Madelyne Pryor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Madelyne Pryor
Personnage de fiction apparaissant dans
X-Men.

Alias Madelyne « Maddie » Jennifer Pryor
(véritable identité ; nom complet)
Madelyne Pryor-Summers
(nom marital)
Red, Lynn, Anodyne, la Reine Démon (Goblin Queen), Black Rook, la Reine Rouge (Red Queen)
Naissance Le laboratoire de Mister Sinister
Espèce Mutante
Clone
Pouvoirs spéciaux
Famille Nathaniel Essex (Mister Sinistre, créateur, « père », †), Jean Grey (source génétique, « sœur »), Scott Summers (ex-mari, mariage dissous par sa mort), Nathan Summers (Cable, fils), Stryfe (clone de son fils, fils adoptif), Tyler Dayspring (Genesis, petit-fils alternatif, par Cable ou Stryfe, †), Hope Summers (petite-fille adoptive, par Cable)
Affiliation Les X-Men, X-Man, Mister Sinistre, le Club des Damnés

Créé par Chris Claremont
Paul Smith (en)
Première apparition Uncanny X-Men #168
(avril 1983)
Éditeurs Marvel Comics

Madelyne « Maddie » Pryor-Summers est une super-vilaine évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Chris Claremont et le dessinateur Paul Smith (en), le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Uncanny X-Men #168 en avril 1983.

Clone de Jean Grey créé par Mister Sinistre, Madelyne Pryor fait pendant un certain temps partie de l'équipe des X-Men, quand un certain nombre d'évènements de sa vie (notamment le rejet par son mari Cyclope et la perte de son fils) facilitent sa manipulation et sa transformation en démon.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Ayant obtenu un échantillon des cellules de Jean Grey (Phénix), Mister Sinistre en créa un clone adulte. Quand Phénix se suicida, Scott Summers (Cyclope) crut qu'il avait perdu Jean à jamais. Sinistre accéléra la maturation du clone dans son laboratoire et la baptisa Madelyne Pryor en lui implantant de faux souvenirs ainsi que le désir de tomber amoureuse de Cyclope. Sinistre prévoyait de lui faire porter un enfant doté du potentiel génétique de Scott et Jean réunis. Le mauvais mutant pourrait alors capturer l'enfant et le contrôler dès sa jeunesse.

Au départ, le plan se déroula comme prévu : Scott rencontra Madelyne en Alaska, où elle travaillait comme pilote pour North Star Airways, la société des grands-parents de Scott. Cyclope finit par épouser Madelyne et ils eurent un fils, Nathan Christopher Summers, destiné à devenir Cable.

Quelques mystères l'entouraient cependant : elle survécut au crash d'un avion le jour même où Phénix mourut sur la Lune, et le Professeur X était incapable de sonder son esprit (lui-même expliquant que cela n'arrivait que rarement sur certains humains, mais que c'était possible).

Nathan[modifier | modifier le code]

Cependant, bien que Scott ait essayé de vivre une vie normale, il reçut un appel d'Angel l'informant que Jean Grey avait été retrouvée vivante.

Il abandonna Madelyne et son fils, qui furent attaqués par les Maraudeurs. Nathan fut enlevé et Madelyne hospitalisée. Les propres pouvoirs psychiques de Madelyne commencèrent à se manifester et elle trouva refuge au sein des X-Men.

La transformation[modifier | modifier le code]

Par la suite, les X-Men durent combattre un démon, l'Adversaire. Afin de le vaincre, ils durent se sacrifier. Revenus à la vie grâce à la déesse Roma, les X-Men travaillèrent secrètement en s'installant en Australie dans une vieille base abandonnée ayant appartenu aux Reavers.

Par la suite, le démon S'ym vint proposer à Madelyne de se venger de Scott, et elle accepta. Elle passa un marché avec un autre démon, N'astirh, afin de retrouver son fils. Les démons aidèrent Madelyne à prendre conscience de ses pouvoirs latents, à savoir la télépathie et la télékinésie. Elle devint la Goblyn Queen, marquant le début de la saga Inferno.

N'astirh emmena Madelyne à un orphelinat du Nebraska, une couverture pour un laboratoire génétique de Sinister. Ce dernier lui raconta tout sur sa création et son but avoué. Madelyne utilisa la magie noire afin de s'échapper. N'astirh lui montra alors qu'il était en possession de son fils, et qu'il allait le sacrifier pour s'assurer une présence démoniaque permanente sur terre.

Elle retourna Facteur-X contre les X-Men en redevenant Madelyne et en expliquant que Scott voulait enlever leur enfant. Les équipes vainquirent N'Astirh, mais Madelyne, devenue suicidaire lorsqu'elle apprit qu'elle était un clone, s'enferma avec Jean Grey dans une « bulle télékinétique » (selon les termes de Psylocke), puis se donna la mort en essayant d'emmener télépathiquement Jean avec elle. Cette dernière survécut en réintégrant l'essence du Phénix résiduelle de Madelyne.

Retour[modifier | modifier le code]

Madelyne réapparut mystérieusement dans X-Man #5 (juillet 1995) partiellement amnésique. Grâce à l'aide de Selene, elle devint Black Rook pour le compte du Club des Damnés et se rappela progressivement son ancienne vie.

Dans X-Man #25 (mars 1997), on apprend que cette Madelyne est en réalité une construction psychique, formée inconsciemment par l'esprit de Nate Grey ; cependant, contrairement à la plupart des créations psychiques, elle était incapable de s'autodétruire. Elle sembla vieillir prématurément dans X-Man #52 à la suite d'une perte d'énergie, et après être apparue en tant que fantôme psychique dans Cable #76, on ne la vit plus. Elle revint pourtant dans X-Man #67, où l'on apprit que Madelyne était un imposteur, une Jean Grey venue d'un univers parallèle.

Le scénariste Steven Grant (qui n'a pas participé aux apparitions antérieures de Madelyne dans la série) indiqua qu'il souhaitait garder cette explication pour toute la durée de la série X-Man. Scénaristiquement parlant, il existe toutefois des incohérences. En effet, cette fausse Jean Grey nous dit que Madelyne n'a jamais existé en tant que telle, qu'elle a été un imposteur tout du long; mais à d'autres moments, elle proclame « avoir remplacé Maddie il y a bien des mois » impliquant donc que seules les apparitions de Madelyne après le #67 aient été celles de la fausse Jean Grey.

Dans le Annual Avengers #10 (scénario de Chris Claremont), un enfant se faisant appeler Maddy Pryor fait son apparition. Il semble que Claremont ait repris le nom de la chanteuse et qu'aucune histoire autour de ce personnage n'ait été prévue, bien que l'enfant réapparaisse comme image mentale de Madelyne dans X-Men #238, portant les mêmes habit et ayant le même dialogue que dans Avengers Annual #10. Cela ressemble plus à une simple allusion sans prétention.

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

Étant donné que Madelyne Pryor a été clonée à partir de Jean Grey, elle possédait les pouvoirs de télépathie et de télékinésie de cette dernière, à un degré moindre toutefois.

En tant que Goblyn Queen, ses pouvoirs ont été considérablement renforcés grâce à la magie.

  • Elle peut faire ressortir le côté sombre d'une personne, et la rendre mauvaise.
  • Elle peut, grâce à sa télékinésie, transformer la réalité dans un endroit donné.

Après sa résurrection par X-Man (Nate Grey), sa puissance télépathique a diminué, se limitant à la lecture dans les esprits et la communication par la pensée. Sa télékinésie est toutefois restée assez puissante, lui permettant de projeter un rayon mental, de concentrer son énergie psionique en un bouclier protecteur et de voler à une vitesse assez élevée.

Parallèlement, elle développa des capacités que Jean Grey n'eut jamais. À savoir, une téléportation à travers le plan astral en utilisant ses pouvoirs psychokinétiques.

Elle s'aperçut qu'elle était capable d'absorber les énergies psychiques des mutants psioniques ; ainsi, l'énergie qu'elle emmagasinait lui permettait d'augmenter ses propres pouvoirs ou de canaliser cette énergie dans une autre personne (principalement Nate Grey).

Version alternative[modifier | modifier le code]

Mutant X[modifier | modifier le code]

Dans l'univers alternatif de la série Mutant X (comics) (en), Cyclope a été projeté dans l'espace, son frère Havok devenant ainsi l'un des fondateurs des X-Men. Pareillement à l'Univers Marvel classique, Jean Grey décède et est remplacée par son clone, Madelyne (connue aussi sous le nom de Marvel Woman). Elle tombe amoureuse d'Havok et ils auront un fils, Scotty.

Elle passa aussi un pacte avec N'astirh et S'ym et fut à l'origine de la Inferno Crisis, à l'issue de laquelle elle découvrit l'étendue de ses pouvoirs psychiques. Cependant, même si elle survécut à la crise, elle abandonna son mari quand il forma le groupe des Six. Son côté sombre reprit le dessus à de nombreuses occasions, d'abord en tant que Goblyn Queen, et plus tard en tant que Goblyn Force. Elle fusionna avec le Beyonder et forma un être quasi-omnipotent. On suppose qu'Havok, juste avant d'être de nouveau propulsé dans le néant, sauva Madelyne en injectant le « Nexus of Realities » dans son corps, expulsant la Goblyn Force.

Dans cette réalité, quand Madelyne devient la Goblyn Queen, elle change d'apparence et se transforme en démon à la peau orange, arborant de longues cornes, des griffes et un troisième œil au milieu du front.

Autour du personnage[modifier | modifier le code]

L'auteur Chris Claremont semble avoir créé le nom du personnage en pensant à Maddy Prior, chanteuse du groupe de folk rock appelé Steeleye Span[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans Uncanny X-Men #238 (1988), Claremeont fait apparaître à Madelyne la petite fille qu'elle a été, chantant Gone to America, l'un des tubes de Steeleye Span.

Liens externes[modifier | modifier le code]