Marianne James

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James.

Marianne James

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Marianne James au festival de Cannes 2010.

Informations générales
Nom de naissance Marianne Gandolfi
Naissance 18 février 1962 (52 ans)
Montélimar (Drôme)
Activité principale Artiste
Activités annexes Comédienne
Jury de La Nouvelle Star de 2004 à 2007
Genre musical Opéra, lyrique, jazz
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1989

Marianne Gandolfi, dite Marianne James[1], née le 18 février 1962 à Montélimar (Drôme) , est une auteur-compositeur interprète, guitariste et actrice française. Elle a emprunté le nom « James » à son parrain Pierre Jame après son décès, avec un clin d'œil à la jam session[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 18 février 1962 à Montélimar, Marianne grandit dans la boutique familiale, place du Marché, avec son père Maurice chocolatier pâtissier et nougatier, sa mère Jacqueline, dont elle tient ses origines italiennes, et sa sœur Pascale, de 4 ans son aînée[3]. Elle prend des cours de guitare dès l'âge de 11 ans chez Antoine Petrucciani, dit « Tony », guitariste de jazz renommé et père du pianiste Michel Petrucciani avec qui elle fait de nombreuses sessions en trio[4]. Marianne James est donc à la base une musicienne de jazz. De 15 à 23 ans, elle profite de ses vacances pour chanter et faire la manche dans la rue avec sa sœur et une amie[2].

Après avoir créé son premier groupe « Les Swingums » en 1980, elle passe une licence en musicologie à la Sorbonne à Paris et obtient un premier prix de chant au Conservatoire national de Paris. En 1981, elle intègre « Les Démones Loulou » avec qui elle fait la première partie de William Sheller à l’Olympia. Elle continue à chanter dans les rues de Paris et d'Italie[3].

À partir de 1989, Marianne James se fait connaître grâce à Maria Ulrika Von Glott, le personnage de cantatrice teutonne et foldingue de son spectacle L'Ultima Recital avec Véronique Vola, Hélène Halevy puis Ariane Cadier, qui se succéderont au piano. Ce spectacle connaîtra près de 1 178 représentations jusqu'en 2002 et lui permettra de remporter un Molière du meilleur spectacle musical en 1999[4].

Parallèlement au succès de son spectacle "L'ultima Recital" (spectacle qu'elle jouait depuis une dizaine d'années), elle donne des cours de chant, accompagnée de sa guitare, dans son appartement parisien de la rue Montmartre.

En 1999, elle sort son premier disque, Les Mandarines.

En 2003, elle double le personnage de la grosse Dame dans Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban.

En 2004, elle participe en tant que jurée, au succès de l'émission Nouvelle Star aux côtés de Manu Katché, Dove Attia et André Manoukian. Elle poursuivra pour les saisons 2005, 2006 et 2007 et avoue que cette émission de télé-crochet lui a donné une nouvelle notoriété, lui permettant d'être connue sous son nom de Marianne James et non plus de Maria Ulrika Von Glott[2].

En 2005, elle monte un spectacle musical appelé Le Caprice de Marianne. Elle se présente aussi au casting de Harry Potter et la Coupe de feu pour interpréter le rôle de la géante Olympe Maxime, directrice de l'école de magie française. Elle n'est pas choisie, mais elle arrive seconde au casting.[réf. nécessaire].

En 2006, sortie de son premier album : Marianne James, un album qu'elle veut à contre-sens de l'image que les médias donnent d'elle[5].

Fin 2008, elle participe à la comédie musicale inspirée du film Rabbi Jacob, au Palais des Congrès à Paris.

Le 9 janvier 2009, elle présente sur TF1 une émission sur les comédies musicales intitulée Vive les comédies musicales ! [6]

Elle est une des sociétaires régulières de l'émission les Grosses têtes sur RTL.

En 2010, elle participe à l'émission de Frédéric Lopez sur France 2, Rendez-vous en terre inconnue. Après trois jours de voyage, elle se retrouve au cœur de l’Indonésie, dans l’archipel des Banggai où elle a rendez-vous avec les Bajaus, peuple de pêcheurs qui a choisi de vivre dans un minuscule village sur pilotis.

En 2011, elle reprend le chemin des planches en participant à l'aventure folle d'Une visite inopportune de Copi, mise en scène par Philippe Calvario au théâtre de l'Athénée. Elle est aux côtés de Michel Fau, Sissi Duparc, Eric Guého, Louis Arène et de Sœurs de la perpétuelle indulgence.

En 2011, elle devient animatrice sur la chaîne Arte pour l'émission Queens of Pop.

En 2013, elle coécrit avec Sébastien Marnier Miss Carpenter, pièce mise en scène par Éric-Emmanuel Schmitt et Steve Suissa au théâtre Rive Gauche et dans laquelle elle joue le rôle principal avec notamment Pablo Villafranca[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Les Mandarines (1999, single)
  • Marianne James (2006, album)

Singles tirés de l'album :

  • Fragile
  • Les Peoples
  • Dans ma rue (2007)

Doublage : Madagascar 3 : la capitaine Chantal Dubois

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marianne James - IMDb
  2. a, b et c Isabelle Morizet, Interview de Marianne James dans l'émission Il n’y a pas qu’une vie dans la vie sur Europe 1, 24 novembre 2013
  3. a et b Biographie, site officiel www.marianne-james.com
  4. a et b « Marianne James : “L’Ardèche, mon havre de paix” », sur Le Dauphiné libéré,‎ 17 août 2012
  5. Interview dans Télé 7 jours no 2439
  6. Vive les comédies musicales - TF1
  7. Miss Carpenter à l'affiche, sur www.theatre-rive-gauche.com, consulté le 4 septembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]