Multivers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le multivers en sciences. Pour ce concept dans la fiction, voir multivers dans la fiction. Pour multivers (homonymie), voir Multivers (homonymie).

Dans le domaine des sciences, le multivers désigne l'ensemble des univers possibles.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est probable que « l'idée d'univers multiples » se rencontre pour la première fois chez le philosophe Anaximandre[1].

Définitions[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Mondes possibles et Sémantique de Kripke.

Pour bien comprendre de quoi on parle, le physicien et philosophe Aurélien Barrau [2] propose d'abord et avant tout une définition de l'univers, par rapport à l'hypothèse des univers multiples ou multivers [3]

« Le concept d’Univers est ici utilisé suivant la pratique usuelle en cosmologie physique. Il ne réfère pas à l’universum, c’est-à-dire à la totalité, au « tout entier » (auquel cas la notion d’univers multiples serait une contradiction dans les termes), mais à l’ensemble de ce qui a pu exercer une influence sur un point donné. Notre univers est ainsi une sphère centrée sur la Terre et dont le rayon est de l’ordre de 45 milliards d’années-lumières. »

Approche scientifique[modifier | modifier le code]

Si son existence ne prête pas à la critique en tant qu'abstraction, des physiciens quantiques comme David Deutsch le créditent d'une existence réelle et affirment [réf. nécessaire] que cette notion explique de façon simple et intuitive, bien qu'audacieuse, des phénomènes autrement mal interprétables. S'il faut distinguer la contrafactualité en physique de la contrafactualité logique, des métaphysiciens tels que David Lewis soutiennent aussi l'existence réelle des mondes possibles.

Il existe plusieurs théories de multivers. Les plus citées sont celles :

  • d'Hugh Everett, où l'univers (ainsi que l'observateur lui-même) fourche à chaque observation d'état quantique sans que les lois fondamentales en soient changées. Cette interprétation offre une solution au problème de la mesure (illustré par le paradoxe du chat de Schrödinger). Cependant, le nom d'univers multiples associé parfois à cette théorie est trompeur : dans l'interprétation d'Everett, il n'y a jamais qu'un seul univers, qui se scinde en plusieurs portions ne pouvant guère interagir beaucoup les unes avec les autres (sauf cas particulier comme les fentes d'Young) en raison du phénomène de décohérence quantique. Les conséquences macroscopiques de l'existence de ces différentes portions sont encore aujourd'hui impossibles à mesurer. Quant aux termes "univers parallèles", ils sont ici impropres, tous ces univers ayant par construction un point commun dans le temps.
  • d'Andreï Linde, où les univers se définiraient dans un espace des possibles et dont chacun posséderait ses lois et/ou ses constantes « universelles » propres. On parle alors de « mousse d'univers ». Voir Gabriele Veneziano.
  • issue de la théorie des cordes. Dans cette théorie, il est possible qu'une infinité d'univers à 4 dimensions coexistent sur des branes différentes, de la même façon que des pages d'un livre coexistent sans intersection, les forces fondamentales ne s'exerçant qu'au sein d'une même brane ; si la gravitation constitue l'exception, il serait possible, théoriquement, de détecter les autres univers par cette interaction.

Si plusieurs physiciens, comme David Deutsch, s'emploient à trouver des moyens de confirmer ou d'infirmer cette existence du multivers[4], la littérature de science-fiction y avait très tôt trouvé un vaste thème à exploiter, souvent combiné avec celui du voyage temporel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Barrau 2014.
  2. Aurélien Barreau est également Maître de conférence à l’Université Joseph Fourier et au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (CNRS), Membre de l’Institut Universitaire de France
  3. Barrau 2008.
  4. David Deutsch, The Fabric of Reality.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aurélien Barrau, « Des univers multiples ? », La Vie des idées,‎ (lire en ligne) Consulté le 2015-05-28 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Aurélien Barrau, « Multivers », sur Encyclopædia Universalis (en ligne), Encyclopaedia Universalis,‎ (frais de consultation requis) Consulté le 2015-05-28. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]