Docteur Fatalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour Marc Faber, conseiller financier suisse surnommé Dr. Doom, voir Marc Faber.
Docteur Fatalis
Personnage de fiction apparaissant dans
Fantastic Four.

Figurine représentant le Docteur Fatalis.
Figurine représentant le Docteur Fatalis.

Nom original Doctor Doom
Alias Victor Von Fatalis (véritable identité VF)
Victor Von Doom (véritable identité VO)
Naissance Hassenstadt (Flag of Latveria.svg Latvérie)
Origine Latvérien
Sexe Homme
Cheveux Bruns
Yeux Marrons
Activité(s) Criminel, Monarque de Latvérie
Pouvoirs spéciaux Maître des arts mystiques
Est un des plus grands savants du monde
Spécialiste dans la robotique et la physique trans-einsteinienne.
Taille et Poids Taille normale : 1,87 m
Taille en armure : 2 m
Poids normal : 102 kg
Poids en armure : 188 kg
Armes Armure ultrasolide avec systèmes défensifs/offensifs.
Famille Werner Von Fatalis (père †)
Cynthia Von Fatalis (mère †)
Affiliation Latvérie (Chef d'état et ambassadeur aux Nations Unies)
Ennemi(s) Les Quatre Fantastiques

Créé par Stan Lee
Jack Kirby
Première apparition Fantastic Four #5 (juillet 1962)
Éditeur(s) Marvel Comics

Le Docteur Fatalis (en version originale Doctor Doom), est un personnage de fiction, un super-vilain et un héros de l'univers Marvel de la société Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, le personnage apparaît pour la première fois dans le comic book Fantastic Four #5 de juillet 1962.

Archétype du super-vilain dans cet univers, Fatalis est un des ennemis originels des Quatre Fantastiques. Il fait partie des vilains les plus importants de l'univers Marvel et a tenté à plusieurs reprises de conquérir le monde.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Alors que Victor Von Fatalis (dans la version originale Victor Von Doom) n'était qu'un enfant, son père, Werner Von Fatalis, guérisseur gitan et sa mère, Cynthia Von Fatalis, sorcière, étaient pourchassés par les autorités locales et la classe dirigeante de Latvérie, comme tous les autres Gitans. Ambitieuse, sa mère chercha un meilleur avenir pour son jeune fils. Appelant les forces de la réalité de Méphisto, elle échangea son âme contre des pouvoirs mystiques pour vaincre leurs ennemis. Mais le démon avait augmenté ses pouvoirs sans lui en donner le contrôle, et bien qu'elle réussit à abattre les soldats du baron qui tourmentaient la tribu, ses pouvoirs causèrent de lourdes pertes chez les enfants innocents du village. Alors qu'elle renonçait à ses pouvoirs, elle fut frappée par un soldat mourant. Lorsqu'elle mourut, son âme fut capturée par Méphisto, comme prévu dans leur marché.

Des années plus tard, le père de Fatalis fut mandé auprès du Baron Draasen pour ses talents de guérisseur ; cependant, la femme du baron était si gravement malade que Werner ne pouvait que retarder l'inévitable. Sachant que le baron aurait sa peau si sa femme mourait, Werner s'échappa du camp avec son fils Victor vers les montagnes profondes alors que l'hiver approchait. Les soldats à leurs trousse, Werner brava pluie et neige, protégeant le jeune Victor dans ses propres vêtements pour qu'il puisse vivre. Ils furent retrouvés par Boris, un membre de leur tribu, mais Werner était mourant. Il demanda à son ami Boris de se charger de Victor, qui était maintenant rempli de rage contre la société qui avait tué ses parents et tourmenté les gitans.

Adolescence[modifier | modifier le code]

Le jeune Victor va découvrir l'héritage de ses parents : un coffret d'herbes médicinales et un autre contenant des objets magiques. Il va apprendre à se servir de l'un et de l'autre, si bien qu'il sera remarqué par un scientifique américain qui va lui offrir une bourse pour étudier aux États-Unis où il rencontre Red Richards, futur chef des 4 Fantastiques.

Étudiant brillant, Victor von Fatalis va en outre tenter de mettre au point un appareil pour communiquer avec sa mère. Red Richards à la relecture de ses notes lui signale un problème, dont le Latvérien ne tient compte. La machine explose, à peine mise en marche. Fatalis, grièvement blessé, est chassé de l'université; il est alors persuadé que Richards est responsable de son échec (ce qui explique son opposition permanente aux quatre Fantastiques). Le visage défiguré, Fatalis se rend au Tibet, dans un monastère où il est le premier étranger à pénétrer depuis des siècles. Il va rapidement apprendre tout le savoir des moines en matière de sorcellerie orientale et prendre leur tête. Les moines lui conçoivent une armure que le jeune homme ne quittera plus. Il se fait poser le masque alors que celui-ci, à peine sorti du feu, est encore rouge et prononce ces mots : « Victor von Fatalis n'est plus qu'un souvenir… au même titre que la beauté de son visage. Il n'y a plus que le docteur Fatalis »

Roi de Latvérie[modifier | modifier le code]

Cosplay du Dr. Fatalis.

De retour en Latvérie, le Dr. Fatalis va renverser la tyrannie régnante et se proclamer monarque absolu. Il va apporter paix et prospérité aux habitants du pays, notamment grâce à sa science en robotique. Détesté par la quasi-totalité du monde, il sera autant vénéré que craint par ses sujets.

Le monarque va dès lors tenter d'accomplir ses trois buts principaux : se venger de Red Richards, conquérir le monde et sauver sa mère de l'enfer.

  • Le Dr. Fatalis se vengera de Red Richards à plusieurs reprises : que ce soit en discréditant son savoir scientifique, en le faisant douter de ses propres capacités et en montant ses proches contre lui[1], ou en s'attaquant directement à ses proches[2]. Pourtant, il ne réussira jamais à dissoudre la famille incarnée par les 4 Fantastiques.
  • Par deux fois, Fatalis parviendra à conquérir le monde. La première fois grâce à un gaz répandu sur Terre qui soumet tous les hommes à sa volonté. Il sera vaincu par Magnéto associé aux Champions, et plus particulièrement au Ghost Rider[3]. La seconde fois il neutralise tous ses super-héros grâce au pouvoir de soumission de l'Homme Pourpre. Contre toute attente, il fera régner une ère de paix et d'égalité entre les hommes, en échange d'une soumission totale. Toutefois, il finira par renoncer à ce pouvoir en comprenant que la bataille et la conquête lui sont plus agréables que la tranquillité d'un pouvoir incontesté[4].
  • Fatalis libèrera sa mère des enfers en s'alliant avec le Docteur Strange, personnage pourtant peu enclin à aider les êtres malfaisants. Grâce au savoir occulte de Strange et à la ruse de Fatalis, les deux hommes parviendront à prendre le diable à son propre jeu et à sauver la mère du Latvérien, avant de revenir sains et saufs sur Terre[5].

Création et inspiration[modifier | modifier le code]

Représentation de La Mort au cimetière de la Chartreuse (Bordeaux, France).

Lors de la création du personnage, en juillet 1962, Jack Kirby et Stan Lee s'inspirent directement de la Mort, et ainsi introduisirent le capuchon et l'armure, pour souligner le côté inhumain du personnage[6].

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

  • Fatalis est un génie scientifique polymathe (connaissance approfondie d'un grand nombre de sujets différents), voire un savant fou, avec un niveau scientifique comparable à celui de Red Richards. Il a conçu et fabriqué un nombre impressionnant d'appareils et d'inventions pour arriver à ses fins, y compris des appareils capables de donner des super-pouvoirs et plusieurs variétés de robots.
Parmi les créations les plus impressionnantes du Dr. Fatalis, on trouve le système rapetissant, des cyborgs tels que Darkoth (en) ou Dreadknight et la première machine à voyager dans le temps.
Sa nature stratégique et calculatrice l'a souvent conduit à faire usage de « Fatalibots » (« Doombots » en version originale), des copies androïdes de lui-même, qu'il envoie en mission à sa place. À plusieurs reprises, les héros qui l'ont affronté se sont rendu compte, au terme du combat, que celui qu'ils croyaient être Fatalis était en réalité un Fatalibot envoyé par le vrai Fatalis, ou bien un robot qui s'était rebellé et qui se prenait pour l'original.
À certains moments, Fatalis a également utilisé ses connaissances scientifiques pour voler ou copier les pouvoirs d'autres personnages de l'univers Marvel, comme le Surfeur d'Argent ou le Beyonder.
  • En complément de son génie scientifique, Fatalis possède des connaissances basiques dans les arts occultes et mystiques, apprises auprès de moines tibétains, qui plus tard seront augmentées drastiquement grâce à la Fée Morgane. Cela le rend, entre autres, capable de projeter des rafales d'énergie, d'ériger des boucliers mystiques pour se protéger et d'invoquer des hordes de créatures démoniaques. De plus, l’extra-terrestre Ovoid lui a appris à transférer psychiquement son esprit dans le corps d'une autre créature vivante, par simple contact visuel (métempsychose), ce qui lui a permis à plusieurs reprises d'éviter d'être tué.
  • Fatalis est aussi doté d'un moral à toute épreuve, au point de pouvoir résister aux pouvoirs de l'Homme Pourpre par la seule force de sa volonté[4].
  • L'armure portée par Fatalis augmente ses capacités physiques à un niveau surhumain. Elle est de plus incroyablement résistante, lui permettant lors d'un épisode de survivre à une température équivalente à celle du soleil. L'armure peut générer un champ de force défensif et projeter une décharge électrique qui tuerait quiconque tentant d'entrer en contact physique avec Fatalis. Elle est aussi équipée de systèmes de survie et de recyclage de l'air, l'eau et l'énergie, permettant au porteur de survivre sur de longues périodes sous l'eau ou dans le vide de l'espace.
  • En tant que monarque absolu de Latvérie, Fatalis bénéficie de l'immunité diplomatique, rendant son arrestation impossible pour la police des États-Unis. Il a aussi un contrôle total sur les ressources naturelles et technologiques de sa nation ainsi que sur son économie, sa main d'œuvre et ses forces militaires.
  • Le Docteur Fatalis est considéré comme l'un des principaux méchants de l'univers Marvel. Du fait de ses talents et de ses capacités, il a eu a affronter les plus grandes puissances de cet univers.
Ainsi, on l'a vu voler son pouvoir au Surfeur d'Argent[7] ou emprunter son pouvoir à Galactus en personne avant d'affronter le tout-puissant Beyonder, à qui il vola également son pouvoir. Associé au docteur Strange, il a affronté Méphisto, l'incarnation du diable, sur son propre terrain en enfer pour sauver l'âme de sa mère[8]. Paradoxalement, il lui est cependant arrivé d'être vaincu par des personnages secondaires et peu puissants comme Squirrel Girl[9].

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Dans une série spéciale Marvel 2099 (en), on voit réapparaître le docteur Fatalis qui arrive à cette époque grâce à une machine temporelle. Il va reprendre le pouvoir dans une Latvérie complètement dévastée par des grands consortiums industriels et arrivera même à devenir président des États-Unis. On apprend également dès le début que seuls ses souvenirs sont à lui, le corps étant celui d'un autre. L'un de ses buts sera alors de savoir ce qui lui est arrivé, et qui en est responsable.

Dans Earth X, le Docteur Fatalis mort, Red Richards occupe l'armure et le château avec Ben Grimm, Alicia Masters et ses deux enfants Buzz & Chuck[10].

Sur Earth-892, le Docteur Fatalis dominera la terre grâce au Cube cosmique[11].

Dans Marvel Zombie 2: Army of Darkness, Fatalis garde son titre de souverain de la Latvérie et tente de trouver un moyen pour échapper à la vague "Zombies" propagée par Sentry. Il fera brièvement équipe avec Dazzler, la Sorcière Rouge et Ash, de la saga Evil Dead. Il finira par être infecté par le virus de zombification, mais même dans cet état, il parviendra à résister au virus assez longtemps pour transporter un maximum de survivants dans une autre dimension, dont Ash et certains Latvériens. On ne sait pas ce qu'il advient de Fatalis par la suite.

Lors du crossover House of M, dans une réalité altérée par la Sorcière Rouge, les 4 fantastiques originaux ont tous péris dans l'accident spatial, à l'exception de Ben Grimm. Celui-ci est utilisé comme esclave par Fatalis qui forme une équipe, les Terrifics, avec sa femme et son fils. Ensemble, ils tentent de destituer Magnéto en l'exilant sur une planète éloignée. Le plan échoue grâce à Grimm. Il s'ensuit un combat entre la Maison Magnus et les Terrifics. Fatalis ressort vaincu, sa femme et son fils sont tués au cours du combat.

Adaptations à d'autres médias[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le Docteur Fatalis est interprété par Julian McMahon dans Les 4 Fantastiques sorti en 2005 et dans la suite, Les Quatre Fantastiques et le Surfer d'argent en 2007.

Dans les films adaptant les 4 Fantastiques, Fatalis n'a pas du tout la même origine. Son passé est alors totalement inconnu. C'est un milliardaire à la tête d'une grande société pourtant proche de la faillite. Pour remonter la pente, il décide de parrainer le projet de Richards consistant à étudier le nuage de rayons cosmiques. Lui ainsi que les futurs 4 Fantastiques partent sur une station spatiale. Mais Richards s'est trompé dans ses calculs et le nuage cosmique arrive plus tôt que prévu. Fatalis est exposé en même temps que les autres. Son corps commence lentement à se métalliser et il acquiert le pouvoir d’absorber de l'électricité, de lancer des éclairs et de perturber le réseau électrique quand il se met en colère. Décidé à gagner encore plus de pouvoir, il se sert d'une machine de Richards pour accélérer la métallisation. Puis il revêt un long manteau vert et un masque de métal entreposé chez lui. Enfin, il affronte les 4 Fantastiques qui réussissent à le vaincre grâce à un choc thermique. À la fin du film, Fatalis, figé et présumé mort, est placé dans un conteneur spécial sur un bateau.

Dans le 2e film, on découvre que le conteneur de Fatalis a été amené en Latvérie. Là-bas, l'énergie dégagée par le Surfer d'argent le réveille. Il enlève son masque et entreprend de découvrir le secret du Surfeur. Il réussit à le trouver au Groenland et lui propose une alliance. Mais le Surfeur refuse et se sert de ses pouvoirs contre lui, ce qui a pour effet de démétaliser son corps. Fatalis découvre ensuite l'immense pouvoir du surf et décide de s'en emparer. Pour cela, il s'allie aux 4 Fantastiques et à l'armée américaine. Une fois le Surfeur capturé et séparé de son surf, il trahit ses nouveaux alliés et vole le surf. Il affronte ensuite les 4 Fantastiques et c'est finalement la Torche, équipé des 4 pouvoirs, qui le bat et l'envoie au fond de l'océan. On ne sait pas s'il a survécu. Le costume de Fatalis dans ce film est très différent de celui du premier film et plus proche des comics. Il n'a plus de manteau mais une simple cape verte à capuche. Son corps n'étant plus métalisé, il porte une armure ainsi que son masque de métal qu'il remet à la fin du film.

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Dans la série animée de 1994 sur les aventures de l'homme-araignée, le Dr Fatalis apparaît dans la cinquième saison. Il est l'un des cinq super-vilains que doivent affronter Spider-man, Tornade, Iron-Man et les 4 Fantastiques.

Fatalis apparaît également dans la web-série Flander's Company, sous le nom de Fataloose et il est membre de la confrérie des ombres, une confrérie secrète regroupant les plus puissants super-vilains.

Il apparaît aussi dans la nouvelle série animée Disney, Ultimate Spider-Man. Dans l'épisode 3, il se fait battre par Spider-Man et son groupe en Latvérie, mais cela ce révèle être un piège, et pénètre dans l’héliporter du SHIELD qu'il manque de faire s'écraser avant de s'évader. Il réapparait dans l'épisode 23 où il est dans l'ambassade de Latvérie, en Amérique en possession du bouclier de Captain America. Il affronte Spider-Man et Captain America avant de se faire attraper par le SHIELD .

Il apparaît également dans les séries animées des Quatre Fantastiques, notamment celle de 2006.

Jeux de plateau[modifier | modifier le code]

Fatalis apparaît dans le jeu de plateau HeroScape Marvel en tant que Doctor Doom.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Fatalis est le boss final dans le jeu vidéo Marvel: Ultimate Alliance. Il est aussi un personnage jouable dans le jeu Ultimate Marvel vs. Capcom 3, sorti en 2012.

Il apparaît également en tant que personnage jouable dans les différentes versions du jeu Lego Marvel Super Heroes sorties en 2013 sur PlayStation 3, Xbox 360, PlayStation 4, Xbox One, PC et Nintendo DS, ainsi que dans le jeu LEGO Marvel Super Heroes : L'Univers en Péril sur PSVita et Nintendo 3DS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Récit Complet Marvel 20 : Fantastiques contre X-Men
  2. Collection 100 % Marvel N°2 : 1234
  3. | Super-villain team-up n°14 sur le site Grand comic Database
  4. a et b Top BD Fatalis Imperator, Éditions Lug.
  5. Top BD Dr Strange et Dr Fatalis
  6. Olivier Pallaruelo, « Dr. Fatalis », Super-vilains : les secrets de leurs origines, Allociné,‎
  7. Albums Lug 42 & 43 Docteur Fatalis & Voyage Cosmique
  8. (en) Robert G. Wiener, Marvel Graphic Novels and Related Publications : An Annotated Guide to Comics, McFarland,‎ , 385 p. (ISBN 9780786425006, lire en ligne), p. 54
  9. Marvel Super-Heroes vol. 3 #8
  10. Earth X #2, 1999, Jim Krueger, Alex Ross
  11. X-Men / Doctor Doom : The Chaos Engine Trilogy : Book 1 (2001)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marvel universe, volume 2.
  • Série Marvel 2099 (en).
  • Docteur Strange et Docteur Fatalis, Top BD no 28.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Astonishing Tales (1970) #1-8
  • (en) Marvel Graphic Novel #27 (1987 (roman graphique sous-titré Emperor Doom)
  • (en) Doctor Strange and Doctor Doom: Triumph and Torment #1 (roman graphique)
  • (en) Doom 2099 (1993) #1-44
  • (en) Marvel 2099 Special: The World of Doom (1995) #1
  • (en) X-Men/Doctor Doom Annual '98 (1998)
  • (en) Heroes Reborn: Doom (2000) #1
  • (en) Heroes Reborn: Doomsday (2000) #1
  • (en) Doom: The Emperor Returns #1-3