Jennifer Lawrence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jennifer Lawrence
Description de cette image, également commentée ci-après

Au Comic-Con de San Diego 2015.

Nom de naissance Jennifer Shrader Lawrence
Surnom Jlaw
Naissance (25 ans)
Louisville, Kentucky (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Winter's Bone
X-Men : Le Commencement
Hunger Games (série de films)
Happiness Therapy
American Bluff
X-Men: Days of Future Past
Joy
Séries notables The Bill Engvall Show

Jennifer Lawrence est une actrice américaine, née le à Louisville dans le Kentucky.

Révélée en 2010, dans le film indépendant Winter's Bone, pour lequel elle est nommée à l'Oscar de la meilleure actrice, Jennifer Lawrence est propulsée au rang de star mondiale en 2012 avec la sortie de The Hunger Games, premier des quatre épisodes cinématographiques de la saga adaptée des livres de Suzanne Collins, où elle tient le rôle principal de Katniss Everdeen. Elle interprète également Mystique dans la trilogie préquelle X-Men.

En 2013, à l'âge de 22 ans, elle reçoit de nombreuses récompenses pour son rôle de Tiffany Maxwell dans le film Happiness Therapy de David O. Russell, dont le Golden Globe de la meilleure actrice et l'Oscar de la meilleure actrice. Ainsi elle devient la deuxième plus jeune actrice à recevoir ce trophée dans cette catégorie après Marlee Matlin.

En 2014, pour son rôle secondaire dans la comédie dramatique American Bluff, Jennifer Lawrence obtient le Golden Globe Award, le BAFTA Award et une troisième nomination aux Oscars.

Cette même année, la jeune femme arrive en tête de la « liste des femmes les plus sexy du monde » selon le magazine américain FHM, ainsi qu'en tête de la « liste des actrices les plus puissantes » selon Forbes.

En 2015, selon le magazine Forbes, elle est l'actrice la mieux payée au monde avec près de 52 millions de dollars[1]. Cette même année, la jeune actrice a annoncé qu'elle allait réaliser son premier film, dont on ne connait aucune information à l'exception du titre : Project Delirium.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jennifer Lawrence est née et a grandi à Louisville. Elle est la fille de Karen Lawrence, directrice d'un camp de vacances pour enfants, et de Gary Lawrence, anciennement détenteur d'une entreprise de construction. Elle a deux frères ainés, Ben et Blaine[2],[3],[4].

À l'âge de 14 ans, elle se décide à devenir actrice, elle persuade ses parents de l'emmener à New York. Là, elle est remarquée par un agent. Avant de trouver le succès à Hollywood, elle continue sa scolarité et est diplômée deux ans plus tôt d'un lycée de Louisville, avec une moyenne de 3.9 sur 4[5],[6].

Pendant son adolescence, elle sert comme assistante infirmière au camp de sa mère[7], elle a d'ailleurs récemment déclaré que si elle n'avait pas réussi à vivre du métier d'acteur, elle serait devenue infirmière[8].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts télévisuels (2006-2008)[modifier | modifier le code]

Sa carrière d'actrice débute en 2006 à la télévision avec des petits rôles. Elle apparaît dans les téléfilms Company Town et Not Another High School Show, ainsi que dans des épisodes des séries télévisées Cold Case : Affaires classées, Médium et Monk.

Elle finit par obtenir un rôle important dans The Bill Engvall Show diffusée de 2007 à 2009. Dans cette sitcom, composée de trente épisodes, elle interprète Lauren Pearson, la fille aînée de la famille[9].

Révélation critique (2008-2011)[modifier | modifier le code]

En 2008, elle fait ses débuts au cinéma dans le film Loin de la terre brûlée de Guillermo Arriaga. Ce premier rôle lui permet de remporter le prix « Marcello Mastroianni du meilleur jeune espoir » à la Mostra de Venise 2008[10],[9]. La même année, elle obtient le rôle principal dans le film dramatique The Poker House de Lori Petty où elle interprète Agnes, une jeune fille victime de maltraitance dans l'Iowa des années 1970[9].

Mais c'est surtout en 2010, son interprétation du personnage Ree Dolly dans le film Winter's Bone, lui vaudra à 19 ans seulement sa première nomination à l'Oscar de la meilleure actrice.

En 2011, Jodie Foster choisit Jennifer Lawrence pour jouer dans le film qu'elle dirige : Le Complexe du castor. Dans cette comédie dramatique, la jeune actrice joue aux côtés de Mel Gibson et Jodie Foster elle-même[11]. La même année, elle joue dans la romance dramatique Like Crazy et incarne Raven Darkholme / Mystique dans le film de super-héros X-Men : Le Commencement, préquel de la saga X-Men.

Consécration (2012-2013)[modifier | modifier le code]

En 2012, Jennifer Lawrence est choisie pour incarner Katniss Everdeen, rôle principal du film Hunger Games, adaptation du premier roman de la trilogie à succès du même nom de Suzanne Collins. Avec plus de 400 millions de dollars de recette aux États-Unis, et près de 700 millions dans le monde, le film est un triomphe public[12] et critique[13] qui propulse directement Jennifer Lawrence au rang de star mondiale.

La même année, elle partage l'affiche avec Bradley Cooper et Robert De Niro dans la comédie Happiness Therapy de David O. Russell. Sa prestation est saluée par la critique américaine[14],[15],[16] et par le public, avec 236 millions de dollars de recettes mondiales[17]. Elle campe également le personnage d'Elissa dans La Maison au bout de la rue, son premier rôle dans un film d'épouvante[18],[19].

Au début de l'année 2013, pour son rôle de Tiffany Maxwell dans le film Happiness Therapy, elle obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie[20] et l'Oscar de la meilleure actrice des mains de Jean Dujardin[21].

Star internationale (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Elle reprend son rôle de Katniss Everdeen dans Hunger Games : L'Embrasement de Francis Lawrence, qui devient le plus grand succès de la franchise au box-office avec 865 millions de dollars de recettes mondiales[22].

En mars 2013, Jennifer Lawrence est classée parmi les cent personnes les plus influentes dans le monde par le magazine Time[23].

En 2014, Jennifer reçoit lors de la cérémonie des Golden Globes le trophée du meilleur second rôle féminin pour sa performance dans le film de David O. Russell, American Bluff et est nommée aux Oscars pour le meilleur second rôle féminin dans ce même film. Elle joue pour la deuxième fois sous la direction du réalisateur et retrouve aussi Bradley Cooper. L'ancien duo de Happiness Therapy est rejoint par Christian Bale, Amy Adams et Jeremy Renner. Le film obtient un énorme succès critique et commercial, avec 251 millions de dollars de recettes mondiales[24],[25].

Cette année, Jennifer Lawrence apparaît aussi à l'écran dans le blockbuster de Bryan Singer, X-Men: Days of Future Past où elle reprend son rôle de Raven Darkholme/Mystique. Cette fois-ci, pour la transformation en mutante bleue, elle porte une combinaison à partir du cou pour éviter le temps de maquillage et les réactions allergiques aux produits utilisés qui avaient eu lieu lors du premier volet[26]. Le film rapporte 747 millions de dollars de recettes mondiales[22].

En 2014, Jennifer Lawrence est désignée comme étant la personnalité la plus influente à Hollywood selon le magazine Forbes.

Elle conclut cette année en retrouvant le personnage de Katniss Everdeen pour le troisième volet de la saga Hunger Games : La Révolte (1re partie). Elle y interprète la chanson The Hanging Tree, qui paraît en single, parvenant à se classer dans le top 40 des charts britanniques et australiens[27],[28].

Elle débute 2015 avec le drame historique Serena, pour lequel elle retrouve Bradley Cooper, mais le film est néanmoins mal reçu par la critique[29], et voit, aux États-Unis, sa sortie en salles limitée[30]. Elle reprend pour la dernière fois le rôle de Katniss Everdeen dans Hunger Games : La Révolte, partie 2, qui est sorti le 18 novembre 2015 en France et le 20 novembre aux États-Unis. Elle termine l'année avec le rôle de Joy, dans un biopic qui retrace le parcours de Joy Mangano, inventrice du balai à franges auto-essorant. Réalisé par David O. Russell, l'actrice y retrouve Bradley Cooper et Robert de Niro. Par rapport à Happiness Therapy et American Bluff, Joy rencontre un accueil critique modéré[31] et un succès commercial relativement inférieur avec 101 millions de dollars de recettes mondiales[32]. Toutefois, la prestation de l'actrice est couronnée par un Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie[33] et une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice[34].

Lors d'un interview au magazine Entertainment Weekly fin novembre 2015, la jeune actrice a révélé qu'elle allait, prochainement, réaliser son premier film, une comédie nommée Project Delirium[35].

Le 12 février 2016, Jennifer Lawrence annonce qu'elle fait un don de deux millions d'euros pour un hôpital pour enfants de Louisville dans le Kentucky[36].

En mai 2016, Jennifer Lawrence reprend son rôle de mutante Raven Darkholme/Mystique dans X-Men : Apocalypse, réalisé par Bryan Singer. Le film rencontre un succès commercial avec 534 millions de dollars de recettes mondiales[37]. Puis, fin décembre de la même année, elle sera à l'affiche de Passengers, film de science-fiction réalisé par Morten Tyldum, aux côtés de l'acteur Chris Pratt.

Mode[modifier | modifier le code]

Durant l'année 2012, Jennifer Lawrence apparait en couverture des magazines Rolling Stone[38] et British Vogue[39], déclinaison britannique du magazine américain Vogue.

Au dernier trimestre de la même année, le magazine américain Women's Wear Daily informe qu'elle devient, après Mila Kunis et Marion Cotillard, l'égérie publicitaire des sacs Miss Dior pour la marque Christian Dior[10],[40],[41].

En 2015, elle renouvelle son contrat avec la marque Christian Dior en devenant l'égérie de la nouvelle gamme de rouge à lèvre "Dior Addict" avec comme slogan : "Shine don't be shy.".

En 2014, la jeune femme est élue « femme la plus sexy du monde » par le magazine FHM[42].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En , Jennifer commence à fréquenter son partenaire Nicholas Hoult - rencontré sur le tournage d'X-Men : Le Commencement[43]. Après s'être séparés en [44], ils sont de nouveau ensemble à partir de , à la suite du tournage de X-Men: Days of Future Past, dans lequel ils jouent tous les deux[45]. Ils se séparent en [46].

Le , elle est victime, ainsi que plusieurs célébrités américaines, d'un hacker diffusant sur la toile des photos intimes obtenues frauduleusement via le cloud[47].

Elle fréquente Chris Martin, le leader du groupe Coldplay de juin à fin octobre 2014[48]. Le couple se remet ensemble en janvier 2015, avant de se séparer en juin 2015[49].

Filmographie[modifier | modifier le code]

En novembre 2014, pour la promotion de Hunger Games : La révolte, 1re partie.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Prochainement

Télévision[modifier | modifier le code]

Cachets[modifier | modifier le code]

Année Film Cachet en dollars US Cachet en euros
Base 1 USD = 0,770658 EUR
2011 X-Men : Le Commencement 250 000 $ 224 627 €
2012 Hunger Games 500 000 $ 449 015 €
2013 Hunger Games : L’Embrasement 10 000 000 $ 8 982 300 €
2013 American Bluff 1 250 000 $ 1 122 987 €
2014 X-Men: Days of Future Past 6 000 000 $ 4 625 084 €
2016 X-Men: Apocalypse 8 000 000 $ 7 188 080 €
2016 Passengers 20 000 000 $ 17 967 800 €

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Kelly Marot[51] est la voix française régulière de Jennifer Lawrence. Il y a également Céline Mauge[51] qui l'a doublé à trois reprises principalement sur les X-Men.

Au Québec, elle est doublée exclusivement par Catherine Brunet[52].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.metronews.fr/culture/jennifer-lawrence-est-l-actrice-la-mieux-payee-au-monde-en-2015/moht!PpIC0tAKCmDA/
  2. (en) Jonathan Van Meter, « The Hunger Games Jennifer Lawrence Covers the September Issue », Vogue,‎ (consulté le 28 mars 2014)
  3. (en) Josh Moss, « Too young for methods: Louisville's Academy Award-nominated actress Jennifer Lawrence  », Louisville Magazine,‎ (consulté le 11 février 2011)
  4. (en) Joseph Lord, « Louisville's Jennifer Lawrence waits for magical Oscar nomination », Louisville Courier-Journal,‎ (consulté le 27 janvier 2011)
  5. (en) Johanna Schneller, « Interview with Winter's Bone star Jennifer Lawrence », The Globe and Mail, Canada,‎ (consulté le 4 juin 2011), p. 1–2
  6. (en) « Jennifer Lawrence », AskMen (consulté le 9 septembre 2012)
  7. (en) Reed Johnson, « Jennifer Lawrence, playing to strength », sur Los Angeles Times,‎ (consulté le 22 mai 2012)
  8. (en) Conan O'Brien, « Jennifer Lawrence's Sex Toy Stash Got Busted  », sur YouTube,‎ (consulté le 13 janvier 2015)
  9. a, b et c (en) « Jennifer Lawrence's Career Journey, from Bill Engvall to Hunger Games », consultée le 2 mars 2013
  10. a et b Élodie Bousquet, « Jennifer Lawrence, nouvelle égérie Miss Dior », Styles, sur lexpress.fr, L'Express,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  11. Fiona Ipert, « Jennifer Lawrence, 5 choses à savoir sur l'oscarisée », Le Figaro,‎ (consulté le 6 mars 2013)
  12. Phalène de La Valette, « Hunger Games : meilleur démarrage US de l'histoire », Cinéma, sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  13. (en) « The Hunger Games », sur Rotten Tomatoes.com (consulté le 25 décembre 2012).
  14. (en) Peter Travers, « Silver Linings Playbook Review », Rolling Stone (consulté le 21 novembre 2012)
  15. (en) Richard Corliss, « Silver Linings Playbook Review  », Time Magazine (consulté le 21 novembre 2012)
  16. (en) « The Silver Linings Playbook », sur Rotten Tomatoes.com (consulté le 25 décembre 2012)
  17. « Silver Linings Playbook », sur Box Office Mojo
  18. Emilie Bablée, « Box-office US : Jake Gyllenhaal et Jennifer Lawrence au coude à coude », Actu, sur cinemovies.fr,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  19. Aurélia Vertaldi, « Jennifer Lawrence chante pour son prochain film », Cinéma, sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  20. « Golden Globes 2013 : Jennifer Lawrence, meilleure actrice dans une comédie ou un film musical », CinéObs,‎ (consulté le 5 mars 2013)
  21. « Palmarès des Oscars 2013 », Canal+,‎ (consulté le 5 mars 2013)
  22. a et b (en) « Jennifer Lawrence Movie Box Office Results », sur Box Office Mojo
  23. (en) « The 2013 Time 100 Poll : Jennifer Lawrence », sur time.com, Time,‎ (consulté le 28 octobre 2014)
  24. (en) « American Hustle », sur Rotten Tomatoes.com, Flixster (consulté le 4 janvier 2014)
  25. (en) « American Hustle », sur Box Office Mojo (consulté le 13 décembre 2013)
  26. Isabelle Hontebeyrie, « Jennifer Lawrence ne sera plus maquillée en Mystique », sur journaldemontreal.com, Le Journal de Montréal,‎ (consulté le 22 avril 2013)
  27. (en) « Taylor Swift Is Number 1 ARIA Single », Noise11 (consulté le 30 novembre 2014)
  28. (en) « Jennifer Lawrence has entered the UK singles chart with The Hanging Tree », sur Metro (consulté le 30 novembre 2014)
  29. http://www.rottentomatoes.com/m/serena_2015/
  30. (en) Ben Barna, « How a Jennifer Lawrence and Bradley Cooper movie went horribly wrong », nylon,‎ (consulté le 20 mars 2016)
  31. (en) « Joy (2015) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 décembre 2015)
  32. (en) « Joy (2015) », sur Box Office Mojo (consulté le 26 décembre 2015)
  33. (en) Lindsey Bahr, « Jennifer Lawrence Wins Golden Globe for Best Comedy Actress », ABC News,‎ (lire en ligne)
  34. (en) « Oscar Nominations: Surprising Factoids About 2016's Contenders », Variety.com (consulté le 14 janvier 2016)
  35. (en) « Jennifer Lawrence has plans to direct her first movie », Entertainment Weekly,‎ (consulté le 11 mars 2016)
  36. « Jennifer Lawrence fait don de 2 millions de dollars à un hôpital pour enfants », Metronews,‎ (consulté le 11 mars 2016)
  37. (en) « X-Men : Apocalypse », sur Box Office Mojo (consulté le 21 juillet 2016)
  38. (en) « Jennifer Lawrence Stripped Naked in Front of Zoe Kravitz », sur huffingtonpost.com, The Huffington Post,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  39. (en) Ellie Krupnick, « Jennifer Lawrence Stuns on Vogue UK November Cover  », sur huffingtonpost.com, The Huffington Post,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  40. Kahina Sekkai, « Jennifer Lawrence, la nouvelle Miss Dior », sur parismatch.com, Hachette Filipacchi Médias,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  41. « Jennifer Lawrence, nouvelle égérie de Christian Dior », Style, sur lemonde.fr, M, le magazine du Monde,‎ (consulté le 13 octobre 2012) : « L'actrice Jennifer Lawrence […] va être la nouvelle ambassadrice du sac Miss Dior. […] Il s'agit de la première collaboration de l'Américaine de 22 ans avec la marque de luxe. ».
  42. (en) Jordan Waller, « The Official 100 Sexiest Women in the World 2014: The Full List », sur FHM,‎ (consulté le 10 juillet 2014).
  43. (en) Emily Sheridan, « Jennifer Lawrence opens up on boyfriend Nicholas Hoult », sur dailymail.co.uk, The Daily Mail,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  44. [1]
  45. (en) Zayda Rivera, « Jennifer Lawrence, Nicholas Hoult reunite six months after split, are now “fully back on” », sur New York Daily News (consulté le 13 janvier 2014)
  46. (en) « Jennifer Lawrence and Nicholas Hoult Split for Second Time », sur International Business Times,‎
  47. « Des photos piratées de Jennifer Lawrence et d'autres stars dénudées circulent sur Internet », francetvinfo.fr.
  48. « Jennifer Lawrence et Chris Martin, la rupture après 5 mois de romance », sur puretrend.com,‎
  49. « Chris Martin et Jennifer Lawrence : ils remettent le couvert », Paris Match, 9 janvier 2015
  50. Lena Lutaud, « Jennifer Lawrence et Bradley Cooper, en couple dans Serena », Cinéma, sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ (consulté le 13 octobre 2012)
  51. a, b, c et d Comédiennes ayant doublé Jennifer Lawrence en France sur AlloDoublage.
  52. a et b « Comédiennes ayant doublé Jennifer Lawrence au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 25 décembre 2012)
  53. a, b, c et d Comédiennes ayant doublé Jennifer Lawrence en France sur RS Doublage
  54. Carton du doublage français lors de la diffusion télévisuelle.
  55. « Fiche du doublage français du film Le Complexe du Castor », sur Voxofilm (consulté le 1er février 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :