Concours Eurovision de la chanson 1989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Concours Eurovision de la chanson 1989
Image illustrative de l'article Concours Eurovision de la chanson 1989
Dates
Finale 6 mai 1989
Retransmission
Lieu Palais de Beaulieu
Lausanne, Drapeau de la Suisse Suisse
Présentateur(s) Jacques Deschenaux
Lolita Morena
Directeur musical Benoit Kaufman
Superviseur exécutif Frank Naef
Télédiffuseur hôte SSR
Ouverture Ne partez pas sans moi et Where Does My Heart Beat Now
par Céline Dion
Entracte Guy Tell
Participants
Nombre de participants 22
Débuts Aucun
Retour Drapeau de Chypre Chypre
Retrait Aucun
Résultat
Chanson gagnante Rock Me
par Riva
Drapeau Yougoslavie
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Drapeau d'Islande Islande
Précédent Dublin 1988 Concours Eurovision de la chanson Zagreb 1990 Suivant

Le concours Eurovision de la chanson 1989 fut la trente-quatrième édition du concours. Il se déroula le samedi 6 mai 1989, à Lausanne, en Suisse. Il fut remporté par la Yougoslavie, avec la chanson Rock Me, interprétée par Riva. Le Royaume-Uni termina deuxième et le Danemark, troisième[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

La Suisse, qui avait remporté l'édition 1988, se chargea de l’organisation de l’édition 1989[1].

L'UER introduisit une nouvelle règle dans le règlement du concours. Désormais, en cas d'ex aequo, la victoire serait attribuée au pays ayant remporté le plus de "douze points". Si deux ou plusieurs pays avaient reçu en nombre égal la note maximale, ils seraient départagés par le décompte des "dix points". En cas de nouvel ex aequo, tous les pays concernés seraient déclarés vainqueurs[2].

Pays participants[modifier | modifier le code]

Vingt-deux pays participèrent au trente-quatrième concours, égalant ainsi le record de 1987.

Chypre fit son retour. Il n'y eut ni début, ni retrait[2].

Format[modifier | modifier le code]

Le concours eut lieu au Palais de Beaulieu, à Lausanne[2], centre de congrès et de conférences inauguré en 1954.

Le logo du concours représentait le Mont Cervin. La flèche de la Cathédrale de Lausanne apparaissait dans la ligne soulignant le titre.

La scène comportait trois podiums séparés, de forme triangulaire et de couleur rouge foncé. Le premier, à gauche, était réservé aux présentateurs. Le deuxième, au centre, accueillait les artistes. Il était pourvu, de part et d'autre, de deux entrées en forme de pyramides tronquées, d'apparence métallique et illuminées par des néons bleus. Au fond, était posé un élément en plexiglas, en forme de custode, lui-aussi illuminé de néons bleus. L'arrière-fond comportait deux formes triangulaires, dont l'une était parcourue de bandes lumineuses, ainsi que des tubes de néons de couleur bleue, rose et verte, qui s'entrecroisaient. Un élément mobile, en forme d'ailes, pouvait en outre être déployé, derrière la custode. Enfin, le troisième podium, à droite, était destiné à l'orchestre. Deux murs d'écrans complétaient le tout. Ils étaient disposés derrière les présentateurs et l'orchestre.

Le programme dura près de trois heures et onze minutes.

Les présentateurs de la soirée furent Lolita Morena et Jacques Deschenaux[2]. Ils s’adressèrent aux téléspectateurs en allemand, en anglais, en français et en italien, ajoutant quelques mots en espagnol et en romanche.

L'orchestre était dirigé par Benoit Kaufman.

Ouverture[modifier | modifier le code]

L’ouverture du concours débuta par une vidéo, mettant en scène une jeune fille. En sa compagnie, la caméra parcourut les paysages et les villes suisses et dévoila certains aspects de la vie sociale, culturelle et sportive du pays. La vidéo se conclut par un plan de la jeune fille, descendant les marches du Palais de Beaulieu. Une limousine noire s'arrêta, dont la jeune fille ouvrit la porte arrière. En sortit alors Céline Dion, gagnante de l'année précédente. Ensemble, elles remontèrent les marches et entrèrent dans le Palais. La caméra fit alors un plan de la scène. Céline Dion, tenant la jeune fille de la vidéo par la main, fit son entrée et interpréta un extrait de Ne partez pas sans moi, la chanson ayant remporté le concours en 1988. Elle fut rejointe par les présentateurs qui la remercièrent et la félicitèrent pour sa victoire.

Céline Dion chanta ensuite, en première mondiale, son tout premier titre en anglais, Where Does My Heart Beat Now. Cette prestation retint par la suite l'attention des dirigeants des Studios Disney et permit à Dion de lancer sa carrière dans les pays anglophones[3].

Les présentateurs firent leur retour sur scène pour les introductions d'usage. Ils adressèrent deux salutations plus particulières à Jean-Pascal Delamuraz, président de la Confédération suisse qui était présent dans le public, et à Benoit Kaufman, le chef d'orchestre. L'ouverture se conclut par un morceau interprété en direct par l'orchestre.

Cartes postales[modifier | modifier le code]

Les cartes postales débutaient par un mot des présentateurs, expliquant le titre et le sujet de la chanson, puis présentant les artistes et le chef d'orchestre. Suivait alors une vidéo, montrant les participants à la découverte des ressources touristiques de la Suisse.

Chansons[modifier | modifier le code]

Vingt-deux chansons concoururent pour la victoire.

La chanson turque, Bana, bana, avait été écrite et composée par Timur Seldçuk, qui dirigea également l'orchestre pour son pays. Sa fille, Hazal Selçuk, faisait partie du quatuor Pan[4].

Les chansons allemandes et autrichiennes avaient été toutes les deux composées par Dieter Bohlen. Ce dernier faisait partie du duo à succès Modern Talking[2].

Ce fut la toute première fois que la chanson suisse fut interprétée en romanche, une des quatre langues nationales du pays[2].

La chanson yougoslave, Rock Me, avait été écrite par Stevo Cvikić et composée par Rajko Dujmić. C'était là leur troisième participation consécutive au concours, après Ja sam za ples, qui avait terminé quatrième en 1987, et Mangup, qui avait terminé sixième en 1988[5].

Chefs d'orchestre[modifier | modifier le code]

Mario Natale Shaike Paikov Noel Kelehan Harry van Hoof Timur Selçuk Freddy Sunder
Ronnie Hazlehurst Pete Knusten Luís Duarte Anders Berglund Benoit Kaufman Henrik Krogsgård
Ossi Runne Guy Mattéoni Juan Carlos Calderón Charis Andreadis George Niarchos Nikica Kalogjera

Les délégations allemande, autrichienne et islandaise n'eurent pas recours à l'orchestre de la SSR.

Ce fut la vingt-deuxième et dernière participation au concours, du finlandais Ossi Runne. Seuls le français Franck Pourcel et l'irlandais Noel Kelehan dirigèrent plus souvent l'orchestre, respectivement vingt-trois et vingt-neuf fois[6].

Lors de la prestation danoise, le chef d'orchestre, Henrik Krogsgård, quitta son pupitre et monta sur scène à l'invite de Birthe Kjær, pour rejoindre ses choristes. Il fut remplacé par Benoit Kaufman. Ce fut la première fois de l'histoire du concours qu'une seule chanson fut dirigée par deux chefs d'orchestre différents.

Entracte[modifier | modifier le code]

Le spectacle d'entracte fut interprété par l'artiste de cirque Guy Tell. Il s'agit d'un numéro basé sur la légende de Guillaume Tell. À l'aide d'une arbalète, Guy Tell atteignit une cible masquée, coupa une rose, puis un journal et trancha les fils de quatre ballons. Ensuite, il creva d'un seul coup cinq autres ballons. Le final fut particulièrement spectaculaire : Guy Tell fit se déclencher successivement seize arbalètes. Le dernier carreau devait en principe venir se ficher dans une pomme, posée sur sa tête. Mais, lors de l'exécution en direct du numéro, le carreau manqua la pomme. La production avait cependant prévu cette éventualité et fait enregistrer une tentative réussie. Cette dernière fut diffusée en différé, juste après la tentative ratée.

Coulisses[modifier | modifier le code]

Durant le vote, la caméra fit de nombreux plans sur les artistes à l’écoute des résultats. Apparurent notamment Fausto Leali, Thomas Forstner, le groupe Riva, Birthe Kjær, Live Report, Tommy Nilsson et Park Café .

Vote[modifier | modifier le code]

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l'ordre de passage des pays participants. Chaque jury devait attribuer dans l'ordre 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze[2].

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Frank Naef[2]. Il échangea quelques mots avec Jacques Deschenaux :
- Jacques Deschenaux : Frank, le siège de l'Union européenne de radio-diffusion étant à Genève, c'est donc en voisin que vous êtes venu ce soir à Lausanne ?
- Frank Naef : En effet, Jacques. Et je suis à nouveau enchanté d'être en terre vaudoise ce soir, puisque cette terre a vu ma naissance.
- Jacques Deschenaux : Frank, cette collaboration avec la télévision suisse, ça c'est bien passé ?
- Frank Naef : Très très bien, très bien. Je dois vraiment tirer un grand coup de chapeau à la ville de Lausanne, ainsi qu'à la télévision suisse romande pour la remarquable organisation de cette manifestation.
Lolita Morena rappela ensuite que Frank Naef fêtait ses trente ans de carrière au sein de l'UER.

Dès l'annonce des résultats du troisième jury, le jury irlandais, la Yougoslavie s'empara de la tête et mena ensuite le vote jusqu'à la fin.

Résultats[modifier | modifier le code]

Ce fut la première victoire de la Yougoslavie au concours[7]. Ce fut aussi la seule et unique victoire de ce pays au concours, avant sa dissolution en 1992. Ce fut enfin la première victoire d'une chanson en serbo-croate.

Le groupe Riva reçut le trophée de la victoire des mains de Céline Dion, gagnante de l'année précédente. Ils effectuèrent ensuite la reprise de Rock Me en anglais.

Ce fut la deuxième année consécutive que le Royaume-Uni et le Danemark terminèrent respectivement deuxième et troisième.

Le représentant britannique, Ray Caruana, leader du groupe Live Report, se montra très amer dans sa défaite. Il se répandit en récriminations contre le concours et la victoire de la Yougoslavie, considérant que sa chanson était bien supérieure à Rock Me[5].

Pour la première fois, l'Islande termina dernière, avec "nul point"[7]. De façon assez prémonitoire, lors de sa victoire à la finale nationale islandaise, Daníel avait reçu comme trophée, un cactus[8].

Ordre Pays Langue Artiste(s) Chanson Traduction française Place Points
01 Drapeau d'Italie Italie Italien Anna Oxa & Fausto Leali Avrei voluto J'aurais bien voulu 9 56
02 Drapeau d'Israël Israël Hébreu Gili & Galit Derech Hamelech (דרך המלך) La voie du roi 12 50
03 Drapeau d'Irlande Irlande Anglais Kiev Connoly & The Missing Passengers The Real Me Le vrai moi 18 21
04 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Néerlandais Justine Pelmelay Blijf zoals je bent Reste comme tu es 15 45
05 Drapeau de Turquie Turquie Turc Pan Bana, bana A moi, à moi 21 5
06 Drapeau de Belgique Belgique Néerlandais Ingeborg Door de wind À travers le vent 19 13
07 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Anglais Live Report Why Do I Always Get it Wrong? Pourquoi est-ce que je me trompe toujours ? 2 130
08 Drapeau de Norvège Norvège Norvégien Britt Synnøve Johansen Venners nærhet La proximité d'amis 17 30
09 Drapeau du Portugal Portugal Portugais Da Vinci Conquistador Conquérant 16 39
10 Drapeau de Suède Suède Suédois Tommy Nilsson En dag Un jour 4 110
11 Drapeau du Luxembourg Luxembourg Français Park Café Monsieur - 20 8
12 Drapeau du Danemark Danemark Danois Birthe Kjær Vi maler byen rød Nous peignons la ville en rouge 3 111
13 Drapeau d'Autriche Autriche Allemand Thomas Forstner Nur ein Lied Juste une chanson 5 97
14 Drapeau de Finlande Finlande Finnois Anneli Saaristo La dolce vita - 7 76
15 Drapeau de France France Français Nathalie Pâque J'ai volé la vie - 8 60
16 Drapeau d'Espagne Espagne Espagnol Nina Nacida para amar Née pour aimer 6 88
17 Drapeau de Chypre Chypre Grec Fani Polymeri & Yiannis Savvidakis Apopse as vrethoume (Απόψε aς βρεθούμε) Rencontrons-nous ce soir 11 51
18 Drapeau de Suisse Suisse Romanche Furbaz Viver senza tei Vivre sans toi 13 47
19 Drapeau de Grèce Grèce Grec Mariana Efstratiou To dhiko sou asteri (Το δικό σου αστέρι) Ta propre étoile 9 56
20 Drapeau d'Islande Islande Islandais Daníel Það sem enginn sér Ce que nul ne voit 22 0
21 Drapeau d'Allemagne Allemagne Allemand Nino de Angelo Flieger Aviateurs 14 46
22 Drapeau Yougoslavie Serbo-croate Riva Rock Me Fais-moi bouger 1 137

Controverse[modifier | modifier le code]

Deux des participants de l'édition 1989 suscitèrent une vive controverse dans les médias, en raison de leur jeune âge. Le représentant israélien, Gili, était en effet âgé de douze ans. Quant à la représentante française, Nathalie Pâque, elle en avait à peine onze. L'UER décida alors de modifier le règlement de l'Eurovision. Dès l'année suivante, il fut imposé aux candidats d'avoir seize ans révolus, le jour du concours. Par conséquent, Nathalie Pâque demeurera à jamais la plus jeune artiste à avoir concouru[2].

Anciens participants[modifier | modifier le code]

Pour la première fois depuis 1970, il n'y eut aucun ancien participant de retour.

Tableau des votes[modifier | modifier le code]

Points attribués
Drapeau de l'Italie Drapeau d’Israël Drapeau de l'Irlande Drapeau des Pays-Bas Drapeau de la Turquie Drapeau de la Belgique Drapeau du Royaume-Uni Drapeau de la Norvège Drapeau du Portugal Drapeau de la Suède Drapeau du Luxembourg Drapeau du Danemark Drapeau de l'Autriche Drapeau de la Finlande Drapeau de la France Drapeau de l'Espagne Drapeau de Chypre Drapeau de la Suisse Drapeau de la Grèce Drapeau de l'Islande Drapeau de l'Allemagne Drapeau : Yougoslavie Total
Pays Italie   7 10 12 6 2 4 7 8 56
Israël 1   7 3 2 5 5 5 7 5 3 7 50
Irlande   7 3 3 2 4 2 21
Pays-Bas 10 3   3 1 4 4 7 6 1 6 45
Turquie   1 4 5
Belgique 5 5   2 1 13
Royaume-Uni 6 7 4 7 1   12 12 10 12 1 8 6 12 10 2 2 12 6 130
Norvège 2 2 5 8   2 6 4 1 30
Portugal 4 2 1   3 7 6 2 8 6 39
Suède 6 6 4 8 8   6 12 12 2 5 8 3 8 2 8 12 110
Luxembourg   5 3 8
Danemark 5 1 10 12 6 4 10 10 2 12 3   7 12 6 10 1 111
Autriche 12 8 3 12 7 4   1 2 10 8 12 8 5 5 97
Finlande 10 8 6 10 1 4 4 3   10 7 3 10 76
France 3 5 6 4 5 1 8 3 5 3   7 5 2 3 60
Espagne 8 2 7 7 4 10 8 8   4 10 10 10 88
Chypre 2 3 1 6 6 8 2   4 7 12 51
Suisse 4 4 10 8 8 3 2 1   7 47
Grèce 1 1 5 6 10 1 4 12 12   4 56
Islande   0
Allemagne 7 2 5 1 5 6 7 1 6 3 3   46
Yougoslavie 12 12 8 12 10 12 7 4 8 5 10 10 7 3 5 5 6 1   137
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  •      Jury

Douze points[modifier | modifier le code]

Nombre Récipiendaire Votant(s)
5 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau de France France, Drapeau du Luxembourg Luxembourg, Drapeau de Norvège Norvège, Drapeau du Portugal Portugal
4 Drapeau Yougoslavie Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau d'Israël Israël, Drapeau de Turquie Turquie, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
3 Drapeau d'Autriche Autriche Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau de Grèce Grèce, Drapeau d'Italie Italie
Drapeau du Danemark Danemark Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de Suède Suède
Drapeau de Suède Suède Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau Yougoslavie
2 Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre, Drapeau de Suisse Suisse
1 Drapeau de Chypre Chypre Drapeau d'Islande Islande
Drapeau d'Italie Italie Drapeau d'Espagne Espagne

Nombre total de points depuis 1975[modifier | modifier le code]

Place Évolution Pays Point(s)
1re Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1503
2e Drapeau de l'Irlande Irlande 1300
3e Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1203
4e Drapeau de la Suisse Suisse 1133
5e Drapeau de la France France 1123
6e Drapeau d’Israël Israël 1048
7e Drapeau de la Suède Suède 936
8e en augmentation +1 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 821
9e en diminution -1 Drapeau du Luxembourg Luxembourg 802
10e en augmentation +1 Drapeau de l'Italie Italie 783
11e en diminution -1 Drapeau de la Belgique Belgique 774
12e Drapeau de l'Espagne Espagne 774
13e Drapeau du Danemark Danemark 681
14e en augmentation +1 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 604
15e en diminution -1 Drapeau de la Norvège Norvège 580
16e en augmentation +1 Drapeau de la Finlande Finlande 519
17e en diminution -1 Drapeau de la Grèce Grèce 509
18e Drapeau de l'Autriche Autriche 484
19e Drapeau du Portugal Portugal 407
20e en augmentation +1 Drapeau de Chypre Chypre 361
21e en diminution -1 Drapeau de Monaco Monaco 320
22e Drapeau de la Turquie Turquie 225
23e Drapeau de l'Islande Islande 67
24e Drapeau de Malte Malte 32
25e Drapeau du Maroc Maroc 7

Télédiffuseurs[modifier | modifier le code]

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
Drapeau d'Allemagne Allemagne Erstes Deutsches Fernsehen Thomas Gottschalk Sandra Maischberger
NDR Radio 2 Peter Urban
Drapeau d'Autriche Autriche FS1 Ernst Grissemann Tilia Herold
Hitradio Ö3 Hans Leitinger
Drapeau de Belgique Belgique RTBF1 Jacques Mercier Anne Ploegaerts
RTBF La Première Claude Delacroix
BRT TV1 Luc Appermont
BRT Radio 2 Julien Put & Herwig Haes
Drapeau de Chypre Chypre RIK Neophytos Taliotis Anna Partelidou
CyBC Radio 2 Pavlos Pavlou
Drapeau du Danemark Danemark DR TV Jørgen de Mylius Bent Henius
DR P3  ?
Drapeau d'Espagne Espagne TVE2 Tomás Fernando Flores Matilde Jarrín
Drapeau de Finlande Finlande YLE TV1 Heikki Harma Solveig Herlin
YLE Radio Suomi Jake Nyman & Kati Bergman
Drapeau de France France Antenne 2 Lionel Cassan Marie-Ange Nardi
France Inter Patrick Sabatier
Drapeau de Grèce Grèce ET1 Dafni Bokota Fotini Giannoulatou
Drapeau d'Irlande Irlande RTÉ1 Ronan Collins & Michelle Rocca Eileen Dunne
RTÉ Radio 1 Jimmy Greeley
Drapeau d'Israël Israël Télévision Israélienne pas de commentateur Yitzhak Shim'oni
Reshet Gimel Yigal Ravid
Drapeau d'Islande Islande Sjónvarpið Arthúr Björgvin Bollason Erla Björk Skúladóttir
Drapeau d'Italie Italie Rai Uno Gabriella Carlucci Peppi Franzelin
Rai Radio 2 Antonio De Robertis
Drapeau du Luxembourg Luxembourg RTL Télévision Valérie Sarn Jean-Luc Bertrand
RTL Radio André Torrent
Drapeau de Norvège Norvège NRK John Andreassen Sverre Christophersen
NRK P1 Erik Heyerdahl
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Nederland 3 Willem van Beusekom Joop van Os
Radio 3 Lex Harding
Drapeau du Portugal Portugal RTP1 Ana Zanatti Margarida Andrade
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni BBC1 Terry Wogan Colin Berry
BBC Radio 2 Ken Bruce
Drapeau de Suède Suède SVT Kanal1 Jacob Dahlin Agneta Bolme-Börjefors
SR P3 Kent Finell & Janeric Sundquist
Drapeau de Suisse Suisse SSR Serge Moisson Michel Stocker
DRS Bernard Thurnheer
TSI Ezio Guidi
Drapeau de Turquie Turquie TRT Bülend Özveren Canan Kumbasar
TRT Radyo 3 Fatih Orbay
Drapeau Yougoslavie TVB 2 Oliver Mlakar  ?
TVZ 2
TVL 1 Miša Molk

Pour la première fois, le concours fut diffusé en direct au Canada et au Japon.

Carte[modifier | modifier le code]

  •      Pays participants
  •      Pays ne participant pas cette année

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.116.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=305#About%20the%20show
  3. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1981-2005, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.5.
  4. http://www.diggiloo.net/?info.1989tr
  5. a et b KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.119.
  6. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.118.
  7. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=305#Scoreboard
  8. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.117.