Concours Eurovision de la chanson 1958

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Concours Eurovision de la chanson 1958
Illustration.
Dates
Finale 12 mars 1958
Retransmission
Lieu AVRO Studios
Hilversum, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Présentateur(s) Hannie Lips
Directeur musical Dolf van der Linden
Télédiffuseur hôte NTS
Entracte Metropole Orkest
Participants
Nombre de participants 10
Débuts Drapeau de Suède Suède
Retour Aucun
Retrait Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Résultat
Chanson gagnante Dors, mon amour
par André Claveau
Drapeau de France France
Système de vote Un jury par pays, composé de 10 membres. Chaque membre attribuait 1 vote à sa chanson préférée.
Nul point Aucun
Précédent Francfort 1957 Concours Eurovision de la chanson Cannes 1959 Suivant

Le concours Eurovision de la chanson 1958 fut la troisième édition du concours. Il se déroula le mercredi 12 mars 1958, à Hilversum, aux Pays-Bas. Il fut remporté par la France, avec la chanson Dors, Mon Amour, interprétée par André Claveau. La Suisse termina deuxième et l'Italie, troisième[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Cette année-là, fut instaurée la règle voulant que le pays victorieux organise le concours l'année suivante. Les Pays-Bas, qui avaient remporté l'édition 1957, furent donc le pays hôte[1].

Pays participants[modifier | modifier le code]

Dix pays participèrent au troisième concours. La Suède fit ses débuts[2].

Le Royaume-Uni ne participa pas, mais diffusa pourtant le concours. Ce fut la dernière fois que le pays s'abstint de concourir. Il revint en 1959 et détient toujours le record du plus grand nombre de participations consécutives[3].

Format[modifier | modifier le code]

Les studios d'AVRO, à Hilversum.

Le concours eut lieu dans les studios de télévision de la chaîne néerlandaise AVRO. Le décor était fleuri de milliers de tulipes[2]. L'arrière-fond placé derrière les artistes illustrait à chaque fois le thème de leur chanson. Les éléments décoratifs étaient accrochés à un cadre et changés entre chaque prestation, grâce à un plateau tournant.

Le programme dura près d'une heure et quinze minutes.

L’orchestre était dirigé par Dolf van der Linden[4].

Déroulement[modifier | modifier le code]

La présentatrice de la soirée fut Hannie Lips. Elle n'apparut sur scène qu'après que toutes les chansons eurent été jouées[4]. Elle s'exprima en néerlandais, en anglais et en français.

Pour la toute première fois, les noms des pays, des chansons et des artistes furent indiqués à l'écran, par surimpression sur le décor.

Chansons[modifier | modifier le code]

Le représentant italien, Domenico Modugno.

Dix chansons concoururent pour la victoire.

Avec l'édition 1956, l'édition 1958 fut la seule de l'histoire du concours à ne comporter aucune chanson en anglais.

Suite à un problème technique, la chanson italienne ne fut pas diffusée convenablement dans tous les pays. Domenico Modugno dut remonter sur scène pour la rechanter, après que tous les autres concurrents soient passés[4]. Sa chanson, plus connue sous le nom de Volare, rencontra par la suite un très grand succès commercial. Elle atteignit la première place du Billboard américain (qu'elle occupa cinq semaines), décrocha deux Grammy Awards (chanson et enregistrement de l'année) et fut reprise par d'innombrables artistes de par le monde (dont Dean Martin et David Bowie)[1]. Lors de l'émission spéciale Congratulations, elle fut votée deuxième meilleure chanson jamais présentée au concours, derrière Waterloo d'ABBA[5].

Il n'y eut jamais d'enregistrement studio de la première participation suédoise au concours. La SVT et la chanteuse, Alice Babs, insatisfaits des paroles de la chanson, la firent réécrire. Ils n'en demandèrent cependant pas l'autorisation à l'auteur original, Åke Gerhard. Par conséquent, ce dernier fit interdire tout enregistrement ultérieur du morceau[6]. Pour sa prestation, Alice Babs revêtit le costume national suédois.

La représentante danoise, Raquel Rastenni, décida d'illustrer le thème de sa chanson Jeg rev et blad ud af min dagbog (J'ai arraché une page de mon journal), en arrachant justement une page d'un cahier posé sur ses genoux[4].

La représentante allemande, Margot Hielscher, eut recourt elle aussi à des accessoires, ainsi qu'à un costume. Elle chaussa une couronne et une écharpe de Miss Jukebox. Durant sa prestation, elle montra trois disques au public, leur demandant lesquels il souhaitait entendre[1].

Lys Assia, la gagnante de l'édition 1956, fut la première participante de l'histoire du concours à interpréter une chanson recourant à deux langues : l'allemand et l'italien[7].

Chefs d'orchestre[modifier | modifier le code]

Alberto Semprini Dolf van der Linden Franck Pourcel Kai Mortensen Willy Fantel Paul Burkhard

Entracte[modifier | modifier le code]

Il y eut deux entractes : le premier, entre la cinquième et la sixième chanson, et le second, avant le vote. Tous deux consistèrent en un programme musical interprété par le Metropole Orkest, sous la direction de Dolf van der Linden. Fut notamment joué Cielito Lindo.

Vote[modifier | modifier le code]

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l'ordre inverse de passage des pays participants.

Chaque jury se composait de dix personnes. Chaque juré attribuait un vote à la chanson qu'il estimait la meilleure[2].

Les résultats des votes furent annoncés oralement, selon l'ordre de passage des candidats. Pour ce faire, Hannie Lips répéta à haute voix les votes des jurys. La connexion avec Vienne fut difficile et Lips dut demander au porte-parole de répéter une seconde fois les votes du jury autrichien.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le vainqueur, André Claveau.

La France remporta le concours pour la première fois, recevant des points de la part de tous les pays participants, à l'exception des Pays-Bas[8].

André Claveau remercia tous les pays ayant voté pour lui, ainsi que Frank Pourcel, son chef d'orchestre, et les auteurs de sa chanson, Pierre Delanoë et Hubert Giraud. Il conclut en disant : « Croyez bien que mon cœur bat très fort et que je suis très heureux. »

Pour la première fois, plusieurs pays terminèrent à la dernière place. En l'occurrence, le Luxembourg et les Pays-Bas[8].

Pour la seule fois de l'histoire du concours, le pays hôte termina à la dernière place. Corry Brokken devint également la seule participante de l'histoire du concours à avoir terminé à la première et à la dernière place[4].

Ordre Pays Langue Artiste Chanson Traduction française Place Points
01 Drapeau d'Italie Italie Italien Domenico Modugno Nel blu dipinto di blu Dans le bleu peint en bleu 3 13
02 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Néerlandais Corry Brokken Heel de wereld Le monde entier 9 1
03 Drapeau de France France Français André Claveau Dors, mon amour 1 27
04 Drapeau du Luxembourg Luxembourg Français Solange Berry Un grand amour 9 1
05 Drapeau de Suède Suède Suédois Alice Babs Lilla stjärna Petite étoile 4 10
06 Drapeau du Danemark Danemark Danois Raquel Rastenni Jeg rev et blad ud af min dagbog J'ai arraché une page de mon journal 8 3
07 Drapeau de Belgique Belgique Français Fud Leclerc Ma petite chatte 5 8
08 Drapeau d'Allemagne Allemagne Allemand Margot Hielscher Für zwei Groschen Musik Une musique pour deux sous 7 5
09 Drapeau d'Autriche Autriche Allemand Liane Augustin Die ganze Welt braucht Liebe Le monde entier a besoin d'amour 5 8
10 Drapeau de Suisse Suisse Allemand, Italien Lys Assia Giorgio 2 24

Anciens participants[modifier | modifier le code]

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Lys Assia Drapeau de Suisse Suisse 1956 (vainqueur), 1957
Corry Brokken Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1956, 1957 (vainqueur)
Margot Hielscher Drapeau d'Allemagne Allemagne 1957
Fud Leclerc Drapeau de Belgique Belgique 1956

Ce fut la première fois que deux anciens vainqueurs revinrent concourir la même année. Il fallut attendre l'édition 2011 pour que cela se produise à nouveau.

Tableau des votes[modifier | modifier le code]

Votes attribués
Drapeau de l'Italie Drapeau des Pays-Bas Drapeau de la France Drapeau du Luxembourg Drapeau de la Suède Drapeau du Danemark Drapeau de la Belgique Drapeau de l'Allemagne Drapeau de l'Autriche Drapeau de la Suisse Total
Pays Italie   1 1 1 4 4 1 1 13
Pays-Bas   1 1
France 6   1 1 9 1 1 7 1 27
Luxembourg   1 1
Suède 2 3   1 1 3 10
Danemark 1 1 1   3
Belgique 1 1   5 1 8
Allemagne 2 1 1   1 5
Autriche 3 1 1 1   2 8
Suisse 4 6 3 5 4 2   24
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  •      Jury

Nombre total de points depuis 1957[modifier | modifier le code]

Place Evolution Pays Point(s)
1re en augmentation +1 Drapeau de la France France 44
2e en diminution -1 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 32
3e en augmentation +6 Drapeau de la Suisse Suisse 29
4e en augmentation +2 Drapeau de l'Italie Italie 20
5e ex æquo en diminution -2 Drapeau du Danemark Danemark 13
5e ex æquo en diminution -2 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 13
5e ex æquo en augmentation +1 Drapeau de la Belgique Belgique 13
8e en augmentation +2 Drapeau de l'Autriche Autriche 11
9e Drapeau de la Suède Suède 10
10e en diminution -5 Drapeau du Luxembourg Luxembourg 09
11e en diminution -4 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 06

Télédiffuseurs[modifier | modifier le code]

Pays Télédiffuseur(s)[9] Commentateur(s) Porte-parole
Drapeau d'Allemagne Allemagne Deutsches Fernsehen Wolf Mittler Claudia Doren
Drapeau d'Autriche Autriche ORF Peter Alexander Karl Bruck
Drapeau de Belgique Belgique INR Arlette Vincent Paule Herreman
NIR Nand Baert
Drapeau du Danemark Danemark Statsradiofonien TV Gunnar Hansen Bent Hennius
Drapeau de France France RTF Pierre Tchernia Claude Darget
Drapeau d'Italie Italie Programma Nazionale Bianca Maria Piccinino Fulvia Colombo
Drapeau du Luxembourg Luxembourg Télé-Luxembourg Jacques Navadic  ?
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas NTS Siebe van der Zee Piet te Nuyl
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni BBC Television Service Peter Haigh (non participant)
BBC Light Programme Tom Sloan
Drapeau de Suède Suède Radiotjänst TV Jan Gabrielsson Roland Eiworth
Drapeau de Suisse Suisse TSR Georges Hardy Mäni Weber
TV DSR Theodor Haller

Carte[modifier | modifier le code]

  •      Pays participants
  •      Pays ne participant pas cette année

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.12.
  2. a, b et c http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=275#About the show
  3. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., pp.12-13.
  4. a, b, c, d et e KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.13.
  5. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  6. http://www.diggiloo.net/?1958se
  7. http://www.diggiloo.net/?1958ch
  8. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=275#Scoreboard
  9. (en) « Eurovision 1958 Cast and Crew Details », IMDb (consulté le 5 March 2012)