Dazzler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dazzler
Personnage de fiction apparaissant dans
X-Men.

Logo de la série Dazzler.
Logo de la série Dazzler.

Alias Alison Blaire
(véritable identité)
« Ali », The Disco Dazzler, Jammer, Agent Dazzler, Dolores Rudolph, Alison Brown, Sandy Blossom[1]
Naissance Gardendale, Long Island, État de New York, États-Unis[1]
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Femme
Espèce Mutante
Cheveux Blonds (parfois teints en rose ou en noir)[1]
Yeux Bleus[1]
Activité Aventurière, agent du SHIELD, chanteuse, actrice ; citoyenne des États-Unis sans casier judiciaire[1]
Caractéristique
Pouvoirs spéciaux Capacité à convertir le son en faisceaux lumineux de différentes formes et intensités
Adresse Actuellement mobile ; anciennement Miami (Floride, États-Unis), sur l'Héliporteur du SHIELD ; autrefois la Nouvelle école Charles Xavier pour mutants (Roanoke, Alberta, Canada), Utopia (baie de San Francisco, Californie, États-Unis), Graymalkin Industries (Marin Highlands, San Francisco, Californie), Londres (Royaume-Uni), Mojoworld (Mojoverse), Institut Xavier (1407 Graymalkin Lane, Salem Center, Comté de Westchester, État de New York, États-Unis), Île d'Alcatraz (baie de San Francisco), Cooterman's Creek (Australie)[1]
Taille 1,70 m[1]
Famille Célibataire
Carter Blaire (père, †), Katherine « Kate » Blaire (Barbara London, mère), Lois London (Mortis, demi-sœur), Bella « Nana » Blaire (grand-mère), Nicholas « Nick » Brown (beau-père), Longshot (époux), Shatterstar (Gaveedra-Seven, fils/beau-père)[1]
Affiliation Actuellement membre d’A-Force ; ancien membre des Freddy Krugerettes, des agents du SHIELD, de la Révolution mutante, des X-Treme X-Men, des X-Men, d'Excalibur, de la Rébellion, des X-Babies (en) (protectrice), des Gladiateurs et de divers groupes musicaux[1]
Entourage Deadpool

Créé par Tom DeFalco
John Romita Jr.
Première apparition (en) Uncanny X-Men #130
(février 1980, par Chris Claremont et John Byrne)[1]

(fr) Titans no 35[1]

Éditeurs Marvel Comics

Alison Blaire, alias Dazzler est une super-héroïne évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Développé par l'éditeur et scénariste Tom DeFalco et le dessinateur John Romita Jr., le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Uncanny X-Men #130 en février 1980, scénarisé par Chris Claremont et dessiné par John Byrne.

Après des aventures en solo, elle rejoint l'équipe des X-Men et fera brièvement partie d'Excalibur.

Création du personnage[modifier | modifier le code]

Le concept du personnage est développé à l'origine en 1978 comme une création multimédia multi-promotionnelle entre Casablanca Records et Marvel Comics avec le personnage animé connu comme « The Disco Queen » ; Marvel voulait développer une super-héroïne chantante tandis que Casablanca voulait une chanteuse[2].

Le rédacteur en chef de Marvel Comics, Jim Shooter, développa la version animée, qui se transforma rapidement en un projet de long métrage d'action réelle qui serait produit par Filmworks. Shooter mit en place un petit comité à Marvel pour comprendre la nature, le fond et la personnalité du personnage. Le personnage fut créé principalement par le scénariste Tom DeFalco et le dessinateur John Romita Jr.. Le nom du personnage changea rapidement de « The Disco Queen » à Dazzler, grâce à une suggestion du scénariste Roger Stern. Par la suite, pour des raisons financières, Casablanca Records quitta le projet, mais le film était toujours en préparation[3],[4].

John Romita Jr. avait initialement prévu que le personnage ressemble à l'actrice, modèle et chanteuse Grace Jones[5], mais des représentants de Filmworks — voulant promouvoir le mannequin et actrice Bo Derek — insistèrent pour avoir des modifications de conception reflètant les caractéristiques de Derek[5]. Le projet de film fut finalement annulé après que Filmworks refusa de laisser le mari de Bo Derek, John Derek, diriger le film.

Prévue à l'origine comme une super-héroïne chanteuse de disco, le personnage a été déplacé vers d'autres genres musicaux, comprenant le rock et l'adult contemporary.

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

Le personnage de comics Dazzler entame ses aventures au début des années 1980 dans la série en solo Dazzler qui dura quarante-deux numéros, puis dans un Marvel Graphic Novel (en) intitulé Dazzler: The Movie, une série limitée de quatre numéros en co-vedette avec le Fauve intitulée Beauty and the Beast, et plus tard rejoint l'équipe des X-Men. Elle fut brièvement membre du groupe dérivé Excalibur mais est depuis retournée avec les X-Men.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Alison Blaire naît à Gardendale, dans l'État de New York, de parents qui plus tard divorcèrent. Depuis toute petite, elle voulait devenir chanteuse. Elle commence sa carrière dans les pubs mal famés où elle est découverte par les X-Men.

Elle les accompagne ensuite dans leur première lutte contre le Club des Damnés mais refuse d'intégrer l'équipe, et reprend une vie normale, alternant concerts de disco et petits films. Elle devient aussi professeur d'aérobic. Cependant, elle rejoint les X-Men quelque temps plus tard.

Mojoverse[modifier | modifier le code]

Elle rencontre ensuite Longshot et tombe amoureuse de lui. Après de nombreuses aventures avec les X-Men, Dazzler suit Longshot dans le Mojoverse et intègre la rébellion contre Mojo (en). Elle tombe enceinte mais perd son enfant.

Retour sur Terre[modifier | modifier le code]

Bien plus tard, le Mojoverse est détruit et Longshot est tué par les X-Babies (en) de l'Ère d'Apocalypse. Dazzler revient sur terre et réintègre les X-Men le temps de libérer le professeur Xavier, capturé par Magneto alors qu'il se préparait à lancer l'assaut contre l'humanité.

Le professeur ramené et Magnéto vaincu, elle reprend sa carrière de chanteuse et engage Deadpool comme garde du corps.

On l'a récemment[Quand ?] revue au sein de l'équipe New Excalibur, à Londres, où elle a lutté contre le Roi d'Ombre.

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

Dazzler est une mutante qui peut convertir le son en lumière, en absorbant l’« énergie » sonique (vibrations sonores) afin de la transformer[1]. Elle est capable d’absorber tous types de sons, hormis sa propre voix (sauf si celle-ci est enregistrée ou amplifiée artificiellement)[1]. Habituellement, elle préfère convertir de la musique pop ou disco, du fait des qualités que ces musiques confèrent à la lumière qu’elle génère[1].

Elle est théoriquement capable d'absorber une quantité illimité d’énergie sonique, mais a pendant longtemps été limitée par le fait qu'elle ne pouvait pas la stocker et devait souvent se recharger pour utiliser ses pouvoirs. Depuis, elle est devenue capable de stocker l’énergie absorbée pendant de longues périodes et peut la convertir dès qu’elle en a besoin. Elle peut aussi générer des zones de silence complet autour d’elle, en absorbant tous les sons à proximité[1].

En complément de ses pouvoirs, Alison Blaire est une chanteuse, danseuse, actrice et une musicienne talentueuse. Athlète de bon niveau dotée d’un grand sens de l’équilibre, c'est une excellente combattante au corps à corps qui manie des armes banches et armes à feu. Elle est notamment une experte en patinage à roulettes avec les rollers intégrés à son costume et une pilote de moto confirmée[1].

Après avoir converti une source sonore quelconque, Dazzler peut générer des rayons lumineux sous diverses formes. Elle peut générer cette lumière à partir de n’importe quel point de son corps, bien qu’elle utilise généralement ses mains pour émettre des rafales de lumière. Si elle ne dirige pas ces rafales, celles-ci peuvent irradier de manière constante de son corps dans toutes les directions, sous la forme de flash réguliers ou de lumière blanche[1] :

  • elle peut générer des rafales ou des lasers de lumière solide, capables de détruire des objets ;
  • elle peut créer des boucliers de lumière solide pour se protéger ou vaporiser des projectiles ;
  • elle peut aussi générer ce qu’elle appelle des rafales de « photons solides », une lumière cohérente concentrée agissant comme une force de concussion. Elle s’en sert notamment pour générer des rafales de ses mains, de ses yeux ou de ses doigts (pliés à la manière d’un pistolet) ou pour amortir ses chutes. Elle peut aussi les utiliser contre un mur ou le sol, pour se projeter sur plusieurs mètres de hauteur, comme si elle volait. Elle s'en sert aussi parfois pour créer des constructions de lumière solide, aussi résistantes que l’acier : elle a notamment créé des sabres composés de lumière solide, capables de transpercer la matière. Par ailleurs, elle peut entourer ses poings de lumière solide afin d'augmenter la puissance de ses coups[1].

Elle peut aussi générer divers effets lumineux :

  • elle est capable de contrôler la fréquence (couleur), la durée et l'amplitude (intensité) de la lumière qu'elle génère, et peut lui donner différentes formes, comme des cercles, triangles, carrés, étoiles ou des anneaux[1].
  • en se concentrant suffisamment, elle peut créer des hologrammes, qu’elle utilise pour tromper ses adversaires ou pour modifier son apparence, ou celle des autres à leurs yeux[1].
  • elle peut générer une lumière aveuglante ou un brouillard de lumière qui obscurcit la vision de ses adversaires (sans pour autant les aveugler complètement) ou des étincelles colorées qui leur font perdre l’équilibre[1].
  • en combinant plusieurs couleurs, fréquences et intensités de sa lumière, elle peut paralyser ses adversaires, provoquer des migraines, des crises de nerf, des ruptures émotionnelles, rendre inconscient et même modifier les ressentiments de sa cible, si elle se concentre suffisamment. Elle peut ainsi calmer un mouvement de foule, voire faire disparaître la haine ou la rancœur chez un individu ou au contraire provoquer des réactions de frénésie[1].

Bien que les effets de ses pouvoirs lumineux soient temporaires, Dazzler a montré que, en de rares occasions, elle était capable de modifier de manière permanente la personnalité ou les capacités mentales d’un de ces adversaires[1].

Elle est aussi capable, en contrôlant la manière dont la lumière se réfléchit sur les gens ou les objets, de modifier leur couleur, ou générer une gamme de fréquences lumineuses spéciales qui empêchent les capteurs photos d'enregistrer correctement une image[1].

Du fait de ses pouvoirs, elle est immunisée contre les effets d’une puissante lumière ou de sons trop intenses[1].

Récemment, elle semble avoir développé la capacité de revenir à la vie après avoir été tuée et semble posséder un facteur guérisseur qui soigne ses blessures à une allure incroyable. Pour le moment, l'origine de ces nouveaux pouvoirs reste un mystère[1].

A ces débuts, elle portait avec elle un magnétophone miniature doté d'un haut-parleur qu'elle utilisait avec des bandes magnétiques musicales, ce qui lui permettait de disposer d'une source continuelle de son qu'elle pouvait ensuite convertir en lumière[1]. Par ailleurs, elle porte souvent des patins à roulettes qui adhèrent magnétiquement à ses bottes[1].

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Dans Ultimate X-Men, après avoir été attaqués par la Division Alpha, Dazzler rejoint un groupe de X-Men en secret, puis elle prend du banshee pour renforcer ses pouvoirs. Mais ses pouvoirs sont changés, au lieu d'être renforcés. Elle peut faire alors faire apparaitre des objets de lumière solide ou souple, voire liquide.

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • X-Men: Pryde of the X-Men (téléfilm d'animation, 1989), doublée en anglais par Alexandra Stoddart
  • X-Men (X-Men: The Animated Series) - saison 2, épisode 11 Mojovision - saison 3, épisode 11 The Dark Phoenix: Part 1 - Dazzled

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa et ab « Encyclopédie - Dazzler (Blaire) », marvel-world.com (consulté le 25 mai 2019).
  2. (en) « Comic Book Urban Legends Revealed #161 », Brian Cronin, Comic Book Resources.com, 26 juin 2008.
  3. (en) « Kistler’s Nerdy Love Letters: Dazzler of Marvel Comics », Alan Kistler, geekgirlauthority.com, 1er octobre 2018.
  4. (en) « American Comic Book Chronicles: The 1980s », Keith Dallas, Jason Sacks, Jim Beard, Dave Dykema, Paul Brian McCoy, sur books.google.com.
  5. a et b (en) The Zen Cart Team and others, « Modern Masters Volume 18: John Romita Jr. : TwoMorrows Publishing, The Future of Comics and LEGO Publications. », sur twomorrows.com

Liens externes[modifier | modifier le code]