André Manoukian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manoukian.

André Manoukian

Description de cette image, également commentée ci-après

André Manoukian à Vienne en 2007

Informations générales
Nom André Antranik Manoukian
Naissance (56 ans)
Lyon, Drapeau de la France France
Activité principale Auteur-compositeur, musicien
Genre musical Jazz
Instruments Piano
Années actives Depuis 1983

André Manoukian, né le à Lyon, est un auteur-compositeur, arrangeur, pianiste, comédien et animateur de télévision et de radio français. Il est également l'un des jurés de l'émission de télé-crochet Nouvelle Star sur M6, puis sur D8, à laquelle il participe depuis la première édition en 2003.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

André Antranik Manoukian naît le à Lyon de parents arméniens[1].

Il est papa de trois enfants, Julie (née en 1982) de sa première épouse Sophie, Anton et Aris (nés en 2000 et 2002) qu'il a eus avec Stéphanie. Il est même grand-père d'un petit Ethan né en 2009 de sa fille aînée[2].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il se passionne pour le piano dès l'âge de 6 ans. Plus tard, alors qu'il est étudiant en médecine, il vend des orgues dans un magasin pour gagner de l'argent. À 20 ans, il étudie la musique à la Berklee School of Music de Boston. La formation au bout d'une année lui apprend la composition, les arrangements et l'harmonie. À son retour en France, André fonde un groupe de jazz, Horn Stuff, avec Alain Bonnet (batterie), Jean Marie Louche (basse), Michel Perez (guitare), Pierre Drevet (Trompette). Ils jouent au Hot Club de Lyon en 1981. André Manoukian compose dans le même temps pour des chanteuses et deux albums de jazz-funk sont enregistrés.

Carrière[modifier | modifier le code]

André Manoukian avec Malia (Vienne 2007)

En 1983, il découvre la chanteuse Liane Foly, qui deviendra sa compagne et pour laquelle il crée les premiers succès tels qu'Au fur et à mesure et Doucement. Il a travaillé avec des artistes tels que Mireille Darc, Michel Petrucciani, Richard Galliano, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Diane Dufresne, Nicole Croisille, Natacha Atlas, Janet Jackson, Victoria Petrosillo, Camille Bazbaz et Malia. Il assure les arrangements et compose les musiques des films tels que Quatre étoiles et Jean-Philippe.

Il est actuellement bien connu du grand public pour sa participation, en tant que juré, au télé-crochet de M6, Nouvelle Star, depuis la première saison au côté de Marianne James, Manu Katché, et Dove Attia. Dans l'émission, il est le juré « poète » et « philosophe psycho-érotico-cosmique ».

En 2004, il se prête à l'exercice du doublage dans le DVD bonus de Shrek 2, où il double un des jurés pendant le concours de chant.

Il participe également à l'émission T'empêches tout le monde de dormir sur M6 présenté par Marc-Olivier Fogiel où il dresse à sa manière le portrait « Psycho-érotico-cosmico-musical » des invités en traduisant également le nom d'une personnalité en note avec une mélodie qu'il compose et interprète sur synthétiseur.

Le 5 février 2007, André Manoukian présente les Globes de Cristal au côté d'Élisabeth Quin sur Paris Première. À partir du 21 février 2007, il présente Dédé les doigts de fée sur Paris Première, émission autour d'invités assimilés à des morceaux de musique. Pour lui, leur vie est une chanson enregistrée sur un multipistes. Pour dresser le portrait de ses invités, André Manoukian les invite à se raconter dans un vrai studio d'enregistrement. Il compose un morceau unique en son genre. À la « couleur » de chaque période de la vie de son invité, il fait correspondre un instrument et une ligne musicale. À la clé, un morceau totalement personnalisé, le tube d'une vie.

Dès 2006, André Manoukian entame une coopération artistique avec la chanteuse afro-britannique Malia dont le troisième album Young Bones est sorti en mai 2007.

André Manoukian est de nouveau membre du jury de l'émission de télé-crochet Nouvelle Star, au côté du chanteur et musicien Sinclair, de la chanteuse Lio et du journaliste musical Philippe Manœuvre. Dès fin 2012, pour 150 000[3]la saison (il déclare quant à lui toucher 100 000 euros brut pour la saison, soit moitié moins que sur M6[4]), il poursuit son activité de juré de la Nouvelle Star sur D8 aux côtés de Sinclair et de Maurane.

Son premier livre, La Mécanique des fluides[5], sort en . Il s'agit d'une autobiographie sous forme de monologue ou plutôt d'un travail introspectif sur un parcours initiatique retraçant principalement sa carrière artistique en tant que pianiste et compositeur amoureux des voix.

André Manoukian compose pour Gaëtane Abrial l'album Cheyenne Song, sorti le 25 mars 2008.

André Manoukian au Jazz Festival de Munster en 2011

Il crée son propre label, Va Savoir (EMI Group) et sort le l'album Inkala, sur lequel il est au piano avec Laurent Robin (batterie), Ira Coleman (contrebasse), et pour trois titres, Pierre Boussaguet (contrebasse). L'album est un mélange de compositions originales et de folk songs arméniennes ainsi que d'improvisations, proche des trios modernes de jazz (The Bad Plus, E.S.T, Avishai Cohen, etc.), et se démarque par l’utilisation du chant modal arménien aux blue notes caractéristiques.

À partir de l'été 2008, Tété ou Dédé, une émission de France 5, suit André Manoukian et le musicien Tété en route pour un voyage à la rencontre des héritiers du jazz, du blues, du folk, du hip-hop et du rock. Ce road movie, réalisé en voiture, retrace les quatre étapes des deux compères à New York, Miami, La Nouvelle-Orléans, San Francisco. Ils remontent chaque semaine le temps et expliquent les origines d’un style musical. Ils s’entretiennent avec des artistes lors de leur voyage.

André Manoukian entame également une carrière de comédien et, en 2008, rejoint le casting de Off Prime avec Virginie Efira sur M6. En 2009, il interprète Thierry Kalamian dans la série Fais pas ci, fais pas ça sur France 2, un manager séducteur et père laxiste, rôle qu'il reprendra dans la saison 3 et 4, et joue également son propre rôle dans un épisode de Déformation professionnelle sur M6.

À partir de fin 2009, il est la voix off du programme court Les prénoms en musique diffusé sur TF1 et en 2010.

Après son album instrumental chez Blue Note Records, il sort So in love, un nouvel album de grands standards de Cole Porter, Burt Bacharach et George Gershwin chantés par la nouvelle scène française : Anaïs, Emily Loizeau, Helena Noguerra, Camélia Jordana, Benjamin Siksou, Cocoon, China Moses et Tété. Il a voulu rendre hommage à ses maîtres. L'album est un succès qui se classe dans les cinq meilleures ventes de jazz en 2010[réf. nécessaire].

En 2010, il crée la première édition du Cosmojazz de Chamonix. Installé dans « la plus belle vallée du monde » depuis quelques années, la musique lui manquait. Aussi en accord avec Éric Fournier, maire de Chamonix, il crée le premier festival Jazz en Altitude, durant trois jours, puis cinq jours en 2011.

Le 12 février 2011, André Manoukian fait partie des candidats de la saison 1 de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés de la danseuse Candice Pascal. Il est le premier éliminé de la compétition.

En , il présente Le Meilleur de Nouvelle Star sur W9. Puis au mois de mars, il présentera une nouvelle création musicale, Manoukian, mes rêves d'Orient, projet très personnel où il retourne vers ses origines orientales, dans le cadre du festival Vagamondes à Évry. Il s'est entouré de nombreux artistes : Ibrahim Maalouf, Elina Duni et les frères Chemirani.

En 2012, il remplace Dave absent pendant une partie de l'émission La France a un incroyable talent, diffusée le 6 novembre sur la chaîne privée M6. Il fera partie du jury avec Gilbert Rozon et Sophie Edelstein, jurés de l'émission lors de la saison 7. Gilbert Rozon étant juré depuis la saison 1, quant à Sophie Edelstein des saisons 1 à 3 et 5 à 7.

En 2013, il anime depuis la rentrée sur France Inter Encore un matin, chronique musicale programmée entre h 24 et h 30, en remplacement de Didier Varrod. Cette matinale est très appréciée par Érik Orsenna, de l'Académie française, qui trouve qu'André Manoukian « parle un français formidable, précis et en même temps imagé, drôle, poétique... »[6]

En janvier 2014, il succède à Frédéric Lopez comme animateur de l'émission On va tous y passer, sur France Inter [7].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Albums solo[modifier | modifier le code]

Compositions et réalisations[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

Compositions[modifier | modifier le code]

Arrangements[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Participations à Nouvelle Star à titre artistique[modifier | modifier le code]

Saison 2004[modifier | modifier le code]

Saison 2005[modifier | modifier le code]

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Saison 2007[modifier | modifier le code]

Saison 2008[modifier | modifier le code]

  • Si c'est bon comme ça, de Sinclair (André Manoukian au piano, Sinclair au chant)

Saison 2013[modifier | modifier le code]

  • Someone like you , d’Adèle (André Manoukian au piano, Maurane, Sophie-Tith Charvet et Florian au chant)

Anecdote des « Dédéfis », la cinquième colonne de Nouvelle Star[modifier | modifier le code]

André Manoukian s'est illustré dans une suite de défis lancés avec des journalistes du journal Libération[8]. Ces défis consistaient à déclamer durant le Prime Time hebdomadaire de l'émission de télévision Nouvelle Star des phrases issues des articles traitant de cette émission écrits dans Libé. Ces phrases étaient généralement des citations de philosophes ou d'écrivains célèbres (Jean-Paul Sartre, Lao Tseu, Gilles Deleuze, Saint Augustin, etc.) peu faciles à placer dans le contexte d'une émission de divertissement grand public.

Ces défis furent accomplis à chaque fois, à deux exceptions près, exceptions qui furent suivies d'une invitation au restaurant d'André Manoukian aux journalistes de Libération participant aux défis[9].

Ce jeu, nommé « La cinquième colonne » (en référence historique aux rumeurs d'infiltration d'espions allemands dans l'Armée française durant la campagne de France en 1940), informel et tacite entre André Manoukian et Libération, a entraîné l'agacement de Marianne James, Dove Attia et de Manu Katché (les autres jurés de Nouvelle Star), et l'énervement de la direction de la chaîne M6, qui chercha à y mettre fin.

C'est ainsi que le dernier défi demandé par Libération pour le dernier Prime Time de la saison 2007 de Nouvelle Star, à savoir porter un T-Shirt aux couleurs du journal, a été entravé sur ordre de la direction de la chaîne qui a interdit à André Manoukian de porter un tel T-Shirt, puis a fait coudre sa veste pour éviter qu'il puisse l'ouvrir et montrer ainsi le T-Shirt interdit. Manoukian a alors indiqué dans un entretien avec les journalistes de Libération ; « Je me suis senti le porte-parole des femmes africaines cousues »[10].

Devenus les dédéfifis avec la participation de Philippe Manœuvre dans le Jury, ces dédéfis continuent sur D8, nouvelle chaine de diffusion du programme. Il devra par exemple commencer ses interventions par une lettre imposée afin que celles-ci forment le mot wisigothique ou encore citer des phrases du premier numéro de Libération à l'occasion de l'anniversaire du journal.


Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Siclier, « André Manoukian : "L'Arménie m'a fait revenir au jazz" », sur Le Monde,‎ 4 juillet 2012
  2. http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/andre_manoukian_l_eternelle_star_c_est_son_clan_182016
  3. « Nouvelle Star 2012 : les salaires de Hanouna, Manoukian et Sinclair », sur Terrafemina,‎ 22 novembre 2012
  4. Kevin Boucher, « "Nouvelle Star" : André Manoukian dévoile son salaire », sur Ozap,‎ 6 février 2013
  5. André Manoukian, La Mécanique des fluides, Éditions Michel Lafon,‎ 2008, 280 p. (ISBN 2-7499-0796-9)
  6. Le Parisien, 9 décembre 2013
  7. http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/video-lopez-passe-a-manoukian-sur-france-inter-06-01-2014-3466203.php
  8. Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, « Arrêt sur Dédé », sur Libération,‎ 9 juin 2007
  9. Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, « Le Dédéjeuner », sur Libération,‎ 29 juin 2006
  10. Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, « Une saison pépépépère », sur Libération,‎ 14 juillet 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :