Iron Man (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iron Man.
Iron Man
Image contenant les mots "IRON MAN" en capitales noires.

Logo du film.

Réalisation Jon Favreau
Scénario Matt Holloway
Art Marcum
Mark Fergus
Hawk Ostby
John August (non crédité)
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Marvel Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Durée 126 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Iron Man est un film américain réalisé par Jon Favreau, sorti en 2008. Il est tiré du comics homonyme publié par Marvel. Il s'agit de la première étape de l'Univers cinématographique Marvel, dont la première phase s'est terminée en 2012 avec Avengers de Joss Whedon.

Ce film marque aussi la résurrection cinématographique de Robert Downey Jr., qui connait grâce à ce rôle un regain de popularité.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tony Stark, playboy, milliardaire, n'est pas seulement l'héritier des usines d'armement de son père, c'est également un inventeur de génie. Alors qu'il est en déplacement en Afghanistan afin de présenter sa dernière création, le missile Jéricho, il est enlevé par des terroristes. Gravement blessé lors de l'attaque, il ne survit que grâce à l'aide d'un scientifique qui le guérit en lui greffant à la poitrine un électro-aimant placé près de son cœur et alimenté par une batterie de voiture.

Ne cédant pas aux menaces des terroristes qui veulent lui faire reproduire son missile, il fabrique, à la place et dans le plus grand secret, un réacteur miniaturisé appelé « réacteur ARC » pour remplacer la batterie de voiture et une armure high-tech en acier truffée de gadgets, grâce à laquelle il réussit à s'enfuir. Profondément marqué par cet enlèvement, et constatant que les terroristes possèdent des armes qu'il a lui-même conçues, il décide de donner un nouveau tournant à sa vie en mettant le potentiel de son armure au service de la protection des innocents et de la justice. Dès lors il combattra divers ennemis.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Terrence Howard qui se prépare à son rôle de James Rhodes.

Production[modifier | modifier le code]

Ce film est le premier entièrement financé par Marvel Studios. Il est par ailleurs le premier à s'inscrire dans l'univers cinématographique Marvel qui dévoile ensuite les autres super-héros à travers leurs propres films tout en faisant le lien entre eux.

Casting[modifier | modifier le code]

Pour le rôle de Tony Stark alias Iron Man, le réalisateur s'est tourné en premier lieu vers Tom Cruise[2] qui montra son intérêt pour le projet en 2006. Mais il refusera suite au démarrage tardif du tournage d'après ses dires. Jon Favreau pensera alors à Nicolas Cage[3] avant d'engager définitivement Robert Downey Jr.. Rachel McAdams a refusé le personnage de Pepper Potts avant que Gwyneth Paltrow ne le prenne[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film débute en [5] en Californie.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Iron Man: Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Ramin Djawadi
Sortie
Durée 54:14
Label Lions Gate

Bandes originales Iron Man

Bandes originales de l'Univers cinématographique Marvel

La bande originale est composé par l'allemand Ramin Djawadi. Le film contient également les Iron Man de Black Sabbath et Back in Black d'AC/DC.

No Titre Durée
1. Driving With The Top Down 3:10
2. Iron Man (2008 version) 1:05
3. Merchant of Death 2:00
4. Trinkets to Kill a Prince 3:08
5. Mark I 3:54
6. Fireman 2:09
7. Vacation's Over 3:35
8. Golden Egg 4:13
9. Damn Kid (DJ Boborobo) 1:13
10. Mark II 2:49
11. Extra Dry, Extra Olives 1:44
12. Iron Man 3:33
13. Gulmira 4:06
14. Are Those Bullet Holes ? 2:00
15. Section 16 2:34
16. Iron Monger 4:45
17. Arc Reactor 3:56
18. Institutionalized 3:49
19. Iron Man 0:21
54 min 14 s
Autres chansons non incluses sur l'album
  1. Black Sabbath - Iron Man — 5:57
  2. AC/DC - Back in Black — 4:15 (entendue dans le convoi escortant Stark en Afghanistan)
  3. Ghostface Killah - Slept On Tony With Dirt — 2:31 (jouée durant la scène en avion Stark et Rhodes)
  4. Filter - Hey Man, Nice Shot — 5:25 (instrumentale utilisée dans un teaser)
  5. Audioslave - Cochise — 3:55 (utilisée dans la seconde bande-annonce)
  6. Curve - Hell Above Water — 4:12 (utilisée dans la seconde bande-annonce)
  7. Celldweller - Birthright — 5:14 (utilisée dans les spots télévisés)
  8. X-Ray Dog - Rankle — 0:38 (utilisée dans les spots télévisés)

Accueil[modifier | modifier le code]

Les trois armures du film.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a reçu un très bon accueil critique, recueillant 93 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,6/10 sur la base de 243 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[6].

Sur Metacritic, il obtient un score de 79/100 sur la base de 38 critiques collectées[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office
Box-office Monde Monde 585 174 222 $
Box-office International 266 762 121 $
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis 318 412 101 $
Box-office Drapeau de la France France 2 040 037 entrées (19 197 690 $)

Suites[modifier | modifier le code]

Le film a eu deux suites, s'inscrivant elles aussi dans l'univers cinématographique Marvel :

  • Iron Man 2, comptant comme la 3e étape, et faisant partie de la phase 1 ;
  • Iron Man 3, comptant comme la 7e étape, et faisant partie de la phase 2.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Scène post-générique[modifier | modifier le code]

Une séquence après le générique de fin est adressée aux fans de l'univers Marvel : Tony Stark rentre chez lui et aperçoit un homme. Il se présente comme étant Nick Fury (Samuel L. Jackson), directeur du SHIELD, venant parler avec lui « des Vengeurs et du projet Initiative ».

Références à l'univers Marvel[modifier | modifier le code]

  • A différents moments, la version remastérisée du générique de la série animée Iron man de 1966 peut être entendue (dans le casino au début du film, et avec la sonnerie du téléphone de Rhodes après l'attaque de l'US Air Force contre Iron Man) ;
  • Pendant la scène où Tony se fait enlever son armure pour la première fois, on peut voir sur son bureau le bouclier à demi achevé de Captain America (le même que dans le film Iron Man 2) ;
  • Au milieu du film, lorsque Iron Man affronte deux avions de chasse, ceux-ci ont pour noms de code Whiplash 1 et 2. C'est une référence au personnage Blacklash (qui s'est d'abord appelé Wiplash - L'Homme aux fouets en version francophone), qui est le principal ennemi du héros dans Iron Man 2.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]