Nico Tortorella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nico Tortorella
Naissance (31 ans)
Wilmette, Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Mannequin
Séries notables Younger

Nico Tortorella, né le à Wilmette dans l'Illinois, est un acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Nico Tortorella est originaire de Wilmette en banlieue de Chicago. Issu d'une famille d'origine italienne, il est diplômé de la New Trier High School (en). Tortorella fait ses premiers pas sur scène à l'école élémentaire où il apparaît dans Le Magicien d'Oz au théâtre pour enfants de Wilmette. Il joue ensuite au Northlight Theatre de Skokie puis au Mercury Theater de Chicago, où il apparaît pendant trois ans dans la pièce Over the Tavern de Tom Dudzick[1],[2]. Il rejoint Los Angeles pour étudier à l'université Loyola Marymount, mais abandonne vite les études[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière télévisuelle en jouant un top model nommé Cole Sherperd dans la série The Beautiful Life. La série est cependant annulée après la diffusion de seulement deux épisodes, alors que l'équipe tournait encore le septième épisode[4].

En 2009, il apparaît en guest star dans les trois premiers épisodes de la série Championnes à tout prix, il y interprète Razor, un collègue d'Emilie, une des gymnastes. Il reprend ce rôle en . Il tient un petit rôle dans le film Twelve de Joel Schumacher aux côtés de Chace Crawford, Emma Roberts et Kiefer Sutherland. En , il obtient un des rôles principaux, Trevor, dans le film d'horreur Scream 4, encore une fois aux côtés d'Emma Roberts, interprétant son ex-petit ami.

En 2013, il joue dans The Following sur la Fox. Son personnage Jacob Wells fait partie d'un triangle amoureux disciple du tueur en série Joe Carroll (James Purefoy)[2], opposé à l'ancien agent du FBI Ryan Hardy (Kevin Bacon)[5]. Tortorella n'apparaît pas dans la deuxième saison de la série[5]. La même année, il apparaît également dans la série de MTV Eye Candy, qui n'est cependant pas diffusée[3].

Depuis 2015, il est l'un des acteurs principaux de la série Younger créée par Darren Star. Il y interprète Josh, le petit-ami de Liza (Sutton Foster), une quadragénaire qui fait croire qu'elle a 26 ans pour travailler dans le monde de l'édition[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tortorella est ouvertement bisexuel[3],[6]. Il anime un podcast intitulé The Love Bomb, où il reçoit des amis et d'anciennes relations pour parler d'amour et de sexe[7],[8].

En , il épouse Bethany Meyers, sa compagne depuis onze ans[9].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lori Rackl, « New trier grad exits ‵Following′ », sur pressreader.com, The Chicago Sun-Times, (consulté le 8 décembre 2016).
  2. a et b (en) Curt Wagner, « Nico Tortorella is killing it in 'The Following' », sur redeyechicago.com, (consulté le 8 décembre 2016).
  3. a b c et d (en) E. Alex Jung, « Nico Tortorella Wants to Be ‘The Future Man’ », sur vulture.com, New York Magazine, (consulté le 8 décembre 2016).
  4. (en) Natalie Abrams, « The CW Cancels The Beautiful Life: TBL », sur tvguide.com, (consulté le 8 décembre 2016).
  5. a et b (en) Christina Radish, « Nico Tortorella Talks THE FOLLOWING Season Finale, His Character’s Fate, Hardest Scene to Shoot, and More », sur collider.com, (consulté le 8 décembre 2016).
  6. « Photos : Nico Tortorella (Younger) annonce sa bisexualité », sur public.fr, (consulté le 8 décembre 2016).
  7. (en) Alamin Yohannes, « Nico Tortorella Explores Intimacy, Humanity on 'The Love Bomb' », sur nbcnews.com, (consulté le 29 octobre 2017).
  8. (en) Allison Sadlier, « 'Younger' star Nico Tortorella talks about his Love Bomb podcast », sur ew.com, (consulté le 29 octobre 2017).
  9. (en) Kerry Justich, « Queer, polyamorous couple traded traditional wedding garb for 'gender-bending' ensembles », sur ca.style.yahoo.com, (consulté le 4 avril 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]