X-Men: Days of Future Past

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir X-Men (homonymie).
X-Men
Days of Future Past
Description de l'image X-Men Days of Future Past Title.png.
Titre québécois X-Men : Jours d’un avenir passé
Titre original X-Men: Days of Future Past
Réalisation Bryan Singer
Scénario Simon Kinberg
Matthew Vaughn
Jane Goldman
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Bad Hat Harry Productions
The Donners' Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Super-héros
Durée 132 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

X-Men: Days of Future Past, ou X-Men : Jours d’un avenir passé au Québec, est un film de super-héros américano-britannique réalisé par Bryan Singer et sorti en 2014.

Inspiré du comic du même nom publié par Marvel Comics en 1981[1] et mettant en scène les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby, c'est la suite de X-Men : Le Commencement (X-Men: First Class) réalisé par Matthew Vaughn en 2011 et de la trilogie X-Men. Une version plus longue intitulée X-men : Days of Future Past the Rogue Cut sortira le 15 juillet 2015 en DVD et rajoutera les scènes d'Anna Paquin.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2023, les mutants, les humains susceptibles d'engendrer des mutants, et les humains prêts à les défendre, ont été presque exterminés au cours d'une guerre contre les Sentinelles, des robots conçus pour trouver et éliminer les mutants. Dans un ultime effort pour changer le cours tragique des événements, le professeur Charles Xavier et Magnéto renvoient l'esprit de Wolverine dans son propre corps, en 1973, grâce aux talents de Kitty Pride. Ainsi conscient de l'avenir qui se prépare, il doit y retrouver les jeunes mutants écorchés qu’ils ont été.

Logan y rencontre un Charles Xavier qui a renoncé à ses pouvoirs, et qui vit cloîtré avec Hank dans son manoir. Charles annonce à Logan que Magnéto est emprisonné au Pentagone pour l'assassinat de John F. Kennedy. Le but de Wolverine est de convaincre Xavier et Magnéto que la guerre va éclater à la suite d'un enchaînement d'événements provoqués par Mystique : elle cherche à abattre le docteur Bolivar Trask qui est en train de mettre au point les Sentinelles. Une fois qu'elle aura tué Trask, elle sera immédiatement arrêtée, et l'utilisation de ses cellules de mutante permettra de faire des Sentinelles des armes absolues dans le futur : ses facultés de métamorphe seront synthétisées et administrées aux Sentinelles, leur permettant de s'adapter aux pouvoirs de leurs adversaires.

Comme ils ont besoin de Magnéto pour convaincre Mystique de renoncer à son projet, Xavier, Hank et Logan décident de le faire évader du Pentagone. Pour ce faire, ils sollicitent l'aide de Vif-Argent. Grâce à lui, ils se débarrassent aisément des gardes et font sortir Magnéto, puis s'envolent pour Paris. Pendant le trajet, Xavier et Erik se disent ce qu'ils ont sur le cœur et semblent entamer leur réconciliation.

Cependant, lors de la Conférence de Paris pour la fin de la guerre au Viêt Nam, Magnéto décide purement et simplement d'éliminer Mystique pour la survie des mutants. Il la blesse à la jambe, et son sang est ensuite récupéré par l'équipe du docteur Trask. Comme ils se sont battus sous les yeux du monde entier (de nombreux journalistes étant venus couvrir l'événement), le président des États-Unis Richard Nixon décide de valider le programme Sentinelle de Trask. Les robots sont assemblés et présentée au public.

Magnéto se sert alors des prototypes des Sentinelles pour faire comprendre aux humains et aux mutants le potentiel de ces nouveaux robots. Il déplace le Robert F. Kennedy Memorial Stadium de Washington pour isoler la Maison-Blanche, et se présente aux caméras du monde devant le président Nixon et son état-major désarmé. Logan, le Fauve et Xavier tentent de s'interposer mais sont mis en déroute par les Sentinelles, sous le contrôle de Magnéto. Mystique prend alors l'apparence du président pour empêcher Magnéto de le tuer. Elle y parvient et renonce finalement à assassiner Trask grâce à Xavier, ce qui fait d'elle une héroïne aux yeux des humains.

Dans le monde futur, les Sentinelles débusquent les mutants cachés dans un temple en Chine. Un combat s'engage et Iceberg, Bishop, Tornade, Solar, Colossus et Blink sont tués. Xavier, Magnéto, Kitty et Wolverine se retrouvent à la merci des Sentinelles qui s'apprêtent à les consumer mais comme, cinquante ans plus tôt, Mystique a renoncé à son projet d'assassinat, le futur apocalyptique est effacé de la ligne temporelle.

Logan reprend ses esprits dans l'école de Xavier où les cinquante années écoulées n'ont rien à voir avec la vie qu'il a connue. Les mutants vivent en harmonie avec les humains, et tous les X-Men sont vivants, y compris Scott et Jean Grey. Bobby et Malicia sont toujours ensemble, et Kitty est devenue professeur et est avec Colossus.

Dans la scène post-générique, une foule dans le désert acclame un adolescent en train de construire une pyramide grâce à ses pouvoirs, sous le regard de quatre cavaliers. Ils scandent son nom : En Sabah Nur. Il s'agit en fait d'Apocalypse, principal antagoniste du prochain épisode cinématographique des X-Men.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[7], RS Doublage[8] et selon le carton du doublage français au cinéma.

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

En août 2012, Bryan Singer a confirmé le projet d'une suite de X-Men : Le Commencement intitulée X-Men: Days of Future Past. Initialement attaché à la réalisation de cet opus à la suite du succès du précédent[9], Matthew Vaughn a finalement passé la main en octobre 2012. Il est remplacé par Bryan Singer[10], avec qui il continue son pas de deux, puisqu'il l'avait déjà suppléé sur X-Men : L'Affrontement final (avant d'en laisser les commandes à Brett Ratner) et X-Men : Le Commencement, mais reste ici crédité comme co-scénariste et producteur. Matthew Vaughn voulait à l'origine situer son film dans les années 1970 avec une intrigue autour de l'assassinat de John F. Kennedy orchestré par Magneto, de la guerre du Viêt Nam et du mouvement des droits civiques aux États-Unis[11].

Bryan Singer conserve quelques idées de Matthew Vaughn qu'il intègre à un nouveau scénario inspiré de l’arc narratif X-Men: Days of Future Past de John Byrne et Chris Claremont, publié en 1981[9],[12] (publié en France en 1984 dans la revue Special Strange, no 35 et 36, sous les titres Futur antérieur et Quelle ère est-il ?). Dans les comics, c'est Kitty Pryde qui remonte le temps, alors que c'est Wolverine dans le film[11].

Bryan Singer s'entretient par ailleurs avec James Cameron à propos notamment de multivers, de la théorie des cordes et de voyage dans le temps[13],[11].

Casting[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Bryan Singer au Comic-Con de San Diego en 2013

Les acteurs de la première trilogie Ian McKellen et Patrick Stewart reprendront leur rôle respectif de Magnéto et du professeur Xavier dans des versions plus âgées[14].

Hugh Jackman est confirmé le 19 décembre 2012[15]. Ce sera sa septième apparition munie des griffes de Wolverine en à peine quinze ans, puisqu'il tient le rôle depuis le premier X-Men, en 2000. Le 2 mars 2013, Halle Berry (Tornade), interviewée par Blacktreetv[16],[17], confirme sa présence sur ce prochain opus. L'actrice est également présente depuis le premier X-Men.

Anna Paquin (Malicia), Ellen Page (Kitty Pryde) et Shawn Ashmore (Bobby Drake / Iceberg) rejoignent ensuite la distribution de X-Men: Days of Future Past[18].

Peter Dinklage[19] et Omar Sy[20] sont également annoncés. Omar Sy joue le rôle de Bishop et Dinklage incarne l'antagoniste principal du film : Bolivar Trask.

En avril 2012, Bryan annonce sur son compte Twitter que Lady Gaga rejoignait la distribution dans le rôle de Dazzler, une mutante capable de transformer le son en lumière. Il s'avère après coup qu'il s'agissait d'un poisson d'avril de la part du réalisateur[11].

Bryan Singer a révélé en mars 2013 que le comédien Daniel Cudmore allait faire son retour dans la franchise, dans la peau du mutant Colossus, déjà présent dans X-Men 2 et X-Men : L'Affrontement final, dans la première trilogie. Deux nouveaux font ensuite leur apparition : la comédienne chinoise Fan Bingbing et le comédien de Twilight, Boo Boo Stewart[21]. Bingbing jouera le rôle de Blink[22], une mutante capable de se téléporter, mais le rôle de Boo Boo Stewart n'est pas encore clairement établi. Bryan Singer a toutefois annoncé la présence du mutant d'origine amérindienne Warpath, peut-être joué par Boo Boo Stewart, amérindien d'origine lui aussi[23].

En avril 2013, c'est autour du comédien Adan Canto (connu pour son rôle dans la série Following) d'être annoncé[24]. Son rôle n'est pas connu, mais l'acteur a suggéré qu'il interpréterait un personnage doté du pouvoir de contrôler le feu. Le rôle en question est celui de Roberto Da Costa alias Solar.

En mai 2013, Bryan Singer annonce l'ajout d’Evan Peters à son film, dans le rôle de Vif-Argent[25], alors que Jamie Campbell Bower et Nico Tortorella avaient auditionné pour le rôle[11] Lorsqu'Evan Peters a été choisi pour incarner Vif-Argent / Pietro Maximoff dans le film, cela a engendré un petit débat au sein de la production du film. L'acteur était à ce moment-là en négociations pour jouer le même personnage dans Avengers: Age of Ultron. Des problèmes juridiques opposant la 20th Century Fox et Marvel Studios sur l'utilisation de Vif-Argent amenèrent finalement l'acteur à incarner le mutant dans le film de Bryan Singer uniquement. Ainsi, c'est finalement Aaron Taylor-Johnson qui obtient le rôle dans Avengers: Age of Ultron[11].

En juin 2013, c'est au tour de l'acteur Josh Helman (connu pour son rôle dans la série Band of Brothers : L'Enfer du Pacifique) d'être appelé pour faire partie du casting[26]. Il devrait à l'origine tenir le rôle de Le Fléau / Caïn Marko, mais lorsque le personnage est supprimé du scénario, il est choisi pour celui de William Stryker[11].

En juillet 2013, Bryan Singer annonce le retour de Lucas Till dans son rôle d'Havok, qu'il tenait déjà en 2011 dans le film X-Men : Le Commencement[27].

En décembre 2013, Anna Paquin, qui devait à l'origine revenir dans le rôle de Malicia, ne sera finalement pas de retour dans le film car Bryan Singer a décidé de supprimer la seule scène dans laquelle elle apparait, la jugeant inutile[28]. Finalement, en avril, la Fox confirme que Malicia apparaitra dans le film, au moins en caméo[29].

Jason Flemyng, qui interprétait Azazel dans X-Men : Le Commencement, devait reprendre son rôle lorsque Matthew Vaughn était encore lié au projet. Mais lorsqu'il a passé la main à Bryan Singer, le script a été réécrit et le personnage supprimé[11].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le , à Montréal, au Québec[30]. Le Stade olympique de Montréal est notamment utilisé comme décors[31].

Pour les scènes avec Vif-Argent, Bryan Singer a utilisé une caméra enregistrant 3600 images par seconde, soit 150 fois plus que la vitesse normale d'un film (24 images par seconde)[11].

Alors que le tournage se termine en août 2013[32], certains plans additionnels sont tournées au Canada mi-novembre 2013[33]. Le tournage a repris au Canada comme l'a annoncé Bryan Singer via son compte Twitter le 11 février 2014[34].

Bande originale[modifier | modifier le code]

X-Men: Days of Future Past
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de John Ottman
Sortie Drapeau : États-Unis
Drapeau : France [35]
Durée 76:28
Genre musique de film
Compositeur John Ottman

Albums de John Ottman

Bandes originales de la saga X-Men

John Ottman compose la musique du film. Il s'occupe par ailleurs également du montage, comme il l'avait fait précédemment sur X-Men 2 (2003). Il reprend d'ailleurs le thème de ce film sur certaines de ses compositions.

Liste des titres
No Titre Durée
1. The Future - Main Titles 2:44
2. Time's Up 4:18
3. Hope (Xavier's Theme) 4:48
4. I Found Them 2:52
5. Saigon/Logan Arrives 4:36
6. Pentagon Plan/Sneaky Mystique 3:25
7. He Lost Everything 1:51
8. Springing Erik 3:33
9. How Was She 1:47
10. All Those Voices 3:19
11. Paris Pandemonium 7:45
12. Contacting Raven 1:48
13. Rules of Time 3:07
14. Hat Rescue 1:30
15. Time's Up (film version) 3:34
16. The Attack Begins 5:04
17. Join Me 3:20
18. Do What You Were Made For 2:56
19. I Have Faith In You/Goodbyes 2:27
20. Welcome Back/End Titles 3:58
21. Time in a Bottle (interprété par Jim Croce) 2:27
22. The First Time Ever I Saw Your Face (interprété par Roberta Flack) 5:20

Accueil[modifier | modifier le code]

La sortie était initialement prévue le en France et le aux États-Unis. Finalement, en juillet 2013, les dates sont avancées : 21 mai 2014 pour la France et 23 mai 2014 sur le sol américain[36].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film 92% d'opinions favorables pour 236 avis recensés[37]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 74/100 pour 43 critiques[38].

En France, le film décroche la moyenne de 3,8/5 pour 20 titres de presse comptabilisés[2]. Du côté des critiques positives, Olivier Delcroix écrit dans le Le Figaroscope « X-Men: Days of Future Past est sans doute le meilleur des films X-Men depuis l'origine. Sombre, empreint d'une sourde mélancolie, le film parle d'un temps révolu et se leste d'une profondeur étonnante. Grandiose[2] ». Géraldine Woessner du Parisien souligne la qualité des effets spéciaux qui « servent l'histoire sans excès, dans un équilibre parfait, jusqu'au combat final qui ouvre un champ de possibles »[2]. Dans Les Inrockuptibles, Romain Blondeau écrit « Bryan Singer offre à la franchise son plus bel et sombre épisode »[2].

Du côté des critiques plus mitigées, Louis Blanchiot du site Chronic'art regrette un film « trop gourmand » dans lequel à « aucun moment le récit ne retrouve le subtile équilibre de First Class, qui en faisait une sorte de Watchmen pour kids »[2]. Barbara Théate du Journal du dimanche apprécie quelques « quelques blagues plutôt bien senties » mais regrette l'action qui « manque d'enjeux »[2].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada 233 921 534 $[2],[3] 20[39]
Drapeau de la France France 3 285 735 entrées[3] 12
Monde Monde 746 045 700 $[2] -

Le film totalise 90 millions de dollars pour son premier week-end d'exploitation nord-américaine. C'est le 2e meilleur démarrage de la saga, juste derrière X-Men : L'Affrontement final (2006) et ses 102,7 millions de dollars[40].

Après seulement 2 semaines d'exploitation dans le monde, il dépasse le total du meilleur film de la saga au box-office, X-Men : L'Affrontement final, avec plus de 500 millions de dollars de recettes mondiales[41].

En juin 2014, le film devient le plus gros succès de l'année 2014 avec plus de 713 millions de dollars de recettes[42]. En France, il dépasse début juillet les 3 millions d'entrées et devient le 4e meilleur film en 2014 et le 1er de la saga, devant les 2 825 132 entrées de X-Men 2[43].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Clins d’œil et références[modifier | modifier le code]

  • Le titre du film, Days of Future Past, qui est aussi celui de l'arc dans sa version comic, est une référence à Days of Future Passed, un album des Moody Blues sorti en 1967.
  • Quand Pietro Maximoff rencontre pour la première fois Magnéto, il lui dit que sa mère a aussi connu quelqu'un qui contrôlait le métal. Dans les comics X-Men, il est avéré que Magnéto est le père biologique de Pietro. De plus le prénom du personnage a été changé par rapport à la version du comic book, Pietro est donc devenu Peter dans le film.
  • Magneto est accusé d'avoir orchestré l'assassinat de John F. Kennedy. Charles Xavier est persuadé que c'est lui à cause de la théorie de la balle magique dont la trajectoire a été non rectiligne.
  • Dans le scène où Hank MacCoy amène Charles Xavier et Wolverine dans un pièce bondée d'équipement de télévision, on peut voir un téléviseur qui diffuse un épisode de Star Trek avec un plan sur le capitaine James T. Kirk (William Shatner). Patrick Stewart avait aussi participé à une nouvelle génération de cette série en incarnant le personnage du capitaine Jean-Luc Picard.[réf. nécessaire]
  • Dans la scène où Magnéto s'adresse aux caméras, on peut apercevoir Vif-Argent regarder la télévision en compagnie de sa petite sœur, Wanda Maximoff, la future Sorcière rouge.

Suite[modifier | modifier le code]

Avant même la sortie du film, Bryan Singer annonce sur son compte Twitter une suite intitulée X-Men: Apocalypse prévue pour le en France[44]. Le personnage d'Apocalypse, un mutant très ancien et extrêmement puissant, en sera le méchant principal. Il est d'ailleurs introduit dans la séquence post-générique de X Men: Days of Future Past[45],[46].

Le producteur et scénariste Simon Kinberg évoque la possibilité que certains personnages des trois premiers films pourraient revenir : « le long métrage se concentrera principalement sur le casting de X-Men : Le Commencement, mais certains membres du casting d'origine seront certainement impliqués »[47].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Couverture de l'édition originale. Paru en France sous le titre Les Étranges X-Men : Futur antérieur. Autres titres : X-Men : Les Jours du futur passé et X-Men : Les Jours du passé futur.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « X-Men: Days of Futre Past », sur Box Office Mojo (consulté le 20 octobre 2014)
  3. a, b et c « X-Men: Days of Futre Past », sur JP's Box Office (consulté le 15 août 2014)
  4. « Bryan Singer annonce 17 minutes supplémentaires pour la version longue de Days of the Future Past. »
  5. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  6. a, b et c « Des infos sur X-Men : Days of Future Past », Allociné.
  7. Fiche du doublage français du film sur AlloDoublage, consulté le 31 octobre 2013, m-à-j le 24 mars 2015
  8. Fiche du doublage français du film sur RS Doublage, consulté le 26 mars 2014, m-à-j le 22 mai 2014
  9. a et b Allan Blanvillain, « X-Men: Days of Future Past confirmé par Bryan Singer », ÉcranLarge.com,‎ (consulté le 3 août 2012)
  10. « Bryan Singer confirmé pour X-Men: Days of Future Past », Allociné.
  11. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Secrets de tournage », sur Allociné (consulté le 26 mai 2014)
  12. (en) [vidéo] « X-Men: First Class 2 - Bryan Singer Confirms Days of Future Past », IGN,‎ (consulté le 20 octobre 2012)
  13. « X-Men: Days of Future Past : Bryan Singer consulte James Cameron », Allociné, 29 janvier 2013.
  14. « X-Men : Days of Future Past : Ian McKellen et Patrick Stewart de retour », Allociné.
  15. [1], Allociné.
  16. (en) [2], blackfilm.com.
  17. [3], cineheroes.net.
  18. « Anna Paquin et Ellen Page de retour pour X-Men: Days of Future Past », Allociné.
  19. [4], huffingtonpost.fr.
  20. [5], leparisien.fr.
  21. [6], lavoixdunord.fr.
  22. [7], comicsblog.fr.
  23. [8], braindamaged.fr.
  24. [9], braindamaged.fr.
  25. (en) [10], igeektrooper.com.
  26. (en) [11], Variety.
  27. (en) [12], teen.com.
  28. (en) Paquin's Rogue Cut from X-Men: Days of Future Past
  29. « X-Men : Anna Paquin sera finalement dans Days of Future Past », Allociné.
  30. « X-Men: Days of Future Past: le tournage débutera le 15 avril à Montréal, annonce Bryan Singer », Le Huffington Post Québec.
  31. (en) « Montreal invaded by X-Men », Toronto Sun.
  32. (en) Spencer Perry, « Production Wraps on X-Men: Days of Future Past », sur SuperHeroHype.com,‎ (consulté le 19 novembre 2013)
  33. Clément Cuyer, « X-Men: Days of Future Past : le tournage n'est pas fini », sur Allociné,‎ (consulté le 19 novembre 2013)
  34. [13], lavoixdunord.fr.
  35. Bande originale X-Men: Days of Future Past - Fnac.com
  36. « La sortie du prochain X-Men avancée à mai 2014 », Allociné.
  37. (en) « X-Men: Days of Futre Past (2014) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 20 octobre 2014)
  38. (en) « X-Men: Days of Futre Past », sur Metacritic (consulté le 20 octobre 2014)
  39. (en) « X-Men: Days of Futre Past - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 20 octobre 2014)
  40. « X-Men: Days of Future Past : le meilleur démarrage de la saga ? », sur Allociné (consulté le 27 mai 2014)
  41. « X-Men: Days of Future Past déjà le plus gros succès de la saga dans le monde ! », sur Allociné (consulté le 2 juin 2014)
  42. « X-Men : Bryan Singer annonce du très lourd dans Apocalypse », sur AlloCiné.fr,‎ 1er juillet 2014 (consulté le 1 juillet 2014).
  43. « X-Men : Days of Future Past : le plus gros succès de la franchise en France », sur AlloCiné (consulté le 3 juillet 2014)
  44. « X-Men: Apocalypse sortira en France le... », Allociné.
  45. (en) [vidéo] séquence post-générique de X Men: Days of Future Past sur YouTube
  46. « Spoiler : la scène post-générique de X-Men Days of Future Past expliquée », sur Première,‎ (consulté le 26 mai 2014)
  47. « X-Men: Apocalypse : les mutants d'origine de retour ? », sur Allociné (consulté le 27 mai 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]