Concours Eurovision de la chanson 2003

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
48e Concours Eurovision de la chanson
Magical Rendez-vous
Illustration.
Dates
Finale 24 mai 2003
Retransmission
Lieu Skonto Hall
Riga, Drapeau de la Lettonie Lettonie
Présentateur(s) Marie N
Renārs Kaupers
Superviseur exécutif Sarah Yuen
Télédiffuseur hôte LTV
Entracte Ilgi, Brainstorm, Marie N et Raimonds Pauls
Participants
Nombre de participants 26
Débuts Drapeau d'Ukraine Ukraine
Retour Drapeau d'Irlande Irlande
Drapeau d'Islande Islande
Drapeau de Norvège Norvège
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de Pologne Pologne
Drapeau du Portugal Portugal
Retrait Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de Finlande Finlande
Drapeau de Lituanie Lituanie
Drapeau de Macédoine Macédoine
Drapeau de Suisse Suisse
Carte de participation.
  •      Pays participants qualifiés pour la finale
  •      Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 2003
  •      
Résultat
Chanson gagnante Everyway That I Can
par Sertab Erener
Drapeau de Turquie Turquie
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Précédent Tallinn 2002 Concours Eurovision de la chanson Istanbul 2004 Suivant

Le concours Eurovision de la chanson 2003 fut la quarante-huitième édition du concours. Il se déroula le samedi 24 mai 2003, à Riga, en Lettonie. Il fut remporté par la Turquie, avec la chanson Everyway That I Can, interprétée par Sertab Erener. La Belgique termina deuxième et la Russie, troisième[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

La Lettonie, qui avait remporté l'édition 2002, se chargea de l’organisation de l’édition 2003[2].

La télévision publique lettonne rencontra de nombreux défis financiers et techniques dans la production de cet évènement. Elle parvint à les surmonter, grâce à l’aide des télévisions publiques estonienne et suédoise[3].

De son côté, l'UER modifia la règle en matière d’ex aequo. Désormais, si deux ou plusieurs pays obtenaient le même score final, serait déclaré vainqueur, le pays ayant reçu des points du plus grand nombre de pays participants. En cas de nouvelle égalité, il serait alors procédé au décompte des douze points, puis des dix, etc[1].

Pays participants[modifier | modifier le code]

Vingt-six pays participèrent à la finale du quarante-huitième concours, un nouveau record[2] qui ne sera égalé qu’en 2012.

Cinq pays furent relégués : le Danemark, la Finlande, la Lituanie, la Macédoine et le Portugal[2].

Six pays firent leur retour : l'Islande, l'Irlande, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne et la Suisse[2].

Initialement, seuls vingt-cinq pays devaient concourir. Mais l'UER décida ultérieurement d’intégrer l’Ukraine, qui fit ainsi ses débuts[3].

Ce fut la toute dernière fois que le système des relégations fut employé. Dès l’année suivante, il fut remplacé par celui des demi-finales.

Format[modifier | modifier le code]

Le concours eut lieu au Skonto Hall, salle omnisports située à Riga[3].

La scène se composait d’un podium circulaire principal de couleur noire, bordé d’un autre espace de couleur blanche. Le sol de ce podium comportait un écran géant incrusté. Deux arches lumineuses surmontaient l’ensemble, l’inférieure étant brisée. Un mobile fait de trois arcs métallique servait de décor. L’arrière-fond était composé d’une toile de couleur sombre, illuminée de milliers d’ampoules. Étaient en outre suspendus au-dessus de la scène, six écrans mobiles. Un podium secondaire, situé au milieu du public, servit aux présentateurs pour le vote.

Le programme dura près de trois heures et neuf minutes. Ce fut la dernière fois qu’une édition du concours se déroula sur une seule soirée.

Thème[modifier | modifier le code]

Le slogan retenu fut « Magical Rendez-vous » (« Rendez-vous magique »)[3].

Le logo était inspiré par les côtes de la Lettonie. Il se composait de trois arcs imbriqués, surmonté d’un soleil[3].

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Les présentateurs de la soirée furent Marie N et Renārs Kaupers[2]. Ils s’exprimèrent en anglais et en français.

Marie N avait remporté la victoire l’année précédente, et Renārs Kaupers avait représenté son pays, en 2000, avec son groupe Brainstorm. Il avait alors terminé à la troisième place[3].

Ouverture[modifier | modifier le code]

L’ouverture du concours débuta par une vidéo. La caméra parcourut l’espace, jusqu’à entrer dans la Voie lactée et le système solaire. Apparut alors une planète fleurie, symbolisant la Lettonie et sur laquelle vivaient deux créatures animées. La caméra montra ensuite la scène et l’entrée des présentateurs. Tous deux avaient revêtu de grands manteaux colorés. Leur premier geste fut de les enlever. Les deux vêtements disparurent alors d’eux-mêmes en coulisses.

Marie N et Renārs Kaupers firent les salutations d’usage et remercièrent l’Estonie pour avoir accueilli le concours l’année précédente. S’ensuivit une vidéo de présentation de Riga, dont les guides étaient Marie N et Renārs Kaupers. Ces derniers furent ensuite mis en communication satellite avec Lys Assia, depuis Nicosie. Ils échangèrent quelques mots.
Marie N : - Lys, please, can you tell us how it was, the first Eurovision song contest ?
Lys Assia : - It was fun, I won !

Ensuite, ils joignirent la Station Spatiale Internationale. Les cosmonautes Ed Lu et Yuri Malenchenko souhaitèrent bonne chance à tous les concurrents. Enfin, ils parlèrent avec Elton John, depuis Vienne, où se tenait un bal de charité en faveur des victimes du sida. Elton John en profita pour appeler à la solidarité de tous.

Cartes postales[modifier | modifier le code]

Les cartes postales étaient des vidéos montrant les candidats à l’œuvre durant la semaine des répétitions.

Chansons[modifier | modifier le code]

Vingt-six chansons concoururent pour la victoire.

Avant le concours, la chanson russe était donnée favorite. Finalement, elle ne termina que troisième du classement général[3].

Le représentant autrichien, Alf Poier, était un comédien fort connu dans son pays. Sa chanson, Weil der Mensch zählt, était un hymne à l’individualisme. Pour sa prestation, il se fit accompagner sur scène par quatre figures de carton, représentant des têtes d’animaux sur des corps humains[3].

La représentante turque, Sertab Erener, était déjà une très grande star dans son pays. Elle avait été choisie par la télévision publique turque, à la suite d'un processus de sélection interne[4]. Mais elle dut batailler pour imposer ses choix. Tout d’abord, elle choisit de chanter en anglais. Elle devint ainsi la première représentante turque à ne pas chanter en turc[5]. Ensuite, insatisfaite de sa chanson, elle en fit remixer la bande-son avant la finale, afin de la rendre plus attractive au grand public[2]. Enfin, elle décida de se faire accompagner sur scène par quatre danseuses découvertes par elle dans une école de danse du ventre à Vienne[5].

Les représentants polonais, le groupe Ich Troje, avaient tenté de représenter deux pays à la fois et s’étaient inscrits aux sélections nationales polonaise et allemande. Ils remportèrent la première mais ne terminèrent que sixième à la seconde[6].

La chanson belge, Sanomi, fut la toute première chanson de l’histoire du concours à être écrite dans un langage imaginaire[2].

Controverses[modifier | modifier le code]

Les représentantes russes étaient le groupe t.A.T.u., qui avait déjà remporté un grand succès commercial en 2002, avec All The Things She Said. Il s’agissait d’un duo composé des chanteuses Lena Katina et Julia Volkova, supposées entretenir une relation homosexuelle[2]. Tout cela n’était en fait qu’une ruse commerciale, inventée par leur manager Ivan Shapovalov[7]. Durant la semaine des répétitions, Katina et Volkova se signalèrent par leur comportement capricieux, notamment en arrivant en retard à certaines répétitions, en en manquant d’autres et en boycottant les conférences de presse[2]. Leur manager annonça en outre qu’elles s’embrasseraient sur la bouche durant leur prestation. Elles durent cependant y renoncer, après que l’UER les eut menacées de disqualification[3].

Une des membres du groupe belge Urban Trad, Soetkin Collier, ne put accompagner ses collègues à Riga. La rumeur circula qu’elle avait appartenu à un groupe d’étudiants d’extrême droite et que la télévision publique belge, sur avis des services de sécurité, avait préféré lui retirer son accréditation. Collier et le groupe démentirent vivement ces accusations[8].

Pause commerciale[modifier | modifier le code]

Durant la pause commerciale, deux journalistes, Ilze Jaunalksne et Dīvs Reiznīeks, prirent la parole depuis la green room. La première échangea quelques mots avec la représentante islandaise, Birgitta Haukdal ; le second, avec le représentant chypriote, Stelios Constantas.

Entracte[modifier | modifier le code]

Le spectacle d'entracte fut une vidéo présentant les différents genres musicaux en vogue en Lettonie. Y apparurent le groupe traditionnel Ilgi, Brainstorm (qui interpréta A Day Before Tomorrow), Marie N (qui interpréta I Feel Good) et le pianiste Raimonds Pauls.

Green room[modifier | modifier le code]

Pour la toute première fois, la green room était située juste derrière la scène. À la fin de l’entracte, la cloison séparant les deux se releva et les spectateurs dans la salle purent alors voir directement les artistes et les délégations étrangères[3].

Durant le vote, la caméra fit systématiquement un plan sur les participants qui recevaient "douze points". Apparurent ainsi à l'écran Jostein Hasselgård, Sertab Erener, Mija Martina, Birgitta Haukdal, Beth, t.A.T.u., Mando, Ich Troje, Nicola, Urban Trad, Mickey Harte, Stelios Constantas et Fame.

À nouveau, Ilze Jaunalksne et Dīvs Reiznīeks firent une apparition, Jaunalksne interviewant brièvement Sertab Erener.

Vote[modifier | modifier le code]

Dans vingt-trois pays, les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Dans trois autres pays, (la Bosnie-Herzégovine, l’ Irlande et la Russie), le vote fut décidé par un jury, qui attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Chaque pays fut contacté par satellite, selon l'ordre de passage des participants. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze.

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Sarah Yuen[2].

Pour la toute première fois, le tableau de vote se présenta sous une forme dynamique. Les noms de pays y évoluaient sur deux colonnes, au fur et à mesure des résultats. Le pays en tête apparaissait en haut de la colonne de gauche et le pays en dernière position, en bas de la colonne de droite.

Le vote ne connut qu’un seul hiatus, lors de l’annonce des points de la Bosnie-Herzégovine. La porte-parole bosnienne attribua cinq points à la Croatie, puis sept points à la Roumanie. Marie N l’interrompit pour lui demander à qui étaient attribués les six points. La porte-parole répondit alors : « I think I made a little bit… a little mistake. » Elle attribua alors cinq points à l’Autriche et six points à la Croatie. Les présentateurs lui demandèrent alors de reprendre l’attribution des points depuis le début. La porte-parole enchaîna aussitôt et fut à nouveau interrompue par Renārs Kaupers, qui lui demanda d’attendre que le tableau des votes soit prêt. La porte-parole meubla l’intervalle en disant : « One big, big hello from Sarajevo ! », ce qui entraîna les rires et les applaudissements du public.

Le vote débuta par un certain flottement. Mais après le huitième vote, le vote croate, trois pays émergèrent : la Belgique, la Russie et la Turquie. La suite ne fut plus qu’un long et intense suspense, ces trois pays se disputant la tête du classement. Après l’avant-dernier vote, le vote suédois, la Belgique était à 162 points, la Turquie à 157 et la Russie à 152. Ce fut le dernier vote, le vote slovène, qui s’avéra décisif, le pays attribuant trois points à la Belgique, dix points à la Turquie et douze points à la Russie. Les trois pays terminèrent alors le vote, à peine séparés par trois points : la Turquie à 167, la Belgique à 165 et la Russie à 164.

Enfin, ce fut la toute première fois que Chypre attribua des points à la Turquie[9].

Résultats[modifier | modifier le code]

Ce fut la première victoire de la Turquie au concours[9]. Ce fut la première fois qu’un pays remporta le concours en passant en quatrième place.

Sertab Erener reçut le trophée de la victoire des mains du maire de Riga, Gundars Bojārs, et de Sarah Yuen.

En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, Everyway That I Can fut élue neuvième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[10].

Pour la toute première fois, le Royaume-Uni termina à la dernière place avec "nul point"[2]. Les représentants britanniques, le groupe Jemini, donnèrent comme cause de ce résultat, les problèmes techniques rencontrés avec leurs écouteurs tout au long de leur prestation[2].

Ordre Pays Langue(s) Artiste(s) Chanson Traduction française Place Points
01 Drapeau d'Islande Islande Anglais Birgitta Haukdal Open Your Heart Ouvre ton cœur 8 81
02 Drapeau d'Autriche Autriche Styrien Alf Poier Weil der Mensch zählt Parce que l'être humain compte 6 101
03 Drapeau d'Irlande Irlande Anglais Mickey Harte We've Got The World Nous avons le monde 11 53
04 Drapeau de Turquie Turquie Anglais Sertab Erener Everyway That I Can Par tous les moyens possibles 1 167
05 Drapeau de Malte Malte Anglais Lynn Chircop To Dream Again Pour rêver à nouveau 25 4
06 Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Croate, Anglais Mija Martina Ne brini Ne t'inquiètes pas 16 27
07 Drapeau du Portugal Portugal Portugais, Anglais Rita Guerra Deixa-me sonhar (só mais uma vez) Laisse-moi rêver (seulement une fois de plus) 22 13
08 Drapeau de Croatie Croatie Croate, Anglais Claudia Beni Više nisam tvoja Je ne t'appartiens plus 15 29
09 Drapeau de Chypre Chypre Anglais Stelios Constantas Feeling Alive Se sentir vivant 20 15
10 Drapeau d'Allemagne Allemagne Anglais Lou Let's Get Happy Soyons heureux 12 53
11 Drapeau de Russie Russie Russe t.A.T.u. Nje vjer, nje bojsa (не верь не бойся) Ne crois pas, n'aie pas peur 3 164
12 Drapeau d'Espagne Espagne Espagnol Beth Dime Dis-moi 8 81
13 Drapeau d'Israël Israël Hébreu, Anglais Lior Narkis Words For Love Des mots pour l'amour 19 17
14 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Anglais Esther Hart One More Night Une nuit de plus 13 45
15 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Anglais Jemini Cry Baby Pleure bébé 26 0
16 Drapeau d'Ukraine Ukraine Anglais Oleksandr Ponomariov Hasta la vista Au revoir 14 30
17 Drapeau de Grèce Grèce Anglais Mando Never Let You Go Ne jamais te laisser partir 17 25
18 Drapeau de Norvège Norvège Anglais Jostein Hasselgård I'm Not Afraid To Move On Je n'ai pas peur d'avancer 4 123
19 Drapeau de France France Français Louisa Baïleche Monts et merveilles - 18 19
20 Drapeau de Pologne Pologne Allemand, Polonais, Russe Ich Troje Keine Grenzen - zadnych granic Pas de frontières 7 90
21 Drapeau de Lettonie Lettonie Anglais F.L.Y. Hello From Mars Salut de Mars 24 5
22 Drapeau de Belgique Belgique Imaginaire Urban Trad Sanomi - 2 165
23 Drapeau d'Estonie Estonie Anglais Ruffus Eighties Coming Back Les années 80 reviennent 21 14
24 Drapeau de Roumanie Roumanie Anglais Nicola Don't Break My Heart Ne me brise pas le cœur 10 73
25 Drapeau de Suède Suède Anglais Fame Give Me Your Love Donne-moi ton amour 5 107
26 Drapeau de Slovénie Slovénie Anglais Karmen Stavec Nanana - 23 7

Anciens participants[modifier | modifier le code]

Il n'y eut aucun ancien participant de retour. Ce fut la quatrième fois dans l'histoire du concours, après 1970, 1989 et 2001.

Tableau des votes[modifier | modifier le code]

Points attribués
Drapeau de l'Islande Drapeau de l'Autriche Drapeau de l'Irlande Drapeau de la Turquie Drapeau de Malte Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Drapeau du Portugal Drapeau de la Croatie Drapeau de Chypre Drapeau de l'Allemagne Drapeau de la Russie Drapeau de l'Espagne Drapeau d’Israël Drapeau des Pays-Bas Drapeau du Royaume-Uni Drapeau de l'Ukraine Drapeau de la Grèce Drapeau de la Norvège Drapeau de la France Drapeau de la Pologne Drapeau de la Lettonie Drapeau de la Belgique Drapeau de l'Estonie Drapeau : Roumanie Drapeau de la Suède Drapeau de la Slovénie Total
Pays Islande   7 8 12 6 5 1 6 4 12 1 1 3 3 1 7 4 81
Autriche 10   6 5 10 5 4 2 8 8 8 2 8 4 2 6 6 7 101
Irlande 2   5 5 7 4 7 12 1 6 1 1 2 53
Turquie 3 12   4 12 8 10 8 10 3 7 12 7 2 7 10 10 2 12 10 8 10 167
Malte 3   1 4
Bosnie-Herz. 7 12   8 27
Portugal 2   2 3 6 13
Croatie 5 6 3 6   1 8 29
Chypre 2   1 12 15
Allemagne 8 1 4 3   7 4 2 4 5 2 2 1 10 53
Russie 4 8 10 1 3 4 12 10 8   6 10 1 12 10 2 7 4 12 7 12 7 2 12 164
Espagne 6 2 12 7 6 6   12 5 5 10 5 4 1 81
Israël 5 1   3 8 17
Pays-Bas 5 7 2 10 2   1 5 8 5 45
Royaume-Uni   0
Ukraine 8 4   10 5 3 30
Grèce 1 4 12 5 1   2 25
Norvège 12 2 12 6 5 7 4 3 7 6 7   3 6 7 6 10 3 12 5 123
France 8 2   3 6 19
Pologne 10 10 12 5 4 2 8 6 4 5   8 5 4 4 3 90
Lettonie   5 5
Belgique 7 4 10 7 10 6 3 6 3 12 8 10 5 10 8 3 12 12 10   8 8 3 165
Estonie 1 8 2 3   14
Roumanie 6 1 7 1 2 4 12 10 6 6 4 1 4 8   1 73
Suède 5 3 8 1 3 2 1 3 7 5 3 10 5 7 2 7 6 4 7 12   6 107
Slovénie 4 3   7
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  •      Jury
  •      Télévote

Douze points[modifier | modifier le code]

Nombre Récipiendaire Votant(s)
5 Drapeau de Russie Russie Drapeau de Croatie Croatie, Drapeau d'Estonie Estonie, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Slovénie Slovénie, Drapeau d'Ukraine Ukraine
4 Drapeau de Turquie Turquie Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
3 Drapeau de Belgique Belgique Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de France France, Drapeau de Pologne Pologne
Drapeau de Norvège Norvège Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau de Suède Suède
2 Drapeau d'Espagne Espagne Drapeau d'Israël Israël, Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau d'Islande Islande Drapeau de Malte Malte, Drapeau de Norvège Norvège
1 Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Drapeau de Turquie Turquie
Drapeau de Chypre Chypre Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau d'Irlande Irlande Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Drapeau de Pologne Pologne Drapeau d'Allemagne Allemagne
Drapeau de Roumanie Roumanie Drapeau de Russie Russie
Drapeau de Suède Suède Drapeau de Roumanie Roumanie

Prix Marcel-Bezençon[modifier | modifier le code]

Catégorie Pays Artiste(s) Chanson Place Points
Prix de la meilleure performance artistique Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Esther Hart One More Night 13 45
Prix de la presse Drapeau de Turquie Turquie Sertab Erener Everyway That I Can 1 167
Prix des fans Drapeau d'Espagne Espagne Beth Dime 8 81

Télédiffuseurs[modifier | modifier le code]

Pays participants

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
Drapeau d'Allemagne Allemagne Das Erste Peter Urban Axel Bulthaupt
Deutschlandfunk Thomas Mohr
Drapeau d'Autriche Autriche ORF 1 Andi Knoll Dodo Roščić
Hitradio Ö3 Martin Blumenau
Drapeau de Belgique Belgique La Une Jean-Pierre Hautier Corinne Boulangier
RTBF La Première Patrick Duhamel & Sophie Brems
VRT TV1 André Vermeulen & Anja Daems
VRT Radio 2 Julien Put & Michel Follet
Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine BHTV1 Dejan Kukrić Ana Vilenica
Drapeau de Chypre Chypre RIK 1 Evi Papamichail Loukas Hamatsos
CyBC Radio 2 Pavlos Pavlou
Drapeau de Croatie Croatie HRT 2 Danijela Trbović Davor Meštrović
HR 2 Draginja Balaš
Drapeau d'Espagne Espagne TVE1 José Luis Uribarri Anne Igartiburu
Drapeau d'Estonie Estonie ETV Marko Reikop Ines
Raadio 2 Vello Rand
Drapeau de France France France 3 Laurent Ruquier & Isabelle Mergault Sandrine François
France Bleu Laurent Boyer
Drapeau de Grèce Grèce ET1 Dafni Bokota Alexis Kostalas
ERA1 Giorgos Mitropoulos
Drapeau d'Islande Islande Sjónvarpið Gísli Marteinn Baldursson Eva María Jónsdóttir
Drapeau d'Israël Israël Aroutz 1 pas de commentateur Michal Zoharetz
Reshet Gimel Daniel Pe’er
Drapeau d'Irlande Irlande RTÉ Two Marty Whelan Pamela Flood
RTÉ Radio 1 Gerry Ryan
Drapeau de Lettonie Lettonie LTV Kārlis Streips Ģirts Līcis
Drapeau de Malte Malte PBS John Bundy Sharon Borg
Drapeau de Norvège Norvège NRK1 Jostein Pedersen Roald Øyen
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Nederland 2 Willem van Beusekom Marlayne
Radio 3FM Wessel van Diepen
Drapeau de Pologne Pologne TVP 1 Artur Orzech Maciej Orłoś
Drapeau du Portugal Portugal RTP1 Margarida Mercês de Mello Helena Ramos
Drapeau de Roumanie Roumanie TVR1 Andreea Demirgian Leonard Miron
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni BBC One Terry Wogan Lorraine Kelly
BBC Radio 2 Ken Bruce
Drapeau de Russie Russie Perviy Kanal Yuri Aksyuta & Yelena Batinova Yana Churikova
La Voix de la Russie Vadim Dolgachev
Drapeau de Slovénie Slovénie SLO1 Andrea F Peter Poles
Drapeau de Suède Suède SVT1 Pekka Heino Kattis Ahlström
SR P3 Carolina Norén
Drapeau de Turquie Turquie TRT 1 Bülend Özveren Meltem Ersan Yazgan
TRT Radyo 3 Canan Kumbasar
Drapeau d'Ukraine Ukraine UT1 Pavlo Shylko Lyudmyla Hariv
UR1 Tetjana Terekhova

Pays relégués

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s)
Drapeau du Danemark Danemark DR2 Jørgen de Mylius
Drapeau de Finlande Finlande YLE TV2 Maria Guzenina & Asko Murtomäki
Drapeau de Lituanie Lituanie LRT Darius Užkuraitis
Drapeau de Macédoine Macédoine MTV 3 Milanka Rašik
Drapeau de Suisse Suisse TSR 2 Jean-Marc Richard
SF2 Roman Kilchsperger
TSI 1 Daniele Rauseo

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.172.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=217#About%20the%20show
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j http://www.eurovision.tv/page/news?id=7803&_t=the_end_of_a_decade_riga_2003
  4. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.173.
  5. a et b FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1981-2005, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.10.
  6. http://www.esc-history.com/nf-entries.asp?country=Germany&year=2003&order=ItemNr#
  7. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.174.
  8. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.175.
  9. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=217#Scoreboard
  10. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show