Brett Ratner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ratner.
Brett Ratner
Description de l'image Brett Ratner by David Shankbone.jpg.
Nom de naissance Brett Ratner
Naissance (49 ans)
Miami, Floride, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Réalisateur
Producteur
Films notables Rush Hour (saga)
Dragon Rouge
X-Men : L'Affrontement final
Le Casse de Central Park

Brett Ratner est un réalisateur et producteur américain, né le 28 mars 1969 à Miami (États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ratner est né à Miami en Floride.

Diplômé de la Tisch School of the Arts de la New York University, son court-métrage, Whatever happened to Mason Reese, est son projet de thèse.

Son premier long-métrage est Argent comptant qui rencontre le succès au box-office américain. Le film est servi par Charlie Sheen et Chris Tucker dans une petite histoire d'arnaques et de diamants. Brett Ratner fait un retour très marqué avec Rush Hour qui est un véritable succès au box-office américain, récoltant plus de 250 millions de dollars.

En 2000, il réalise Family Man avec Nicolas Cage et Téa Leoni, une petite comédie de 60 000 000 $ qui ne rencontre pas le même succès que Rush Hour. L'année suivante il retrouve son duo culte pour reprendre les aventures dans Rush Hour 2 qui est encore une fois un succès public.

En 2002, il s'éloigne de la comédie en acceptant de conclure la trilogie de Hannibal Lecter, avec Anthony Hopkins, et Edward Norton, avec le thriller psychologique Dragon Rouge. Il s'agit de la deuxième adaptation cinématographique après Le Sixième Sens de Michael Mann. Le film est un succès commercial.

En 2004, il fait appel à Pierce Brosnan et Salma Hayek pour la comédie d'action Coup D'éclat, une histoire de diamants aux Bahamas. Le film est un semi-succès au box-office.

En 2005, il est engagé pour conclure une autre trilogie. Il remplace Bryan Singer, engagé pour réaliser Superman Returns, pour prendre les commandes de X-Men : L'Affrontement final avec toujours la même distribution. Le réalisateur Matthew Vaughn avait d'abord été sollicité pour reprendre le flambeau, mais avait décliné. Le film est un très grand succès commercial au box-office rapportant plus de 450 millions de dollars.

En 2007, il revient à la comédie avec Rush Hour 3, dont l'action se passe à Paris, et qui n'est pas un gros succès. Puis en 2011, avec Le Casse de Central Park, où il dirige les stars Ben Stiller et Eddie Murphy, qui revient au genre après une longue absence.

En 2014, il propose une version modernisée du héros Hercule dans son film Hercules, avec Dwayne Johnson dans le rôle-titre[réf. nécessaire].

Accusations d'agressions sexuelles[modifier | modifier le code]

Le 1er novembre 2017, dans le contexte des révélations suivant l'affaire Harvey Weinstein, le Los Angeles Times annonce que six femmes dont Olivia Munn et Natasha Henstridge accusent Brett Ratner de harcèlement, d'agression sexuelle et de viol. Ratner rejette ces accusations[1],[2]. En outre Ellen Page accuse Brett Ratner de l'avoir humiliée sur le tournage de X-Men : L'Affrontement final, le réalisateur pointant du doigt l'actrice alors âgée de 18 ans tandis qu'il s'adresse à une femme de dix ans son aînée pour dire : « Tu devrais la baiser pour la faire réaliser qu'elle est gay »[3].

À la suite de ces allégations, le tabloïd Page Six rapporte que l'actrice Gal Gadot ne souhaite pas tourner la suite de Wonder Woman si Brett Ratner reste lié au projet[4]. Le réalisateur est finalement évincé du projet[5]. Warner, producteur du film, dément les intentions prêtées à Gal Gadot dans l'article du tabloïd. Cette dernière, invitée d'un talk-show, affirme n'avoir « rien réclamé » et que « la décision avait déjà été prise avant que ne sorte l'article »[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 1998 : I Still Believe (Mariah Carey)
  • 1999 : Beautiful Stranger (Madonna)
  • 1999 : Heartbreaker (Mariah Carey)
  • 1999 : Thank God I Found You (Mariah Carey & Joe featuring Joe and 98 Degrees)
  • 2005 : It's Like That (Mariah Carey)
  • 2005 : We Belong Together (Mariah Carey)
  • 2008 : Touch My Body (Mariah Carey)
  • 2009 : Obsessed (Mariah Carey)
  • 2009 : H.a.t.e.u. (Mariah Carey)

Projets[modifier | modifier le code]

La société de Brett Ratner, RatPac Entertainment, et celle d’Edward Norton, Class 5 Films, se sont associées pour acheter les droits d’un article de Jon Mooallem intitulé « L'hippopotame d'Amérique »[7],[8].

Producteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Amy Kaufman et daniel Miller, « Six women accuse filmmaker Brett Ratner of sexual harassment or misconduct », sur http://www.latimes.com, (consulté le 2 novembre 2017).
  2. « Six femmes accusent Brett Ratner de harcèlement et d’agression sexuelle », sur http://www.leparisien.fr, (consulté le 2 novembre 2017).
  3. Maximilien Pierrette, « Harcèlement : Ellen Page accuse Brett Ratner de l'avoir humiliée sur le tournage d'X-Men 3 », Allociné, (consulté le 16 novembre 2017)
  4. Maximilien Pierrette, « Wonder Woman : Gal Gadot menacerait d'abandonner la suite si Brett Ratner en reste producteur », Allociné, (consulté le 16 novembre 2017)
  5. « Gal Gadot confirme le renvoi de Brett Ratner de "Wonder Woman 2" », RTL, (consulté le 16 novembre 2017)
  6. Pierre Dezeraud, « "Wonder Woman 2" : Gal Gadot a-t-elle vraiment fait virer Brett Ratner ? », PureMédias, (consulté le 16 novembre 2017)
  7. « American Hippopotamus », The Atavist, (consulté le 26 mars 2015)
  8. « News en vrac du 7 juin », CinemaTeaser, (consulté le 26 mars 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :