Seal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seal (homonymie).

Seal

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Seal en 2012

Informations générales
Nom de naissance Seal Henry Olusegun Olumide Adeola Samuel
Naissance 19 février 1963 (51 ans)
Paddington, Londres, Angleterre
Activité principale chanteur, musicien
Genre musical House, soul, pop rock
Années actives 1990 -
Site officiel www.seal.com

Seal Henry Olusegun Olumide Adeola Samuel, dit Seal, est un auteur-compositeur-interprète anglais, né le 19 février 1963 à Londres.

Son registre musical est très varié, entre house, soul et pop rock. Il est divorcé du mannequin germano-américain Heidi Klum.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, formation et débuts[modifier | modifier le code]

Seal nait en 1963 à Paddington, un quartier situé dans l'arrondissement de la Cité de Westminster, d'un père nigérian et d'une mère brésilienne qui le donnent à adopter, faute de moyens pour l'élever.

Il entreprend des études d'architecture avant de vivre de petits boulots dans les environs de Londres. Il exerce sa passion pour la musique dans des clubs et des bars avant de rejoindre le groupe Push, dans les années 1980.

Années 1990[modifier | modifier le code]

C'est au début des années 1990 que le chanteur rencontre ses premiers succès avec Killer, un titre house qu'il interprète pour le groupe Adamski, puis Crazy, un single que l'on pourrait qualifier de « soul-pop » et qu'il a lui-même composé. Ces deux titres sont inclus dans son album éponyme sorti en 1991.

En 1992, à l'occasion du concert Tribute to Freddie Mercury organisé en souvenir du chanteur de Queen et contre le SIDA au stade de Wembley, Seal interprète la chanson Who Wants to Live Forever, composée par Brian May. Il est alors accompagné par les membres restants du groupe Queen.

Deux ans plus tard, il sort un deuxième album, qui ne connaîtra le succès qu'avec la sortie du single Kiss From A Rose, intégré dans la bande originale du film Batman Forever.

En 1998, la sortie de Human Being, son troisième album, se solde par un échec public.

Années 2000[modifier | modifier le code]

En 2003, alors qu'un projet d'album, Togetherland, est abandonné, Seal IV sort dans les bacs. Pour cet opus, le chanteur collabore de nouveau avec Trevor Horn, qui avait notamment travaillé pour Madonna ou Frankie Goes to Hollywood, ainsi que sur les deux premiers albums de Seal. Dans la version de Seal IV destinée à la France, un bonus est ajouté, le titre Les Mots, que Seal avait interprété en 2001 en duo avec la chanteuse française Mylène Farmer et dont le single s'était vendu à plus de 500 000 copies en France[1]. L'album comporte aussi une nouvelle version du titre house My Vision, qu'il avait interprété pour le groupe Jakatta et qui fut numéro un en Angleterre en 2002. La version de l'album est toutefois plus pop que la version originale. De cet album, on retiendra aussi Love's Divine, disque d'or en France, mais aussi Get it together ou Waiting for you qui connaîtront un meilleur accueil dans d'autres pays.

Quatre ans après Seal IV, le chanteur revient avec l'album System, produit par Stuart Price. Malgré l'échec de l'album, le chanteur projette de sortir une suite.

Seal en concert en 2008.

En 2008, Seal enregistre le titre I Wish avec DMX. L'album Soul, qui reprend des standards de la soul américaine, sort tout juste un an après System, en novembre 2008. En France, l'album est tout de suite un succès, se classant dès sa première semaine n°1, pendant 13 semaines de suite. En avril 2009, plus de 800 000 exemplaires auront été vendus. Le premier single sorti est le titre initialement interprété par le chanteur soul américain Sam Cooke, A change is gonna come, qui avait été utilisé lors de la campagne de Barack Obama à la présidence des États-Unis.

Seal a aussi collaboré à de nombreuses bandes originales de films : Batman Forever, Toys, Family Man, Space Jam, Le Sourire de Mona Lisa, etc.

Il a également repris en 2010 la chanson You got me, enregistrée préalablement par Nolwenn Leroy en 2009 sur l'album Le Cheshire Cat et moi.

Années 2010[modifier | modifier le code]

En 2012, il est un des 4 « coaches » de la version australienne de The Voice au côté de Keith Urban, Delta Goodrem et Joel Madden.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Seal et Heidi Klum en septembre 2007 lors de la 59e édition des Emmy Awards à Los Angeles.

Début 2004, Seal rencontre le mannequin Heidi Klum, alors enceinte de cinq mois de Flavio Briatore, mais dont elle était déjà séparée. Ils se marient le 10 mai 2005 et ont eu 4 enfants :

  • Léni, le 4 mai 2004 à New York (elle est la fille biologique de Flavio Briatore qui ne l'a pas reconnue),
  • Henry Günther Ademola Dashtu Samuel, le 12 septembre 2005 à Los Angeles,
  • Johan Riley Fyodor Taiwo Samuel, le 22 novembre 2006 à Los Angeles,
  • Lou Sulola Samuel, le 9 octobre 2009 à Los Angeles.

En 2009, Seal adopte officiellement la petite Léni. Cependant, le couple annonce son divorce le 23 janvier 2012, après sept ans de mariage[2].

En 2008, il révèle la vérité sur les cicatrices de son visage qui alimentaient de nombreuses rumeurs : il est en fait atteint d'une maladie, le lupus érythémateux disséminé[3]. Le chanteur a aussi expliqué qu'il avait vécu dans la rue pendant quelque temps à l'âge de 15 ans, avant d'être adopté par sa famille d'accueil[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Live in Paris
  • 2006 : One night to remember (concert à la Kesselhaus de Düsseldorf avec l’orchestre philharmonique Vox Artis)
  • 2009 : Soul : Live
  • 2009 : Live in Brooklyn

Compilations[modifier | modifier le code]

Dans le best-of Hits figure le titre Les Mots (en bonus track), interprété en duo avec Mylène Farmer. Ce titre est le 1er single de la chanteuse de la compilation homonyme.

Autres participations[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Videos - 1991 - 2004
  • 2005 : Live in Paris
  • 2005 : Live at the Point - 1992
  • 2006 : One night to remember (concert à la Kesselhaus de Düsseldorf avec l’orchestre philharmonique Vox Artis)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Actustar.com
  2. Premiere.fr
  3. Seal : la vérité sur ses cicatrices, brève de Steven Cigale, publiée le 27 novembre 2008 sur Avatar de stars, un blog de Yahoo Music.]
  4. Plurielles.fr.

Lien externe[modifier | modifier le code]