Blade: Trinity

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blade.
Blade
Trinity
Description de cette image, également commentée ci-après
logo du film
Titre québécois Blade III : La Trinité
Titre original Blade: Trinity
Réalisation David S. Goyer
Scénario David S. Goyer
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 122 minutes
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blade: Trinity ou Blade III : La Trinité au Québec est un film américain de David S. Goyer, sorti en 2004.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la suite d'un piège tendu par les vampires, Blade, le chasseur de vampire hybride, est devenu l'ennemi public no 1 des États-Unis, accusé de tous les meurtres de vampires. Alors qu'il tente d'échapper à la police, Abraham Whistler, son mentor, est tué et Blade, alors désemparé, se laisse arrêter. Aux prises avec des policiers adeptes du vampirisme, il est libéré par Abigail Whistler, la fille d'Abraham, et Hannibal King, deux chasseurs de vampires humains qui comptent l'utiliser pour vaincre Dracula, dit « Drake », libéré lui aussi, par des vampires.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Quelque part en Syrie, des vampires explorent une ancienne tombe dans le désert, supposée appartenir à Dracula, le premier vampire. Aux États-Unis, pour ôter toute liberté de mouvement à Blade, les vampires lui tendent un piège afin qu'il tue un familier humain. Les agents du FBI réussissent à localiser le repaire de Blade, et dans le raid qui s'ensuit, Abraham Whistler, son mentor de toujours, est tué. Dévasté par le chagrin et encerclé, Blade est arrêté.

Des adeptes infiltrés réussissent à passer un arrangement avec les autorités pour que Blade soit remis aux vampires. Cependant, Blade est secouru par Hannibal King, un ancien vampire redevenu humain, et Abigail Whistler, la fille d'Abraham, qui lui proposent de rejoindre leur clan de chasseurs de vampires. Blade apprend plus tard que Danica Talos, une ancienne ennemie de King, a ressuscité Dracula (surnommé Drake), dans le but d'utiliser ses pouvoirs pour débarrasser les vampires de leurs faiblesses. L'ADN de Drake étant pur, il est capable de survivre au soleil.

En plus de nouvelles armes à la pointe de la technologie (comme des balles à ultraviolet), les Chasseurs Nocturnes on créé une arme biologique expérimentale capable de détruire les vampires au niveau génétique. Seulement, pour la rendre efficace, un échantillon de sang pur est requis. Vu que Drake est trop puissant pour être tué par les armes classiques, ils espèrent que le virus le tuera, ainsi que les autres vampires grâce à son sang, mais craignent que le virus affecte également Blade.

Impatient de jauger la puissance de Blade, Drake réussit à l'isoler de son groupe en plein jour, les considérant comme indignes de sa puissance. Il lui explique que tous les humains et vampires sont inférieurs à ses yeux et qu'il compte bien les éradiquer de la planète. Abigail trouve des preuves de la "solution finale" des vampires: un réseau de fermes où des humains inconscients sont drainés de leur sang pour leurs besoins nutritifs. Conscient que les humains de ces fermes sont cliniquement morts, Blade désactive tous leurs systèmes de survie.

En revenant au repaire des Chasseurs Nocturnes, Blade et Abigail découvrent que tous les membres ont été tués, sauf King et Zoé, la fille de Sommerfield, les deux étant retenus captif par l'équipe de Danica. Un enregistrement de Sommerfield révèle que l'arme biologique est prête, ne manque plus que l'échantillon de sang de Drake pour la rendre active. Pendant ce temps, Hannibal King est torturé par Danica pour lui soutirer des informations, ce qu'il refuse de faire, même lorsque que Danica menace de le transformer en vampire à nouveau pour qu'il se nourrisse du sang de Zoé.

Blade et Abigail montent une expédition de sauvetage au repaire des vampires et sauvent leurs acolytes captifs. Drake invite Blade à un duel à l'épée, qu'il remporte. Alors qu'il s'apprête à tuer Blade, Abigail tire la flèche contenant l'arme biologique, mais Drake l'attrape en plein vol et la laisse tmber au sol, sans se soucier du danger qu'elle représente. Blade s'en empare et le poignarde avec, créant ainsi la réaction chimique complétant l'arme, qui devient un aérosol tuant Danica et tous les vampires présents. Alors que Drake succombe au virus et à ses blessures, il félicite Blade de lui avoir donné un combat honorable, mais le prévient qu'un jour il succombera à sa soif de sang, et provant que Blade est déjà le stade d'évolution supérieur des vampires.

Le FBI récupère le corps et déclarent Blade décédé, mais lorsqu'ils examinent le corps de plus près, ils réalisent que Blade est sans doute toujours en vie. Dans la conclusion du film, Hannibal raconte que le virus n'a pas tué Blade, car son côté humain a préservé ses fonctions vitales, le plongeant tout de même dans le coma jusqu'à ce que son corps récupère totalement, et qu'à ce moment-là, il reprendrait le combat contre les vampires.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Source : IMDb[2]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (VF) sur Voxofilm[3] et RS Doublage[4] ; Version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[5]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le poste de réalisateur a été proposé à Guillermo del Toro, qui avait dirigé Blade 2. Mais il a préféré se consacrer à un projet qui lui tenait à cœur depuis des années, Hellboy. Stephen Norrington, réalisateur du premier film, a également refusé l'offre après avoir lu le scénario. Oliver Hirschbiegel a également été envisagé, mais il était engagé sur La Chute[6]. C'est finalement David S. Goyer, scénariste de deux précédents volets, qui est choisi.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le rôle de Hannibal King a été proposé à Colin Farrell[6].

Le directeur de la photographie Gabriel Beristain fait un caméo dans le rôle d'un vendeur de journaux borgne parlant à Whistler[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu au Canada, notamment à Vancouver, Toronto et Montréal[7].

Le tournage a été marqué par de nombreuses tensions entre Wesley Snipes et le reste de l'équipe technique et autres acteurs. Ainsi, l'acteur ne parlait quasiment jamais au réalisateur David S. Goyer et voulait qu'on l'appelle « Blade »[6]. L'acteur Patton Oswalt a révélé en 2012 que Wesley Snipes avait même failli étrangler le réalisateur :

« Je me souviens d’un jour sur le plateau, ils ont laissé tout le monde choisir leurs propres vêtements. Il y avait un acteur noir et il portait un T-shirt avec le mot « garbage » [« ordures » en français] imprimé dessus en grosses lettres stylées. C’était son T-shirt. Et Wesley est descendu sur le plateau de tournage, il ne le fait juste que pour les gros plans. Tout le reste est fait par sa doublure. J’ai seulement fait une scène avec lui. Donc, il apparaît et disparaît, puis Snipes a dit : “Il n’y a qu’un seul autre noir dans le film, et vous lui faites porter un T-shirt où est inscrit le mot « garbage » ? Vous êtes de gros enculés racistes !” Et il a essayé d’étrangler le réalisateur, David Goyer. [...] Wesley Snipes était totalement dingue, ce qui était marrant à voir. Il ne voulait pas sortir de sa loge et il fumait des joints toute la journée[8],[9]. »

— Patton Oswalt, The A.V. Club (2012)

Bande originale[modifier | modifier le code]

Blade: Trinity
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de divers artistes
Sortie
Enregistré 2003—2004
Genre Rap, electro
Format CD
Compositeur Ramin Djawadi, Andy Ellis, RZA, Danny Saber
Label New Line Records
Critique

Bandes originales Blade

No TitreInterprètes Durée
1. FatalRZA 3:43
2. I Gotta Get PaidLil Flip, Ghostface Killah & Raekwon 3:49
3. When the Guns Come OutWC, E-40 & Christ Bearer 4:09
4. ThirstyOl' Dirty Bastard & Black Keith 4:04
5. DaywalkersRamin Djawadi & RZA 2:34
6. Party in tha MorgueKool Keith & Thee Undatakerz 6:56
7. SkylightOverseer 4:59
8. This BloodBlack Lab 3:06
9. Bombs AwayParis, Texas 3:28
10. Weapons of Mad DistortionThe Crystal Method 4:50
11. Hard WaxManchild 4:08
12. Blade's BackRamin Djawadi 4:03

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit une critique plutôt négative. Sur le site Allociné, le public lui donne une note de 2,2 sur 5.

Box-office[modifier | modifier le code]

Blade: Trinity est le moins rentable de la trilogie.

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
52 411 906 $[1] [11] 11[11]
Drapeau de la France France 634 441 entrées[12]
Alt=Image de la Terre Mondial 128 905 366 $[1] - -

Distinction[modifier | modifier le code]

La trilogie Blade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Blade (série de films).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Blade: Trinity », sur Box Office Mojo (consulté le 17 avril 2016)
  2. « Informations techniques » sur IMDb, consulté le 9 juillet 2012
  3. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm, consulté le 20 juin 2010 et mis en ligne le 31 août 2012
  4. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 27 mai 2011 et mis en ligne le 31 août 2012
  5. « Carton du doublage québécois du film » sur Doublage.qc.ca, consulté le 27 mai 2011 et mis en ligne le 31 août 2012
  6. a, b, c et d (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  7. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  8. « Blade Trinity : Wesley Snipes avait tenté d'étrangler le réalisateur », sur ActuCiné, (consulté le 17 avril 2016).
  9. « Wesley Snipes drogué et violent sur le tournage de Blade : Trinity », sur Ozap, (consulté le 17 avril 2016).
  10. (en) « Original Soundtrack - Blade Trinity », sur AllMusic (consulté le 17 avril 2016)
  11. a et b (en) « Blade: Trinity - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 17 avril 2016)
  12. « Blade: Trinity », sur JP box-office.com (consulté le 17 avril 2016)
  13. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]