James Marsden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James et Marsden.
James Marsden
Description de cette image, également commentée ci-après

James Marsden au Comic-Con 2017 de San Diego, pour la présentation de la série télévisée Westworld.

Naissance (44 ans)
Stillwater, Drapeau de l'Oklahoma Oklahoma
(États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables X-Men (trilogie)
Superman Returns
Hairspray
Il était une fois
27 robes
Panique aux funérailles
Le Majordome
The Loft
Séries notables La Famille du Bonheur
Ally McBeal
30 Rock'
Westworld

James Marsden est un acteur américain, chanteur, ancien mannequin Versace, né le à Stillwater dans l'Oklahoma (États-Unis).

Il commence sa carrière dans les années 1990, en décrochant des seconds rôles à la télévision et au cinéma. Il accède à une notoriété publique importante au début des années 2000, grâce à son rôle du mutant Scott Summers / Cyclope dans la saga cinématographique X-Men et sa participation dans la série télévisée Ally McBeal. Il enchaîne en tenant des rôles principaux, notamment dans la production Disney Il était une fois, la comédie romantique 27 robes, la comédie musicale acclamée par la critique Hairspray et le thriller horrifique The Box.

Dans les années 2010, il poursuit sur sa lancée et séduit la critique avec son rôle de guest dans la série comique 30 Rock, il obtient ensuite un second rôle dans le drame salué Le Majordome et confirme commercialement avec la comédie Légendes vivantes. En 2016, il est l'une des têtes d'affiche de la série de science fiction plébiscitée et multi récompensée Westworld.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né d'un père chercheur en biologie à l'Université du Kansas et d'une mère nutritionniste. Il a deux sœurs, Jennifer et Elizabeth, et deux frères, Jeff et Robert. Ses parents divorcent lorsqu'il a 9 ans. Il a des origines anglaises, allemandes et écossaises.

Au cours de son adolescence, il fréquente l'école secondaire Putnam City North. Après avoir obtenu son diplôme en 1991, il fréquente l'Université d'Etat d'Oklahoma, il y étudie le journalisme et devient membre de la fraternité Delta Tau Delta.

En vacances avec sa famille à Hawaï, il rencontre l'acteur Kirk Cameron et sa sœur, Candace Cameron Bure. Il est invité à les rejoindre à Los Angeles et y développe son intérêt pour le milieu du divertissement[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les années 1990 et début des années 2000 : Débuts et révélation cinématographique[modifier | modifier le code]

Marsden doit son premier rôle marquant sur l'épisode pilote d'Une nounou d'enfer, en 1993. Il joue Eddie, le petit ami de Margaret Sheffield. Il enchaîne ensuite les petites apparitions dans des séries télévisées, et des téléfilms. Entre 1996 et 1997, il fait partie de la distribution principale de la série dramatique familiale La famille du bonheur. Cette exposition lui permet de passer à des castings pour le cinéma. En 1996, on lui préfère Edward Norton pour le rôle principal du film policier Peur primale mais enchaîne sur quelques films pour adolescents tels que Comportements troublants, en 1998, bien qu'il refuse le rôle de Studio 54 attribué à Ryan Phillippe. Il joue ensuite dans le drame Fausses Rumeurs avec Kate Hudson et dans le teen movie Sugar Spice, entre 2000 et 2001.

Mais c'est au début des années 2000 qu'il est véritablement révélé au grand public. Il est d'abord choisi par le réalisateur Bryan Singer pour prêter ses traits au personnage des comics Marvel, le mutant leader Cyclope, dans le blockbuster X-Men. Le film est un énorme succès surprise de l'été 2000, et permet à ses acteurs de se voir proposer différents projets. L'interprétation de l'acteur est ici récompensée par le Blockbuster Entertainment Awards du meilleur acteur dans un second rôle[2]. Marsden surprend en acceptant de rejoindre le casting de la cinquième saison de la série judiciaire et comique Ally McBeal. Les audiences de la série sont néanmoins mauvaises, après des années de succès, et l'arrêt de la série est prononcée à l'issue de cette saison. Mais il enchaîne avec un petit rôle dans le loufoque Zoolander signé par Ben Stiller, tout en se préparant pour le tournage l'été suivant de X-Men 2. Le film, sorti en 2003, confirme la popularité de la franchise, en surpassant son prédécesseur en termes de retombées critiques et commerciales.

Néanmoins, les suites de sa carrière vont être plus mitigées : deux projets qu'il va porter - en 2004, The 24th Day, un drame dont il partage l'affiche avec une autre valeur montante, Scott Speedman, passe inaperçu, et le film de mafia 10th & Wolf est un flop en 2006. Quant aux projets pour lesquels il accepte des seconds rôles - la comédie Lies & Alibis, portée par sa partenaire de X-Men Rebecca Romijn-Stamos, est également un échec, mais réussit à séduire la critique avec le drame choral new-yorkais Heights.

Les années 2000 : Progression et succès commercial[modifier | modifier le code]

L'acteur va renouer de façon particulière avec les superhéros : en acceptant un rôle dans Superman Returns, l'acteur fait confiance au réalisateur Bryan Singer une seconde fois, mais pour cela voit son personnage dans X-Men réécrit pour le troisième opus, réalisé par Brett Ratner. Ainsi, X-Men : L'Affrontement final sort en 2006, et malgré un box-office excellent, essuie des critiques très mauvaises, et le personnage de Cyclope y est complètement mis à l'écart du récit principal. Son interprétation dans Superman Returns est néanmoins saluée par une nomination au titre de meilleur acteur dans un second rôle lors des Saturn Awards[2].

James Marsden, sur le tournage du film Il était une fois.

Durant cette période, l'acteur fait partie de plusieurs succès populaires, comme le mélodrame N'oublie jamais, avec Ryan Gosling et Rachel McAdams, sorti en 2004. Il va ainsi poursuivre dans cette veine romantique, mais davantage sur le terrain de l'humour. Il joue ainsi le prétendant de Katherine Heigl pour la comédie romantique 27 robes, qui rencontre un vif succès commercial[3] bien qu'elle divise la critique[4]. Il incarne ensuite le prince charmant d'Amy Adams pour la parodie musicale de contes de fées produite par Disney, Il était une fois. Acclamée par la critique cette super production est nommée pour trois Oscars, deux Golden Globes et remporte de nombreuses récompenses[5], en plus d'un colossal résultat au box office mondial[6]. Il rejoint aussi la distribution de la comédie musicale Hairspray aux côtés de Michelle Pfeiffer, John Travolta, Queen Latifah, Nikki Blonsky, Christopher Walken et bien d'autres. L'acteur signe ici un nouveau succès critique[7] et public[8]. Seul ombre au tableau, sa participation dans un rôle mineur pour la comédie potache Sex Drive, sortie en 2008 dans l'indifférence[9].

Il tente de revenir à des projets plus ambitieux : mais la comédie Accidental Love, réalisée par David O. Russell, voit sa sortie bloquée suite à des désaccords du cinéaste avec la production, et le remake Panique aux funérailles, réalisé par Neil La Bute, sorti en 2010, laisse indifférent. Sur un terrain plus dramatique, il parvient cependant à séduire et retrouver le public[10],[11] lorsqu'il donne la réplique à la star Cameron Diaz pour le thriller de science-fiction The Box, écrit et réalisé par le jeune prodige du cinéma fantastique, Richard Kelly, et sorti en 2009. En revanche, il signe une contre performance en tête d'affiche du thriller Chiens de paille, reprenant un rôle jadis tenu par Dustin Hoffman, mais cette fois sous la direction de Rod Lurie[12],[13].

Les années 2010 : Confirmation dans la comédie et retour télévisuel[modifier | modifier le code]

Il s'aventure parallèlement sur le terrain des productions destinées à la jeunesse et signe deux francs succès commerciaux[14],[15] : d'abord en 2010, en prêtant sa voix à l'un des personnages de la suite du film animalier Comme chiens et chats : La Revanche de Kitty Galore, puis en 2011, en faisant face à un lapin numérique dans Hop. Cette même année, il reçoit le Spotlight Award lors du Festival du film de Savannah, en récompense pour l'ensemble de sa carrière[2].

James Marsden lors de l'avant première de Robot and Frank, en 2012.

L'année 2012 va lui permettre de trouver un équilibre dans sa carrière, plus particulièrement sur le terrain de la comédie. Il se voit d'abord confié un rôle récurrent dans l'acclamée sitcom 30 Rock, face à une référence de l'humour, Tina Fey. Une intervention récompensée par le titre de Meilleur guest dans une série télévisée comique par l'Online Film & Television Association[2]. Il évolue également dans la comédie de femmes Bachelorette, menée par le trio - Kirsten Dunst, Isla Fisher et Lizzie Caplan ; puis il participe à la comédie dramatique indépendante douce-amer Robot and Frank, de Jake Schreier, qui lui permet de renouer avec la critique. En effet, la production est remarquée au Festival du cinéma américain de Deauville et lauréate lors du Festival du film de Sundance 2012[16].

L'année 2013 débute avec deux autres projets indépendants qui ne rencontrent pas les faveurs de la critique : la romance As Cool as I Am, portée par Claire Danes, et le plus expérimental Small Apartments, avec notamment Billy Cristal. Mais est marquée par deux incursions dramatiques plébiscitées[17],[18]: le mélodrame historique Le Majordome, de Lee Daniels, pour lequel il prête ses traits à John Fitzgerald Kennedy, et du film d'action 2 Guns, portée par le tandem Denzel Washington / Mark Wahlberg.

En 2014, l'acteur revient à la comédie pure, en participant à l'attendue suite Légendes vivantes, d'Adam McKay, puis en donnant la réplique à Elizabeth Banks pour la comédie romantique potache Blackout total, écrite et réalisée par Steven Brill. Mais surtout, il reprend son rôle de Cyclope pour le blockbuster X-Men: Days of Future Past, qui marque aussi le retour du réalisateur Bryan Singer à la franchise. Si le film est acclamé par la critique et le public, l'acteur essuie parallèlement un échec controversé : la romance Une seconde chance, dont il partage l'affiche avec Michelle Monaghan, divise la critique et réalise des recettes en déca des attentes[19],[20].

Une partie du casting de la série Westworld au Comic-Con 2017.

Quant au flop du thriller The Loft, dont il tient l'un des rôles principaux, et celui de la comédie Jet Lag, de Ken Scott, en 2015, le poussent à revenir à la télévision. Il accepte ainsi l'un des rôles principaux de l'attendue série de science-fiction Westworld, lancée en octobre 2016 par la chaîne HBO. La série rencontre un franc succès critique et commerciale. Elle est notamment nommée pour trois Golden Globes, plébiscitée par les Emmy Awards et élue Meilleure série de science fiction lors des Saturn Awards 2017. La prestigieuse cérémonie des Critics' Choice Television Awards la considère comme la nouvelle série la plus excitante de l'année[21].

Vie privée[modifier | modifier le code]

James Marsden a épousé l'actrice Lisa Linde, fille du compositeur de musique country Dennis Linde, le . Marsden et Linde ont deux enfants, Jack Holden né en 2001 et Mary James née en 2005. Lisa Linde a demandé le divorce le

James Marsden a également eu un autre fils, William Luca Costa-Marsden, né le avec le mannequin Rose Costa. Quelques jours plus tard, ils se séparent. 

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

2014: Piégés de D.Hackl :Rowan Moore

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[2].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Damien Boisseau[23] est la voix officielle de James Marsden depuis ses débuts au cinéma.

En France
et aussi
Au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « James Marsden - Biography - IMDb », sur IMDb
  2. a, b, c, d et e (en) « James Marsden - Awards - IMDb », sur IMDb
  3. (en) « Box Office 27 Dresses », sur box office mojo
  4. (en) « 27 Dresses (2008) - Rotten Tomatoes », sur Rotten Tomatoes
  5. (en) « Il était une fois... (2007) -Awards », sur IMDb
  6. « Box Office - Il était une fois », sur JP's Box-Office
  7. (en) « Hairspray (2007) - Awards », sur IMDb
  8. « Box Office - Hairspray », sur JP's Box-Office
  9. « Sex Drive - Box Office », sur JP's Box-Office
  10. « Box Office - The Box », sur JP's Box-Office
  11. (en) « The Box (I) (2009) - Awards », sur IMDb
  12. « Box Office - Straw Dogs », sur JP's Box-Office
  13. (en) « Chiens de paille (2011) - Awards », sur IMDb
  14. « Box Office - Cats & Dogs 2 », sur JP's Box-Office
  15. « Box Office - Hop », sur JP's Box-Office
  16. (en) « Robot & Frank (2012) - Awards », sur IMDb
  17. (en) « Le majordome (I) (2013) - Awards », sur IMDb
  18. (en) « 2 Guns (2013) - Awards », sur IMDb
  19. (en) « Box Office - The Best Of Me », sur Box Office Mojo
  20. (en) « The Best of Me (2014) », sur Rotten Tomatoes
  21. (en) « Westworld (2016– ) - Awards », sur IMDb
  22. Saison 1, épisode 1 : Arrivée fracassanteSaison 1, épisode 4 : La Nuchslep
  23. a, b, c, d, e, f, g et h « Comédiens ayant doublé James Marsden en France », sur RS Doublage, (consulté le 29 février 2016) [m-à-j].
  24. a, b et c « Comédiens ayant doublé James Marsden en France » sur Doublagissimo, consulté et mis en ligne le 25 juillet 2013
  25. a et b Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]