désormais une carte d'Europe, avec les noms des pays participants.

La sonnerie des téléphones annonça que les porte-paroles étaient en ligne. Iplicjian et son assistante répétèrent à haute voix les votes des jurys. Les connexions ne furent pas toujours immédiates, forçant Iplicjian à répéter à de nombreuses reprises « Allo ? Allo ? ».

Résultats[modifier | modifier le code]

Les Pays-Bas remportèrent le concours pour la première fois, recevant des votes de la part de tous les autres pays participants.

La médaille du grand prix fut remise sur scène, tout d'abord à Corry Brokken qui la passa ensuite à Guus Jansen, le compositeur de Net als toen.

Conséquence directe de la publicité des résultats, l’Autriche fut le premier pays de l’histoire du concours à échouer à la dernière place[6]. Elle devint également le tout premier pays à terminer dernier lors de ses débuts.

Ordre Pays Langue Artiste(s) Chanson Traduction française Place Points
01 Drapeau de Belgique Belgique Néerlandais Bobbejaan Schoepen Straatdeuntje Mélodie de rue 8 5
02 Drapeau du Luxembourg Luxembourg Français Danièle Dupré Amours mortes (Tant de peine) 4 8
03 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Anglais Patricia Bredin All Tout 7 6
04 Drapeau d'Italie Italie Italien Nunzio Gallo Corde della mia chitarra Corde de ma guitare 6 7
05 Drapeau d'Autriche Autriche Allemand Bob Martin Wohin, kleines Pony? Où, petit poney ? 10 3
06 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Néerlandais Corry Brokken Net als toen Tout comme alors 1 31
07 Drapeau d'Allemagne Allemagne Allemand Margot Hielscher Telefon, Telefon Téléphone, Téléphone 4 8
08 Drapeau de France France Français Paule Desjardins La Belle amour 2 17
09 Drapeau du Danemark Danemark Danois Birthe Wilke & Gustav Winckler Skibet skal sejle i nat Le bateau va prendre la mer ce soir 3 10
10 Drapeau de Suisse Suisse Français Lys Assia L'Enfant que j'étais 8 5

Anciens participants[modifier | modifier le code]

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Lys Assia Drapeau de Suisse Suisse 1956 (vainqueur)
Corry Brokken Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1956

Tableau des votes[modifier | modifier le code]

Votes attribués
Drapeau de la Belgique Drapeau du Luxembourg Drapeau du Royaume-Uni Drapeau de l'Italie Drapeau de l'Autriche Drapeau des Pays-Bas Drapeau de l'Allemagne Drapeau de la France Drapeau du Danemark Drapeau de la Suisse Total
Pays Belgique   2 2 1 5
Luxembourg   1 4 3 8
Royaume-Uni 1 1   1 1 2 6
Italie 1 1 2   2 1 7
Autriche 2   1 3
Pays-Bas 5 3 1 1 6   1 4 3 7 31
Allemagne 1 1   6 8
France 2 4 2 1 6   2 17
Danemark 2 3 5   10
Suisse 1 1 1 2   5
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  •      Jury

Télédiffuseurs[modifier | modifier le code]

Pays Télédiffuseur(s)[7] Commentateur(s) Porte-parole
Drapeau d'Allemagne Allemagne Deutsches Fernsehen Wolf Mittler Joachim Fuchsberger
Drapeau d'Autriche Autriche ORF Emil Kollpacher Karl Bruck
Drapeau de Belgique Belgique INR Janine Lambotte Bob Van Bael
NIR Anton Peters
Drapeau du Danemark Danemark Statsradiofonien TV Gunnar Hansen Bent Hennius
Drapeau de France France RTF Robert Beauvais Claude Darget
Drapeau d'Italie Italie Programma Nazionale Bianca Maria Piccinino Nunzio Filogamo
Drapeau du Luxembourg Luxembourg Télé-Luxembourg Jacques Navadic  ?
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas NTS Piet te Nuyl Willem Duys
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni BBC Television Service Berkeley Smith David Jacobs
BBC Light Programme Tom Sloan
Drapeau de Suède Suède Radiotjänst TV Nils Linnman (non participant)
Drapeau de Suisse Suisse TSR Georges Hardy Mäni Weber

Carte[modifier | modifier le code]

  •      Pays participants

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p. 10.
  2. a, b et c http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=274#About the show
  3. a, b, c et d http://www.eurovision.tv/page/news?id=looking_back_to_just_like_it_was_in_1957
  4. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p. 11.
  5. a, b et c KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p. 11.
  6. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=274#Scoreboard
  7. (en) « Eurovision 1957 Cast and Crew », IMDb (consulté le 5 March 2012)